L’éruption de l’Eyjafjöll: une catastrophe pour les fermiers du sud de l’Islande

Comme je l’écrivais précédemment, la cendre – dont la couche atteint parfois 10 cm d’épaisseur  au sud de l’Eyjafjöll – pose de gros problèmes aux fermiers qui sont affectés par les  retombées. Selon eux, cette cendre est plus fine que celle des éruptions de l’Hekla en 1947 et 1970. Une fois mouillée par la pluie, elle devient dure comme de la glaise et risque d’étouffer la végétation qui se trouve dessous.

Pour le moment, les animaux restent à la ferme et on les nourrit avec le fourrage récolté à la fin de l’été. Dans les fermes les plus exposées à la cendre, il faudra probablement déplacer les animaux vers d’autres régions de l’Islande. Si les pluies de cendre persistent, certains fermiers craignent de devoir cesser carrément leurs activités. Plusieurs d’entre eux ont déjà pris cette décision devant la couche de cendre durcie qui a envahi des pâturages rendus inutilisables. Des animaux ont déjà été conduits à l’abattoir car il n’y aura pas de fourrage pour les nourrir l’hiver prochain.

On sent de plus en plus la fatigue peser sur la population agricole du sud de l’île. Il y a eu les évacuations, le retour à la ferme avec la nécessité de veiller sur les animaux à la bergerie ou à l’écurie. Sans oublier un univers en permanence gris et poussiéreux à supporter à longueur de journée. Nul doute que cette éruption va laisser de profondes cicatrices dans cette région de l’Islande.

Chevaux-blog.jpg
(Photo: C. Grandpey)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.