L’Askja (Islande) sous haute surveillance // Askja Volcano (Iceland) closely monitored

Le Met Office islandais surveille de près la situation sur l’Askja, au nord du Vatnajökull. L’inflation continue et les scientifiques islandais disent que la possibilité d’une éruption ne peut être exclue. Depuis le début du mois d’août 2021, l’inflation atteint 15 cm, soit une augmentation de 7 cm depuis un mois. Elle est relativement stable, mais semble ralentir.
Les scientifiques du Met Office expliquent qu’il est beaucoup trop tôt pour dire s’il faut s’attendre à une éruption. Cependant, l’inflation signifie que le magma s’accumule, très probablement à une profondeur de deux ou trois kilomètres.
Si une éruption devait se produire, il y aurait des signes avant-coureurs. L’inflation se poursuivrait, avec une hausse de l’activité sismique, et il y aurait des indications de chaleur géothermale.
Des scientifiques du Met Office islandais ont récemment effectué deux expéditions sur l’Askja pour installer de nouvelles stations GPS, des stations sismiques et des caméras. L’objectif principal des expéditions était de permettre la surveillance du volcan pendant l’hiver.
Source : Iceland Monitor.

——————————————–

The Icelandic Met Office is closely monitoring the situation at Askja volcano, north of Vatnajökull. Inflation continues, and Icelandic scientists say the possibility of an eruption cannot be ruled out. Since the beginning of August 2021, inflation has amounted to 15 cm, an increase of 7 cm since a month ago. The inflation is relatively steady, but is probably slowing down.

Met Office scientists explain it is much too early to tell whether an eruption should be expected. However, the inflation means that magma is accumulating, most likely at a depth of two to three kilometers.

Should an eruption occur, there would be clear signs announcing it. Inflation would continue, together with, more seismic activity, and there would be more signs of geothermal heat.

Specialists from the Icelandic Met Office recently made two expeditions to Askja to install new GPS stations, seismic stations and cameras. The main goal of the expeditions was to make it possible to continue monitoring the volcano during the winter.

Source: Iceland Monitor.

L’Oskjuvatn et le Viti occupent la caldeira de l’Askja (Photo: C. Grandpey)

Eruption islandaise : un gros succès populaire, mais c’est fini! // Icelandic eruption : A very popular event which is over!

Il ne fait aucun doute que l’éruption du Fagradalsfjall a attiré des foules de touristes en Islande. Les derniers chiffres révèlent que près de trois fois plus de touristes étrangers ont visité l’Islande via l’aéroport international de Keflavík au cours de l’été 2021, par rapport à l’été 2020. La plupart d’entre eux sont venus des États-Unis (43%), suivis de l’Allemagne (9%). la Pologne (7 %), le Royaume-Uni et la France (5 % chacun).
Cependant, cette tendance va probablement décliner dans les prochains mois car l’éruption est terminée. Même si les volcanologues islandais refusent toujours de l’admettre définitivement, plus aucune activité n’est observée dans la Geldingadalir, la Meradalir ou la Nattaghi, et la sismicité a cessé dans la région de Keilir. D’ailleurs, le niveau d’alerte volcanique vient d’être abaissé à ‘Uncertainty’ qu demande de rester vigilant. Personne ne saura jamais si les derniers séismes ont été causés par une migration de magma ou s’ils avaient une origine tectonique.
Avant même qu’elle ne débute, la dernière éruption a été la source de nombreuses questions et hypothèses. Dès janvier 2020, des essaims sismiques ont été enregistrés au NE de Grindavik. Puis une inflation du sol a été observée autour du Mt Thorbjorn. Personne n’était en mesure de dire si ces événements avaient une origine volcanique ou tectonique. De nouveaux essaims sismiques ont été enregistrés sur la péninsule de Reykjanes au cours des mois suivants avec la même incertitude quant à leur origine. Plusieurs fissures se sont finalement ouvertes et la lave a apporté une réponse en perçant la surface dans la Geldingadalur le 19 mars 2020. Selon des scientifiques islandais, l’éruption était partie pour durer très longtemps, des mois, voire des années. Certains d’entre eux ont même dit qu’avec le temps, un volcan bouclier allait être édifié et qu’il dominerait la région. Les agences de voyages avaient déjà prévu des voyages en Islande pendant l’hiver pour admirer l’éruption avec les aurores boréales en toile de fond. Malheureusement, pour tous ces gens, l’éruption a lentement diminué au cours de l’été 2021 et aujourd’hui plus aucune activité n’est observée au niveau du cratère principal, à l’exception de quelques fumerolles….

Les autorités islandaises avertissent que le site de l’éruption est toujours dangereux, et il est conseillé aux visiteurs de ne pas marcher sur la lave récemment émise ou de s’approcher du cratère. Cependant, je ne suis pas sûr, comme l’a déclaré une scientifique islandaise, que « même s’il n’y a pas de nouvelle lave, il y a toujours de la lave qui coule sous le champ de lave noir ». La lave sous la croûte est peut-être encore rougeoyante, mais elle ne coule plus depuis longtemps! Le plus grand danger réside probablement dans les gaz volcaniques encore émis par le cratère.

————————————–

There is little doubt that the Fagradalsfjall eruption brought crowds of tourists to Iceland. The latest figures reveal that nearly three times as many foreign tourists visited Iceland via Keflavík International Airport in the summer 2021, compared with the summer of 2020. Most of them came from the US (43 percent), followed by Germany (9 percent), Poland (7 percent), the UK and France (5 percent each).

However, the trend is likely to decline in the coming months because the eruption has come to an end. Even if Icelandic volcanologists still refuse to admit it definitely, no more activity is observed in Geldingadalir, Meradalir or Nattaghi, and seismicity has stopped in the Keilir area. The alert level has just been lowered to ‘Uncertainty’. Nobody will ever know whether the latest earthquakes were caused by some magma migrration or if it had a tectonic origin.

Even before it started, the last eruption was the source of many questions and hypotheses. As soon as January 2020, seismic swarms were recorded to the NE of Grindavik. Then an inflation of the ground was observed around Mt Thorbjorn. Nobody was able to say whether these phenomena had a volcanic or tectonic origin. More seismic swarms were recorded on the Reykjanes Peninsula during the following months with the same uncertainty about their origin. Several fissures finally opened and lava pierced the surface in Geldingadalur on March 19th, 2020. According to Icelandic scientists, it looked as if the eruption was going to last a long time, months ans even years. Some of them even said that with time, a shield volcano would be built that would tower over the area. Travel agencies had already planned winter trips to Iceland to admire the eruption with northern lights in the background. Unfortunately, for these people, the eruption slowly declined during the summer 2021 and today no more activity is observed at the main crater, except a few fumaroles….

Icelandic authorities warn that the site of the eruption is still dangerous, and visitors are advised not to step on the fresh lava or approach the crater. However, I am not sure, as an Icelandic scientist declared, that « even though there’s no new lava, there’s still flowing lava underneath the black lava field. » The lava beneath the crust may still be red-hot, but it is certainly not flowing. The greatest danger probably lies with the volcanic gases still emitted by the crater.

A cause de la Covid-19, seuls les Islandais ont pu profiter des premières semaines de l’éruption, probablement les plus belles (capture écran webcam)

Dernières nouvelles de l’éruption du Cumbre Vieja // Latest news of the Cumbre Vieja eruption

13 heures : L’éruption du Cumbre Vieja continue. Involcan indique que la coulée de lave qui a détruit la station-service de La Laguna, semble avoir ralenti sa progression vers l’intérieur de la commune,. À l’heure actuelle, elle se dirige principalement vers la côte.

Selon les desrnières données Copernicus, la lave couvre 866 hectares et a détruit 2 185 bâtiments, soit 229 de plus en 48 heures. L’activité sismique a légèrement augmenté ces dernières heures sur l’île où 38 séismes ont été enregistrés depuis minuit. L’événement le plus significatif avait une magnitude de M 4,3. L’épicentre a été localisé à Villa de Mazo. L’hypocentre se trouvait à 37 kilomètres de profondeur.

Par ailleurs, l es biologistes marins indiquent que la vie marine est en train de réapparaître « plus ou moins rapidement » autour du delta de lave. Selon eux; tout dépendra du moment où l’éruption qui a commencé le 19 septembre s’arrêtera et où la lave se refroidira, Une chose intéressante est que la chimie de l’eau n’a pas changé dans la région.

Sources: Involcan, Biología Marina de la Universidad de La Laguna, El Pais.

°°°°°°°°°

La grande question aujourd’hui à La Palma était « Où sont passés les chiens? » Je parle de ceux qui ont été encerclés par la lave dans une cour, sans issue pour s’échapper. Comme je l’ai indiqué précédemment, un drone avait été utilisé pour leur donner de la nourriture. Une opération de sauvetage était prévue pour les extraire de leur prison, mais ce matin, les chiens avaient disparu sans laisser la moindre trace! Il semblerait que des défenseurs de la cause animal aient procédé à l’évacuation des animaux – « à leurs risques et périls », selon les autorités – en laissant un message indiquant que les chiens allaient bien.

Source: Presse espagnole.

——————————————

1:00 p.m .: The eruption of Cumbre Vieja continues. Involcan indicates that the lava flow which destroyed the La Laguna service station seems to have slowed its progress towards the interior of the municipality. At present, it is heading mainly towards the coast.
According to Copernicus data, lava covers 866 hectares and destroyed 2,185 buildings, or 229 more in 48 hours. Seismic activity has increased slightly in recent hours on the island where 38 earthquakes have been recorded since midnight. The most significant event had a magnitude of M 4.3. The epicenter was located at Villa de Mazo. The hypocenter was 37 kilometers deep.
In addition, marine biologists indicate that marine life is reappearing « more or less quickly » around the lava delta. According to them; it will all depend on when the eruption that started on September 19th stops and the lava cools down. An interesting thing is that the water chemistry has not changed in the area.
Sources: Involcan, Biología Marina de la Universidad de La Laguna, El Pais.

°°°°°°°°°°

The big question today in La Palma was « Where have the dogs gone? » I am referring to those who had been trapped by the lava in a courtyard, with no way out to escape. As I mentioned earlier, a drone was used to give them food. A rescue operation was planned to extract them from their prison, but this morning the dogs had disappeared without leaving the slightest trace! It appears that animal rights activists evacuated the animals – « at their own risk, » authorities said – leaving a message that the dogs were fine.
Source: Spanish press.

Nouvelle capture d’écran de l’éruption le 20 octobre au soir

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

L’éruption du Cumbre Vieja continue sur l’île de La Palma. Le volcan reste très actif et continue à déverser sa lave. Les dégâts sont de grande ampleur, tant aux habitations qu’aux bananeraies qui sont la principale ressource économique de l’île. Ces dernières heures, la lave a enseveli la station-service, l’école, le supermarché et le terrain de football de La Laguna dans la municipalité de Los Llanos de Aridane, ainsi, malheureusement, que les maisons qui se trouvaient à proximité. Les données fournies quotidiennement par Copernicus montrent l’ampleur du désastre : 845,88 hectares détruits et 1 122 bâtiments détruits selon le cadastre, dont 902 à usage d’habitation. C’est beaucoup plus que pendant l’éruption du Kilauea en 2018 à Hawaii. Personne ne sait pendant combien de temps l’éruption du Cumbre Vieja est susceptible de durer. A l’heure actuelle, son indice d’explosivité volcanique (VEI) est maintenu à 2 sur une échelle de 0 à 8.

Les images proposées par les webcams sont excellentes. Certaines ont carrément la qualité photo.

 

++++++++++

L’éruption du Kilauea (Hawaii) continue et reste confinée à l’intérieur du cratère de l’Halema’uma’u. La lave est émise par une bouche unique dans la paroi ouest du cratère. La surface du lac de lave s’élève en moyenne de un à deux mètres par jour et se trouve actuellement à 789 m d’altitude. . Le total de lave émise est estimé à 15,9 millions de mètres cubes. La sismicité et les émissions de SO2 restent élevées. Elles atteignaient 2700 tonnes par jour le 17 octobre 2021. Les tiltmètres enregistrent actuellement une légère tendance à la déflation de l’édifice volcanique. Aucune activité particulière n’a été observée sur l’East Rift Zone.

Vue de la bouche qui alimente le lac de lave (Crédit photo : HVO)

++++++++++

L’Agence météorologique japonaise indique que le mont Aso (île de Kyushu) est entré en éruption le 20 octobre 2021 au matin. On ne déplore ni victimes ni dégâts, mais les gens sont priés de rester à l’écart du volcan.
Le niveau d’alerte volcanique a été porté à 3, sur une échelle de 5.
Le mont Aso a connu une petite éruption en 2019.

Voici une petite vidéo du dernier événement :

https://www.bfmtv.com/international/asie/japon/les-images-de-la-spectaculaire-eruption-du-volcan-aso-au-japon_VN-202110200206.html

 

Vue de l’éruption du 20 octobre 2021 (Source: presse japonaise)

++++++++++

Une puissante éruption s’est produite sur le volcan de l’île Manam (Papouasie-Nouvelle-Guinée) à 22h40 (UTC) le 19 octobre 2021. Le panache de cendres s’est élevé à plus de 15 km d’altitude. Un autre panache s’élevant à plus de 10 km a été observé quelques heures plus tard. La couleur de l’alerte aérienne est passée au Rouge.
De telles éruptions ne sont pas exceptionnelles sur l’île Manam. Une série a été observée entre décembre 2018 et janvier 2019 :
Source : Darwin VAAC.

Eruption sur l’île Manam vue depuis l’espace (Source: NASA)

++++++++++

Un séisme peu profond, de magnitude M 5.1 a été enregistré près du Mont Agung sur l’île de Bali (Indonésie) à 20h18 (UTC) le 15 octobre 2021. Il a tué 3 personnes au moins et blessé 7 autres. La secousse a fait s’écrouler des maisons et des temples dans la ville portuaire de Karangasem, la plus proche de l’épicentre, oùune fillette de 3 ans a perdu la vie suite à la chute de débris. Deux personnes sont mortes au cours d’ un glissement de terrain qui a enseveli leur maison dans la régence de Bangli.
L’Agung ne semble pas avoir réagi au séisme et son niveau d’alerte reste à 1 (Normal). La dernière éruption de ce volcan a eu lieu de 2017 à 2019, avec un VEI 3.
Il sera intéressant d’observer le comportement de l’Agung dans les semaines à venir. Cela permettra de voir si, comme le prétendent certains scientifiques, il peut y avoir un lien entre séismes et éruptions volcaniques. Lorsque le puissant séisme de Tohoku s’est produit le 11 mars 2011 au Japon, en déclenchant un tsunami dévastateur, une étude franco-japonaise publiée dans la revue Science craignait que cet événement augmente la pression sur le mont Fuji et provoque une éruption. Cependant, à ce jour, aucun événement de ce type n’a été observé.

Crédit photo: Wikipedia

++++++++++

Au Guatemala, le Pacaya se contente de dégazer tranquillement. Aucun grondement n’a été perçu ces derniers jours. Aune incandescence n’a été observée dans le cratère Mackenney.

Le Fuego reste bien actif avec 8 à 10 explosions par heure, avec des panaches de cendre qui montent à 4500 -4700 m. De faibles retombées sont observées dans des localités sous le vent. Les explosions déclenchent des avalanches faibles et modérées les ravines Ceniza et Taniluyá où elle atteignent souvent la végétation. Comme précédemment, des ondes de choc font vibrer les fenêtres des maisons proches du volcan.

On observe toujours des avalanches de matériaux sur les flancs du Santiaguito. Quelques faibles explosions génèrent des colonnes de cendres qui atteignent 3 000 mètres Le risque d’avalanches de blocs et de cendres, ainsi que de coulées pyroclastiques reste présent, en particulier sur les versants ouest, sud et est.

Source: INSIVUMEH.

Dégazage au sommet du Pacaya (Photo: C. Grandpey)

++++++++++

Rien de nouveau sur le Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion). L’éruption prévue à très court terme n’a pas eu lieu. Le magma en a décidé autrement. La vigilance reste de mise car on sait que le volcan a plus d’un tour dans son sac!

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :
https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

—————————————

Here is some news of volcanic activity around the world :

The eruption of Cumbre Vieja continues on the island of La Palma. The volcano remains very active and continues to pour out its lava. The damage is extensive, both to homes and banana plantations which are the main economic resource of the island. In recent hours, lava buried the gas station, school, supermarket and football pitch at La Laguna in the municipality of Los Llanos de Aridane, as well as, unfortunately, the houses nearby. The data provided daily by Copernicus show the scale of the disaster: 845.88 hectares covered by lava and 1,122 buildings destroyed according to the land register, including 902 for residential use. This is much more than during the Kilauea eruption in 2018 in Hawaii. No one knows how long the Cumbre Vieja eruption is likely to last. Currently, its volcanic explosivity index (VEI) is kept at 2 on a scale of 0 to 8.

++++++++++

The eruption of Kilauea (Hawaii) continues and remains confined inside Halema’uma’u Crater. Lava is emitted from a single vent in the western wall of the crater. The surface of the lava lake rises by about one to two meters per day on average and currently lies 789 m above sea level. The total lava emitted is estimated at 16.9 million cubic meters. Seismicity and SO2 emissions remain high. They reached 2,700 tons per day on October 17th, 2021. The tiltmeters are currently recording a slight deflationary trend No particular activity was observed in the East Rift Zone.

++++++++++

The Japan Meteorological Agencuy indicates that Mount Aso (island of Kyushu) erupted on October 20th, 2021in the morning. There are no reports of casualties or damage but people are asked to stay away from the volcano.

The alert level for the volcano was raised to 3 on a scale of 5.

Mount Aso had a small eruption in 2019.

Here is a short video o the last eruption :

https://www.bfmtv.com/international/asie/japon/les-images-de-la-spectaculaire-eruption-du-volcan-aso-au-japon_VN-202110200206.html

++++++++++

A powerful eruption occurred at Manam volcano (Papua New Guinea) at 22:40 ‘UTC) on October 19th, 2021. The ash cloud rose up to more than 15 km above sea level. Another plume rising to more than 10 km was observed a few hours later. The Aviation Color Code was raised to Red.

Such eruptions are not exceptional at Manam. A series was observed between December 2018 and January 2019:

Source: Darwin VAAC.

++++++++++

A shallow M5.1 earthquake hit close to Mount Agung on the island of Bali (Indonesia) at 20:18 (UTC) on October 15th, 2021, leaving at least 3 people dead and 7 others injured. It toppled homes and temples in the port town of Karangasem, the area closest to the epicenter, killing a 3-year-old girl who was hit by falling debris. Two people died after a landslide that buried their house in Bangli regency.

Mt Agung does not seem to have reacted to the earthquake and its alert level remains at 1 (Normal). The last eruptive episode at this volcano lasted from 2017 to 2019, with a VEI 3.

It will be interesting to observe the behaviour of the volcano in the coming weeks. This will allow to see if, as some scientists, pretend, there may be a link between earthquakes and volcanic eruptions. When the Tohoku earthquake occurred in Japan on March 11th, 2011 triggering a devastating tsunami, a Franco-Japanese study published in the journal Science feared it might increase the pressure on Mt Fuji and trigger an eruption. However, to this day, no such event has been observed.

++++++++++

Nothing new on Piton de la Fournaise (Reunion Island). The eruption which was expected in the very short term did not occur. The magma decided otherwise. Vigilance remains essential because everybody knows that the volcano has more than one trick up its sleeve!

°°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm