Kilauea (Hawaii / Etats Unis)

1475806114.49.jpgDes scientifiques du HVO et de l’Université d’Hawaii ont utilisé des lasers pour observer l’intérieur de la bouche qui perce le cratère de l’Halema’uma’u et mesurer sa profondeur.

Leur conclusion est que la bouche a la forme d’une caverne dont la  taille est immense à côté de la petite ouverture à la surface. La caverne en question se trouve à environ 200 mètres sous le plancher du cratère, soit 280 mètres en dessous de la lèvre.  

Les chercheurs ont utilisé la technology du LiDAR (Light Detection And Ranging). En faisant rebondir sur eux des impulsions laser, le LiDAR permet de connaître la distance à laquelle se trouve des objets inaccessibles. S’agissant de la bouche de l’Halema’uma’u, l’image ainsi produite a révélé un pit crater profond avec des parois formant une voûte à proximité de la surface. La morphologie est donc différente de celle du cratère de l’Halema’uma’u ou de la caldeira du Kilauea dont les parois sont parfaitement verticales.

Les scientifiques pensent que l’Halema’uma’u et le Kilauea sont des pit craters – ou cratères d’effondrement – qui se sont formés quand les voûtes surplombant une bouche se sont effondrées, laissant ainsi des parois verticales. Il semblerait que c’est le phénomène qui est en train de se produire actuellement à l’intérieur du cratère de l’Halema’uma’u. Les bouffées de cendre qui s’échappent de temps en temps de la bouche seraient dues à des effondrements de la voûte qui se trouve en surplomb.

Si cette hypothèse se vérifie, on peut s’attendre à des effondrements plus importants qui feraient considérablement s’élargir le diamètre de la bouche actuelle et – pourquoi pas ? – laisser apparaître un nouveau lac de lave semblable à celui qui existait au 19ème siècle et que Mark Twain a remarquablement décrit dans ses Lettres d’Hawaii ou dans A la dure.  

Source : Presse hawaiienne.

 

993348610.45.jpgScientists at the HVO and the University of Hawaii used lasers to look inside and measure the depth of the vent in Halemaumau Crater. Their conclusion is that the vent has a cavernous interior that dwarfs the size of the opening at the surface. The cavern is about 200 metres below the surface of Halemaumau and 280 metres below the rim of the crater.

Researchers used the LiDAR (Light Detection And Ranging) technology. By bouncing pulses of lasers off out-of-reach objects, LiDAR can determine the distance to them.

The image produced by Halema’uma’u vent revealed a deep pit crater with overhanging walls near the surface. It is different from the steep and vertical walls of Halemaumau and Kilauea caldera.

Scientists believe that both Halemaumau and Kilauea are pit craters – or collapse craters – created when the overhanging walls of a vent collapsed, leaving the vertical walls.

That appears to be what is happening now within the vent in Halemaumau crater. The occasional pulses of ash plumes rising from the vent appear to be caused by the collapse of the overhanging rim.

Should this hypothesis prove true, one can expect more collapses that would considerably enlarge the current vent and – why not? – reveal a new lava pond similar to the one that existed in the 19th century and that was remarkably described by Mark Twain in his Letters from Hawaii or in Roughing it.

Source. Hawaiian newspapers.

2026545745.gif

Cratère de l’Halema’uma’u (Juillet 2007)

Vue de la partie du cratère où est apparue la bouche active

(Photo: C. Grandpey)