Le ‘volcan de boue’ indonésien en passe de devenir une attraction touristique?

Le Président indonésien Susilo Bambang Yudhoyono a visité récemment la zone dévastée par le ‘volcan de boue’ et affirmé qu’elle pourrait devenir une attraction touristique!

Il ne faudrait pas oublier que la boue engloutit des terres et des habitations dans la région de Sidoarjo depuis mai 2006. Elle a recouvert entièrement 12 villages, tué 13 personnes, déplacé plus de 42 000 habitants et réduit à néant 800 hectares de terres agricoles et industrielles.

Le Président a dit comprendre la colère des sinistrés devant le retard de versement des compensations financières, mais il leur a promis que le désastre allait devenir un bienfait en transformant le lieu en « une attraction géologique touristique, un établissement piscicole ou d’autres activités publiques ».  Il n’a toutefois pas précisé si l’attraction touristique perpétuerait la version officielle selon laquelle le ‘volcan de boue’ est né suite à un petit séisme à Yogyakarta, à 280 kilomètres de là ! Aujourd’hui, tous les groupes d’experts internationaux qui ont étudié le problème sont d’accord pour dire que la catastrophe a été provoquée par la société Lapindo Brantas lors d’un forage de gaz à proximité du lieu du désastre. En dépit de son refus d’assumer la responsabilité, Lapindo a accepté de verser 430 millions de dollars de compensation à plus de 10 0000 familles qui font remarquer que cet argent met du temps à arriver ou n’arrive qu’en partie. Comme le dit l’un des sinistrés : « Au lieu de transformer cet endroit en attraction touristique, le gouvernement ferait mieux d’essayer de stopper l’écoulement de boue avant qu’elle atteigne d’autres secteurs et entraîne davantage de pollution ».

Source : The Jakarta Post.

Une réflexion au sujet de « Le ‘volcan de boue’ indonésien en passe de devenir une attraction touristique? »

  1. Je crains que stopper l’écoulement soit impossible, et que la vie de la région reste bouleversé un moment. Faire contre mauvaise fortune, bon coeur peut être une bonne chose, et d’ailleurs des habitants y ont déjà pensé en servant de guide ou en vendant des « souvenirs » (DVD, photo…), histoire d’améliorer un peu l’ordinaire.
    Mais il ne faut pas se servir de ça pour s’exonérer d’un dédommagement : la rivière et la baie voient leurs écosystèmes bouleversés, et le relogement des habitants ainsi que la reconversion des pêcheurs sont prioritaires, avant d’envisager un « Lusiland »

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.