Cumbre Vieja (La Palma): le point sur la situation // Latest news

16 octobre 2021 – 14 heures : L’activité sismique continue d’être soutenue à La Palma avec deux nouveaux séismes de magnitude supérieure à M 4,0 au cours de la nuit dernière. Comme précédemment, ils ont été ressentis par la population.
Il semblerait que le volcan soit entré dans une phase plus effusive qu’explosive, même si les nuages de cendre sont encore bien présents. D’ailleurs la direction prise par les nuages de cendre a contraint la compagnie Binter à arrêter temporairement les vols avec La Palma jusqu’à ce que les conditions s’améliorent et permettent les vols en toute sécurité.

L’intensification du débit effusif a des conséquences sur la superficie de la zone affectée par les coulées. Elle est actuellement de 732 hectares, soit 52 de plus que la veille, 1817 bâtiments sont été détruits, soit 269 de plus que lors du précédent décompte. La lave a recouvert 56,4 kilomètres de routes et partiellement affecté 3 autres kilomètres.

Source: Presse espagnole.

++++++++++

Voici les dernières données concernant le Cumbre Vieja le 16 octobre 2021 au soir:

– La hauteur de la colonne de cendre atteint 4 500 mètres d’altitude. Le panache de cendres et de dioxyde de soufre (SO2) devrait continuer à se diriger vers le nord et le nord-est au cours des prochaines 24 à 36 heures. Les conditions météorologiques, avec l’arrivée de la brume, sont défavorables à la qualité de l’air.

– La superficie de la zone touchée par les coulées de lave est d’environ 742 hectares, avec une largeur maximale de coulée de 2350 mètres.

– Selon Copernicus, 1 923 bâtiments sont affectés par l’éruption, dont 1 826 sont totalement détruits et 97 sont soit en danger, soit partiellement touchés. Selon les données cadastrales, il y a 1058 bâtiments concernés, dont 854 à usage d’habitation.

– Des séismes continuent de se produire. Comme je l’ai indiqué précédemment, au cours des dernières 24 heures, la secousse la plus significative a atteint M 4,6 à 37 kilomètres de profondeur.

– Les déformations de l’édifice volcanique ont diminué au cours des dernières heures.

– L’émission de dioxyde de carbone (CO2) sur le Cumbre Vieja atteint 1 224 tonnes par jour, une valeur semblable à celle des jours précédents.

– La coulée qui était la plus proche de la montagne de La Laguna poursuit son avancée vers la mer à une vitesse plus lente que le 15 octobre dans l’après-midi. Le front se trouve à environ 300 ou 400 mètres de la côte mais avec une progression assez lente.

– Le VEI reste à 2, sur une échelle de 0 à 8.

Source: Copernicus

———————————————

October 16th, 2021 – 2:00 p.m .: Seismic activity continues to be sustained in La Palma with two new earthquakes above M 4.0 recorded last night. As before, they were felt by the population.
It seems that the volcano has entered a phase that is more effusive than explosive, even if the ash clouds are still present. The direction taken by the ash clouds has forced the Binter company to temporarily stop flights with La Palma until conditions improve and allow flights in complete safety.
The intensification of the effusive flow has consequences on the surface area of the area affected by the lava. It covers currently 732 hectares, or 52 more than the day before, 1,817 buildings have been destroyed, or 269 more than during the previous count. The lava covered 56.4 kilometers of roads and partially affected another 3 kilometers.
Source: Spanish press.

++++++++++

Here is the latest data for Cumbre Vieja on the evening of October 16th, 2021:

– The height of the ash column reaches 4,500 meters above sea level. The ash and sulfur dioxide (SO2) plume is expected to continue to move north and northeast over the next 24 to 36 hours. Weather conditions, with the onset of mist, are unfavorable to air quality.

– The area affected by the lava flows is approximately 742 hectares, with a maximum flow width of 2350 meters.

– According to Copernicus (see map above), 1,923 buildings were affected by the eruption, of which 1,826 were totally destroyed and 97 were either in danger or partially affected. According to cadastral data, there are 1058 buildings concerned, including 854 for residential use.

– Earthquakes continue to occur. As I indicated earlier, in the last 24 hours the most significant tremor reached M 4.6 at a depth of 37 kilometers.

– The deformation of the volcanic edifice has declined during the last hours.

– The emission of carbon dioxide (CO2) on the Cumbre Vieja reached 1,224 tonnes per day, a value similar to that of the previous days.

– The lava flow which was closest to the mountain of La Laguna continues its advance towards the sea at a slower speed than on October 15th in the afternoon. The front is about 300 or 400 meters from the coast but with a rather slow progression.

– The VEI remains at 2, on a scale of 0 to 8.

Les dernières images de l’activité effusive sont inquiétantes (capture image webcam)

Mt Agung (Bali / Indonésie)

L’ Agung a connu une nouvelle séquence éruptive le vendredi 24 mai 2019. Elle a duré quatre minutes et 30 secondes et projeté des matériaux sur un rayon de 2,5 à 3 km. La cendre est retombée sur des dizaines de villages, mais aucune victime n’a été signalée et aucune évacuation n’a eu lieu. Certains vols ont été annulés vers et depuis l’Australie, mais l’aéroport international fonctionne de nouveau normalement. Le niveau d’alerte reste à trois (SIAGA) et une zone d’exclusion de 4 km a été établie.
Source: VSI, presse locale et internationale.
D’autres événements explosifs semblables sont susceptibles de se reproduire, chaque fois que la pression des gaz détruira le dôme de lave dans le cratère. L’aéroport international de Bali rencontre des problèmes lorsque les vents poussent la cendre dans la mauvaise direction. Des vols peuvent être annulés. Il convient de noter qu’aucun progrès n’a été réalisé depuis l’éruption islandaise de l’Eyjafjallajökull en 2010.

————————————-

Mt Agung went through another eruption on Friday, May 24th, 2019. It lasted for four minutes and 30 seconds, spraying lava and rock showers over a 2.5- to 3-kilometre radius. Ash fell over dozens of villages, but no casualties were reported and no evacuations took place. Some flights were canceled to and from Australia after the eruption, but normal operations have since resumed. The alert level remains at level three (SIAGA) and a 4 kilometre exclusion zone has been established.
Source: VSI, local and international press.
Similar explosive events are likely to take place again, each time gas pressure destroys the lava dome within the crater. Bali’s international airport when the winds blow the ash in the wrong direction. Flights may also be cancelled. It should be noted no progress has been made since the Icelandic eruption of Eyjafjallajökull in 2010.

Agung (Bali / Indonésie) : Ça recommence ! // Mt Agung (Bali / Indonesia) is erupting again

Selon le VSI et les journaux locaux, plusieurs éruptions ont secoué le Mont Agung les 27 et 28 juin 2018. Elles ont généré des panaches de cendre qui sont montés jusqu’à 5 km d’altitude et forcé AirAsia à annuler au moins 27 vols le 28 juin. Les responsables de l’aéroport international Ngurah Rai examinent la situation pour savoir s’il faut de nouveau suspendre des vols. Les compagnies aériennes ont été prévenues de la possibilité de nouvelles perturbations concernant les vols eu départ et à destination de Bali.

Des retombées de cendre ont été observées dans les localités proches du volcan.
Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 1 à 4) et la zone d’exclusion de 4 km reste en vigueur. Les autorités demandent aux habitants vivant à proximité du volcan ainsi qu’aux touristes de respecter la zone d’exclusion.
Source: VSI, Jakarta Post.

—————————————–

According to VSI and the local newspapers, several eruptions occurred at Mount Agung on June 27th and 28th, 2018. They produced ash plumes that rose up to 5 km a.s.l. and forced AirAsia to cancel at least 27 flights on June 28th. Officials in Ngurah Rai International Airport are still assessing whether to halt operations again. They have issued a warning to airlines on the possibility of ash disrupting flights to and from the airport following the eruption, urging all airlines to remain cautious although the situation has yet to affect flight routes.

Ashfall was reported in nearby communities.

The Alert Level remains at 3 (on a scale of 1 – 4) and the 4-km-radius exclusion zone remains in effect. Authorities are urging residents living close to the volcano as well as tourists to respect the exclusion zone.

Source: VSI, Jakarta Post.

L’Agung vu par la webcam dans la soirée du 28 juin (heure locale)

Image de l’éruption de 2017 (Webcam VSI)

Impact de l’éruption du Mayon en 2018 // Impact of the 2018 Mayon eruption

Le Mayon reste très actif, avec le niveau d’alerte maintenu à 4, sur une échelle de 5. Pour le moment, il n’y a pas eu de dégâts ni de victimes. Le PHILVOCS ne pense pas que nous nous dirigeons vers une éruption majeure.
Cependant, l’impact de l’éruption du Mayon en 2018 se fait sentir dans plusieurs secteurs. D’une part, les compagnies aériennes nationales ont été légèrement affectées par l’éruption. D’autre part, à côté de cet impact négatif, il y a eu une augmentation du tourisme sur de courtes périodes, avec en plus une nette augmentation du nombre de visiteurs venus passés la journée dans la province d’Albay.
La compagnie aérienne philippine Cebu Pacific Air a annulé 10 vols le 26 janvier au départ et à l’arrivée de Legazpi, la ville la plus proche du Mayon. Philippine Airlines a également été contrainte d’annuler quatre vols entre le 27 et le 31 janvier. Dans tous ses bulletins, le PHILVOCS conseille aux pilotes de ne pas voler près du Mayon en raison du risque d’explosions soudaines avec des nuages ​​de cendre susceptibles d’endommager les moteurs des avions.
Alors que les vols ont été affectés par l’éruption, les routes et les lignes de chemin de fer ont été épargnées. Le nombre d’excursions vers les ruines de Cagsawa et son église émergeant de la lave s’est élevé le mois dernier à 22 078, contre 15 209 en janvier 2017. Les visiteurs des ruines peuvent prendre des photos avec le Mayon parfaitement visible à l’arrière-plan par temps clair.
La nouvelle de l’éruption du Mayon s’est répandue dans les médias et sur Internet pendant deux semaines, et les partages sur les réseaux sociaux ont contribué à stimuler l’intérêt pour l’éruption. Le volcan s’était déjà manifesté en 2009, mais l’éruption n’était pas aussi intense qu’actuellement. Après avoir observé et pris des photos de l’éruption, certains touristes restent dans la région pour faire du kayak, du rafting et visiter une fabrique de bonbons, des éléments clés d’une économie provinciale dominée par l’agriculture.
Le Mayon se dresse dans un parc national de 5 459 hectares et il ne se trouve donc pas à proximité immédiate d’une grande ville. Son éloignement relatif réduit les risques pour les hommes et pour les biens. L’activité humaine est interdite à moins de six kilomètres des fontaines de lave et se trouve donc bien à l’écart des effondrements ou des explosions.

La région du Mayon ne représente que 2% du PIB des Philippines qui s’élève à 305 milliards de dollars. Cela réduit le risque de pertes économiques importantes en cas d’éruption majeure. Les autorités locales ont déclaré que d’un point de vue économique, l’impact d’une éruption plus importante que l’événement actuel serait tout à fait gérable.
Source. Médias philippins

—————————————–

Mayon Volcano is still quite active, with its alert level at 4, on a scale of 5. For the moment, the moment there has been no damage and no casualties. PHILVOCS does not think we are heading towards a major eruption.

However, the impact of Mayon’s 2018 eruption has been felt in several sectors. For one thing, domestic airlines have been slightly affected by the eruption. Beside this negative impact, there has been an increase in overnight tourism, combined with a boom in day-trippers to surrounding Albay province.

Philippine budget carrier Cebu Pacific Air called off 10 flights on January 26th to or from Legazpi, the nearest major city to Mount Mayon. Philippine Airlines was also forced to cancel four flights from January 27th to January 31st. In all its bulletins, PHILVOCS advises pilots not to fly close to Mayon because of the risk of sudden explosions with ash cloud that might damage plane engines.

While flights were affected by the eruption, highways and railway lines were not. Day trips to Cagsawa Ruins and its church emerging from the lava rose last month to 22,078, up from 15,209 in January 2017. Visitors to the ruins can photograph Mount Mayon clearly in the background on clear days.

The news of the eruption of Mt Mayon has been all over the media and the Internet for two weeks, and the dynamic sharing on social media has helped boost interest in Mount Mayon’s eruptive events. The volcano last erupted in 2009, but it was not as intense as the current eruption. After observing and taking photos of the eruption, some day-trippers stay in the region for kayaking, bamboo rafting and visits to a candy factory, all key to a provincial economy that is otherwise dominated by farming.

Mount Mayon lies in a 5,459-hectare national park rather than at the edge of a major city. Its relative remoteness reduces threats to human life and property. Human activity is banned within six kilometres of the lava fountains so people avoid any rockfalls or explosions. The Mount Mayon region contributes just 2% to the 305-billion-dollar Philippine GDP, muting the prospect of massive economic losses from any large-scale eruption. Local authorities said that from an economic standpoint, the impact from an even larger eruption of Mount Mayon would be manageable.

Source. Philippine news media.

Le Mayon, un volcan très photogénique (Crédit photo: Wikipedia)