Kilauea (Hawaii / Etats Unis)

drapeau francais.jpg9h30: Le Pu’uO’o vient de connaître un changement spectaculaire au cours des dernières heures.

– A 14h05 (heure locale) le 3 août, on a enregistré le début d’un dégonflement du plancher du cratère.

– A 14h20, la lave sortait au pied du flanc Ouest du Pu’uo’o.

– A 15h15, le plancher du cratère a commencé à s’affaisser et le niveau du lac de lave à baisser.

http://www.youtube.com/watch?v=fFgmLwf-3ug

– Les scientifiques du HVO ont fait état d’une coulée de lave de plusieurs bras sur le versant S du Kilauea. Le bras NE, moins alimenté, avançait en faisant brûler la végétation tandis que bras S, mieux fourni, avait déjà parcouru au moins 3 km vers 16 heures. La lave se trouve à l’intérieur du Par cet ne pose aucun danger aux habitations pour le moment.

L’activité sur l’East Rift Zone ne semble pas avoir eu d’effet sur le comportement de la lave dans le pit crater de l’Halema’uma’u.

Source : HVO.

Vues du Pu’uO’o avant et après son effondrement visibles sur cette page:

http://www.hawaii247.com/2011/08/03/new-lava-flow-breaks-out-on-the-west-flank-of-pu%e2%80%98u-%e2%80%98o-%e2%80%98o/

 

22h30: Dans son dernier rapport diffusé à 8 heures (heure locale), le HVO confirme que la lave qui s’est échappée à la base du flanc ouest du Pu’uO’o s’est écoulée rapidement en direction su NO et du S.

La branche NO, moins alimentée, s’est dirigée vers l’est de la fracture de Kamoamoa qui s’était ouverte en mars dernier.

La branche sud, beaucoup plus fournie, avance le long du champ de lave dans sa partie ouest et s’oriente ensuite vers le sud. Elle avait parcouru environ 3,6 km à 17 heures (heure locale). Ce bras de coulée se trouve à l’intérieur du Parc et ne constitue pas une menace pour les zones habitées. Toutefois, il est susceptible de déclencher des incendies dans les forêts qui se trouvent à proximité, ce qui pourrait représenter un danger pour les secteurs à l’est du Parc. La coulée semblait avoir perdu de sa vigueur au cours des dernières heures. Un survol de la zone est prévu dans les prochaines heures afin d’apprécier la situation.

N.B.: Il y a un décalage horaire de 12 heures entre Hawaii et la France (Il est 8 heures à Honolulu et 20 heures à Paris).

 

 

drapeau anglais.jpgPu’uO’o has gone through a dramatic change in the past hours.

– At 2:05 pm (local time) on August 3rd, the monitoring network detected the onset of rapid deflation of the crater floor.

– At 2:20 p.m., lava broke out at the base of the west flank of the Pu’u ‘O’o cone.

– By 3:15 p.m., the crater floor and lava lake began to collapse.

http://www.youtube.com/watch?v=fFgmLwf-3ug

– HVO scientists reported a branched lava flow moving down Kilauea’s south flank. The weaker northwest arm was pushing into kipuka and forest, while the higher volume, larger south arm had advanced at least 3 km downslope at 4:00 p.m or so. The lava flow is entirely within Hawai’i Volcanoes National Park and poses no hazard to residents at this time.
The East Rift Zone activity has not caused significant changes within Kilauea’s summit vent in Halema’uma’u Crater.

Source: HVO.

Views of Pu’uO’o before and after its collapse to be seen on this page:

http://www.hawaii247.com/2011/08/03/new-lava-flow-breaks-out-on-the-west-flank-of-pu%e2%80%98u-%e2%80%98o-%e2%80%98o/

 

22:30 : In its latest update (8 a.m. local time) HVO confirms that the lava that burst from vents on the lower west flank of Pu’u ‘o’o cone quickly flowed to the northwest and south.

The weaker northwest branch flowed north of the eastern Kamoamoa fissure (March 2011) and into forest on the north side of the rift zone. The much stronger south branch quickly advanced to the western edge of the flow field and then south with a total advance of 3.6 km by 5 p.m. This branch of the flow is wholly within Hawai’i Volcanoes National Park and poses no direct hazard to any developed areas; however, it may ignite fires in adjacent forest that may pose a hazard to areas within the eastern portions of the park. The flow continued to be active overnight although it was slowly decreasing in vigour. An overflight is planned in the next hours.

N.B.: There is a 12-hour time difference between Hawaii and France (It is 8 a.m. in Honolulu and 8 p.m. in Paris).

Lava-pond.jpg
Lava-pond-2.jpg
Phase de déflation brutale du Pu’uo’o et coulée suite à la vidange du lac de lave.
(Avec l’aimable autorisation du HVO)

Tunnels de lave à Hawaii

Quand on parle de la Grande Ile d’Hawaii, on pense surtout à l’éruption actuelle du Kilauea qui ne cesse de se donner en spectacle depuis le 3 janvier 1983. Pourtant, à côté des lacs et coulées de lave, il y a de nombreux autres sites volcaniques à admirer. Les tunnels de lave en font partie et je recommande chaudement la visite du Kazamura Lava Tube, le plus long au monde avec 65,5 km reconnus et cartographiés. Il a été façonné par la lave il y a quelque 500 ans par une éruption du Kilauea et il offre au visiteur toutes les formes qu’un tunnel de lave est susceptible de cacher en son sein. Au hasard d’une promenade dans ce lieu hors du commun, on découvre les banquettes qui trahissent les différents niveaux du flot de lave ou encore les stalactites de refusion qui indiquent la température extrêmement élevée qui régnait dans ce lieu pendant l’éruption. En certains endroits, les dimensions du tunnel sont impressionnantes. Parfois, la voûte est moins épaisse de sorte que les racines des arbres réussissent à la transpercer. Attention ! Ne pas essayer de tirer sur ces racines car des effondrements du plafond se produisent naturellement de temps en temps ; inutile de les provoquer et entraîner la chute de plusieurs tonnes de matériaux. 

Il existe d’autres tunnels de lave à Hawaii, comme la Kaumana Cave sur la Saddle Road, mais ils sont, à mon avis, moins intéressants. Le Thurston Lava Tube est le plus populaire et il permet aux nombreux touristes qui visitent l’île d’avoir une première approche de ce phénomène géologique.  

 

Les tunnels de lave ne sont pas l’apanage d’Hawaii. On en trouve dans de nombreuses autres régions du monde. Ils sont particulièrement nombreux dans le Lava Beds Monument aux Etats-Unis ou, plus près de nous, en Islande ou sur les flancs de l’Etna (Grotta dei Lamponi ou Grotta del Gelo, entre autres) et même en Auvergne où ils sont tout de même moins spectaculaires. 

 

Kazamura-03.jpg
Kazamura-01.jpg
Kazamura-02.jpg
Tunnel de lave de Kazamura et stalactites de refusion.
(Photos: C. Grandpey)