Islande : Site éruptif toujours fermé et randonneurs en détresse // Iceland : Eruption site still closed and stranded hikers

En Islande, le site éruptif reste dans le brouillard sur les webcams. Il restera fermé aux visiteurs aujourd’hui 9 août 2022 en raison du mauvais temps. Les membres de la Protection Civile islandaise se réuniront à 8h30 le 10 août pour décider si le site peut être rouvert. Le tremor éruptif tend à montrer que l’éruption se déroule de manière stable.
Malgré la fermeture du site éruptif, deux groupes de touristes ont voulu se rendre dans la Meradalir mais ils ont dû être secourus. Les équipes ont passé la zone au peigne fin pour s’assurer qu’il n’y avait personne d’autre en rade. Ils ont malgré tout découvert plusieurs autres personnes qui ont été escortés jusqu’au parking.
Les deux groupes, une dizaine de personnes au total, s’étaient perdus sur le sentier vers le site de l’éruption. Il faut rappeler aux visiteurs que le parcours de 7 kilomètres n’est pas facile. Certaines des personnes secourues avaient entamé la randonnée mal préparées et avaient fait fi des conseils des équipes de secouristes sur place qui leur avaient conseillé de rebrousser chemin.

On pourrait ajouter que lorsque les conditions ne sont pas bonnes, avec beaucoup de brouillard, il est fortement conseillé d’emporter un GPS au cas où on se perdrait.
Source : Iceland Review.

En cliquant sur ce lien, vous trouverez une bonne vidéo de l’éruption de nuit :

https://youtu.be/fl7ob_C0V8I

°°°°°°°°°°

Dernière minute : Comme je l’ai déjà écrit, le site de l’éruption est fermé à tous les visiteurs le 9 août 2022 pour le troisième jour consécutif en raison des conditions météorologiques défavorables. Les autorités islandaises ont décidé ce même jour d’interdire aux enfants de moins de 12 ans l’accès au site de l’éruption dans la Meradalir.
Les équipes de secours en ont assez des visiteurs qui ne respectent pas la fermeture du site ou le visitent avec de jeunes enfants. Les enfants sont particulièrement vulnérables aux gaz toxiques sur les sites éruptifs car ils sont à la fois plus sensibles aux gaz et plus facilement exposés aux gaz lourds qui s’accumulent près du sol. De plus, le parcours vers l’éruption dans la Meradalir est long et difficile même pour les adultes bien entraînés.
Les équipes de secours sont venues en aide à un couple avec deux enfants en bas âge sur le site de l’éruption le 6 août. Les quatre personnes étaient sur le chemin du retour lorsqu’un guide touristique local les a rencontrés en pleine détresse. Les parents étaient épuisés et les enfants souffraient d’hypothermie. Le père a d’abord tenté de refuser de l’aide car il craignait d’être condamné à une amende ou à des frais d’assistance. Le guide a expliqué qu’il est de la responsabilité des Islandais de s’assurer que les visiteurs étrangers sont bien informés des conditions dans lesquelles ils s’engagent et que l’assistance des équipes de secours est toujours gratuite.
Il convient de rappeler aux visiteurs que le parcours jusqu’à l’éruption est d’environ 14 kilomètres aller-retour, avec un dénivelé important et un terrain difficile. La randonnée est donc fortement déconseillée aux personnes inexpérimentées ou mal préparées.
Source : médias d’information islandais.

 

———————————————

In Iceland, the eruptive site still cannot be seen on the webcams because of the fog. Itwill remain closed to visitors today August 9th, 2022 due to inclement weather. Authorities will meet at 8:30 am on August 10th to decide whether the site will be reopened. The eruptive ttremor tends to show that the eruption is going on in a stable way.

Despite the closure of the eruptive site, two groups travellers decided to Meradalir but had to be rescued . After the two groups were rescued, crews combed the area to ensure no others were there and found a few more individuals who were escorted down to the parking lot.

The two groups, around ten people in total, had got lost on their way to the eruption site. Visitors should be reminded that the 7-kilometer hike is not an easy one. Some of the people who were rescued had set off on the hike ill-prepared, despite being told to turn back by search and rescue volunteers who were on site. One could add that when conditions are not good, with a lot of fog, it is highly advisable to carry along a GPS in case one loses one’s way.

Source: Iceland Review.

By clicking on this link, you will find a good video of the eruption at night :

https://youtu.be/fl7ob_C0V8I

°°°°°°°°°°

Last minute : As I put it before, the eruption site is closed to all visitors on August 9th, 2022 for the third day in a row due to weather conditions. Icelandic authorities have decided on this same day to ban children under 12 years of age from visiting the ongoing eruption in Meradalir.

Search and rescue crews are fed up with visitors who do not respect closures or visit the site with young children, putting themselves in danger. Children are particularly vulnerable to gas poisoning at eruption sites as they are both more sensitive to the gases and more easily exposed to heavy gases that gather close to the ground. Furthermore, the hike to the Meradalir eruption is long and challenging even for experienced adults.

Search and rescue crews came to the assistance of a couple with two preschool-aged children at the eruption site on August 6th. The four were on their way back from the eruption, when a tour guide encountered them in distress. The parents were exhausted and the children suffering from hypothermia. The father initially tried to refuse help due to concerns that he would be fined or charged for the assistance. The local guide explained that it is the locals’ responsibility to ensure that foreign visitors are well-informed about the conditions they are setting out into, and that the assistance of search and rescue crews is always free.

Visitors should be reminded that the hike to the Meradalir eruption is around 14 kilometres round trip. The hike includes significant elevation as well as difficult terrain and is not for the inexperienced or those who are unprepared.

Source: Icelandic news media.

 Image webcam

 

Islande : réouverture prochaine du site éruptif et quelques réflexions // Iceland : upcoming reopening of the eruptive site and some thoughts

La Protection Civile islandaise vient d’indiquer que le site de l’éruption sera de nouveau ouvert aux visiteurs le mardi 9 août 2022 à partir de 10 heures. En effet, les conditions météorologiques devraient s’améliorer dans les prochaines heures. Hier, des touristes qui n’étaient pas au courant de la fermeture sont repartis fort déçus.

D’après les images fournies par les webcams, l’éruption continue de manière relativement stable dans la Meradalir, à partir de la fissure d’environ 150 m de longueur.

Contrairement à l’éruption de 2021, les scientifiques islandais se font très discrets cette année quant aux pronostics. Il est vrai qu’en 2021, l’éruption a pris fin beaucoup plus rapidement que prévu. Les volcanologues locaux pensaient qu’elle pourrait durer des mois, voire, des années. Au bout de quelques semaines seulement, la lave a décidé de plier bagages.

Début août 2022, la prévision éruptive a été relativement bonne. Il est vrai que les instruments avaient bien montré la présence d’une intrusion magmatique à faible profondeur. On a pu se rendre compte de l’aide précieuse apportée à la fois par les sismomètres et par le système satellitaire InSAR pour la détection de la déformation du sol. Dans une note publiée le 3 août 2022, j’écrivais que »selon la dernière analyse du Met Office islandais (IMO), la probabilité d’une éruption dans la région de Fagradalsfjall dans les jours ou semaines à venir est à prendre en compte. » En fait, ce sont seulement quelques heures plus tard que la lave a pointé le bout de son nez dans la Meradalir.

Il est, bien sûr, impossible de faire des prévisions sur l’évolution et la durée de l’éruption. Se limitera-t-elle à la fracture actuelle? D’autres fractures sont-elles susceptibles de s’ouvrir comme en 2021? Personne ne le sait.

Les analyses chimiques de la lave permettront peut-être de répondre à une question que je me pose : L’éruption actuelle est-elle un événement isolé, indépendant, ou bien est-elle la suite – avec quelques mois d’écart – de l’éruption de Fagradalsfjall qui a eu lieu à proximité du site éruptif actuel?

En attendant d’avoir la réponse, profitons du spectacle!

——————————————-

The Icelandic Civil Protection has just indicated that the site of the eruption will be open to visitors again on Tuesday August 9th, 2022 from 10 am. Indeed, the weather conditions should improve in the next few hours. Yesterday, tourists who were not aware of the closure left very disappointed.
According to the images provided by the webcams, the eruption continues in a relatively stable manner in Meradalir, from the 150-meter-long fissure.
Unlike the 2021 eruption, Icelandic scientists are keeping a low profile this year about predictions. In 2021, the eruption ended much faster than expected. Local volcanologists thought it could last for months or even years. After only a few weeks, the lava decided to pack up.
At the beginning of August 2022, the eruptive prediction was quite good. The instruments had clearly shown the presence of a magma intrusion at shallow depth. We were able to realize the valuable help provided by both seismometers and the InSAR satellite system for detecting ground deformation. In a post published on August 3rd, 2022, I wrote that « according to the latest analysis by the Icelandic Met Office (IMO), the probability of an eruption in the Fagradalsfjall area in the coming days or weeks is to be taken into account.  » In fact, it was only a few hours later that lava pierced the surface in Meradalir.
It is, of course, impossible to make predictions about the evolution and duration of the eruption. Will it be limited to the current fissure? Are other fissures likely to open as in 2021? No one knows.
The chemical analyzes of the lava will perhaps make it possible to answer a question that I ask myself: Is the current eruption an isolated, independent event, or is it the continuation – with a few months’ difference – of the Fagradalsfjall eruption that took place near the current eruptive site?
While waiting for the answer, let’s enjoy the show!

Image webcam du 7 août 2022 vers 22 heures

Ski d’été : même punition pour le glacier de Zermatt (Suisse) // Summer skiing : same punishment for the Zermatt glacier (Switzerland)

Depuis le 29 juillet 2022, il n’est plus possible de skier à Zermatt. Le glacier suisse le plus haut d’Europe a fermé temporairement son accès à cause du manque de neige et des températures trop élevées. De plus, de récentes averses et la gestion de plus en plus difficile des crevasses ont conduit à la décision de fermeture. A cette époque de l’année, le glacier est fréquenté par les équipes de skieurs de compétition.

Le glacier de Zermatt rejoint donc les glaciers français de Tignes, des Deux-Alpes ou du Pisaillas, ainsi que celui du Stelvio en Italie.

Toujours en Suisse, le glacier de Saas Fee fait de la résistance, mais il est réservé aux seuls skieurs niveau coupe du monde. Son accès est interdit au public ainsi qu’aux clubs. Reste à savoir si la situation n’évoluera pas ces prochaines semaines.

Seule la station d’Hintertux en Autriche n’a pas instauré de restrictions particulières et semble résister à la cascade de fermetures.

Source: presse régionale.

———————————————–

Since July 29th, 2022, it is no longer possible to ski in Zermatt. The highest Swiss glacier in Europe has temporarily closed its access due to lack of snow and too high temperatures. In addition, recent showers and the increasingly difficult management of crevasses led to the decision to close. At this time of year, the glacier is frequented by teams of competitive skiers.
The Zermatt glacier therefore joins the French glaciers of Tignes, Deux-Alpes or Pisaillas, as well as that of Stelvio in Italy.
Also in Switzerland, the Saas Fee glacier is resisting, but it is reserved for World Cup level skiers only. Its access is prohibited to the public as well as to clubs. The situation might change in the coming weeks.
Only the Hintertux resort in Austria has not introduced any particular restrictions and seems to be resisting the cascade of closures.
Source: regional press.

Matterhorn Gletscher (Crédit photo: Wikipedia)