Turrialba (Costa Rica): Menace pour les cultures et le bétail // A threat to the crops and the cattle

drapeau-francaisLes autorités costaricaines craignent que le Turrialba, en éruption depuis le mois de mai 2016, cause de graves dégâts à l’agriculture de la région en recouvrant les champs d’une couche de cendre et en transformant les rivières en torrents de boue.
Les dernières éruptions pourraient avoir des conséquences sur les cultures locales et la production laitière, en particulier dans les hautes terres de Turrialba, Oreamuno, Tierra Blanca, Alvarado et Coronado. Le Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage est en état d’alerte. En effet, selon les derniers chiffres, la cendre présente un danger pour quelque 8252 têtes de bétail et au moins 261 hectares de cultures. Celles qui risquent de subir le plus de dégâts sont les fleurs destinées à l’exportation. Par exemple, si les hortensias présentent des taches sur leur feuillage, ils deviennent impropres à l’exportation ; de plus, quand la cendre s’accumule sur les pétales ou une autre partie de la plante, l’acide attaque celle-ci et les fleurs deviennent translucides.
S’agissant des animaux, la cendre est susceptible de causer des problèmes respiratoires ou digestifs lorsque les bovins ingèrent l’herbe qui en est recouverte ou boivent de l’eau polluée par la cendre. Pour le moment, le bétail n’a pas été beaucoup touché, mais si les éruptions devaient se poursuivre, la cendre pourrait s’accumuler dans leur estomac. A ce moment-là, les agriculteurs devraient transférer le bétail vers d’autres ranchs ou faire abattre les animaux. La production de lait a diminué car les bovins mangent moins et l’on estime que chaque vache produit un à deux litres de moins qu’auparavant.
La population est consciente que le Turrialba peut continuer à cracher de la cendre pendant encore un certain temps et les habitants ont en tête la dernière éruption volcanique majeure, celle de l’Irazu en 1963.
Source: Xinhua: http://www.xinhuanet.com/

———————————

drapeau-anglaisCosta Rican authorities fear that Turrialba volcano, which has been erupting since May 2016, may now wreak havoc on agriculture in the area, burying fields under a blanket of ash and turning rivers into torrents of volcanic mud.

Recent eruptions could affect local crops and dairy production, especially in the more elevated regions of Turrialba, Oreamuno, Tierra Blanca, Alvarado and Coronado. The Ministry of Agriculture and Livestock is on high alert. Indeed, according to the latest figures, the ash presents a hazard for some 8,252 heads of cattle and at least 261 hectares of crops.  The crops that sustain the most damage are mainly vegetables, though flowers destined for export are also being affected. For instance, if the hydrangeas have any kind of stain, they aren’t suitable for export, and when ash gathers on a petal or other part of the plant, it creates an acid stain that makes the flower translucent.

The danger to animals lies mainly in ash causing respiratory or digestive problems when cattle ingest grass covered in ash or drink ash-polluted water. The cattle has not been much affected so far, but if the eruptions continue, the ash could collect in their stomachs. Then the farmers would have to take the cattle to other ranches or sacrifice them. Milk production has dropped, as the cattle are eating less and one estimates that each cow is producing one to two litres less than usual.

Residents are aware that Turrialba could continue to spew ash for some time, and several recall the last time the country had a major volcanic eruption, when Irazu erupted in 1963.

Source : Xinhua : http://www.xinhuanet.com/

Turrialba-02

Crédit photo: OVSICORI.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s