Barren Island (Iles Andaman / Inde)

1475806114.48.jpgD’après de VAAC (Volcanic Ash Advisory Centre) de Darwin, une éruption mineure s’est produite à Barren Island hier, avec un petit panache de cendre qui s’est élevé à 150 mètres au-dessus du volcan, avant de dériver sur une quarantaine de kilomètres vers le NE.

 

993348610.50.jpgAccording to the Darwin VAAC (Volcanic Ash Advisory Centre), a minor eruption occurred on Sunday on Barren Island, with a small ash plume rising up to 150 metres above the volcano before drifting 40 km or so towards the NE.

Quelques informations pratiques…

Voici, au hasard, quelques informations destinées à celles et ceux qui vont aller visiter des volcans actifs (ou potentiellement actifs) cet été :

         Islande : La situation volcanique est très calme. S’aventurer toutefois avec prudence dans les zones parcourues par les torrents glaciaires. Le feu couve sous la glace et le débit des rivières peut varier brusquement. Beaucoup de belles choses à voir dans ce pays : volcans, sources chaudes, geysers, glaciers, sans oublier les oiseaux qui feront le bonheur des ornithologues.

         Vulcano (Iles Eoliennes / Sicile / Italie) : Simple activité fumerolienne sur la lèvre et le flanc interne du cratère de la Fossa. Il n’est pas recommandé aux personnes souffrant de troubles respiratoires de s’aventurer dans cette zone. La descente au fond du cratère est fortement déconseillée.

         Stromboli (Iles Eoliennes / Sicile / Italie) : Activité  (strombolienne, bien sûr) relativement réduite en ce moment. Les gerbes incandescentes apparaissent à raison d’une quinzaine par heure. La montée à la Cima se fait uniquement avec les guides locaux. Au printemps 2009, le tarif était de 25€ par personne.

         Etna (Sicile / Italie) : L’éruption qui avait commencé en mai 2008 s’est terminée définitivement début juillet. Les cratères sommitaux se contentent de dégazer. Il n’en reste pas moins qu’une excursion sur le volcan est toujours intéressante. La montée en téléphérique puis en bus coûte 45€. En déboursant 15€ de plus, un guide accompagne un petit groupe vers la Bocca Nuova. De toute façon, il ne faut pas s’aventurer sur l’Etna si on ne connaît pas le terrain. A 3000 mètres d’altitude, la météo peut changer brusquement et une balade sympa peut se transformer en cauchemar !

         Vésuve (Italie) : Le volcan est parfaitement calme. Après avoir (pour 3€) laissé la voiture au parking (pas très loin de l’Atrio del Cavallo où l’on pourra voir la lave de la dernière éruption de 1944), un chemin facile conduit vers le cratère où l’on accèdera après avoir déboursé 6€. Inutile d’acheter un bâton de marche proposé à l’entrée ! On longe partiellement le gouffre où l’on apercevra quelques fumerolles si le temps n’est pas trop sec. Superbe vue sur la baie de Naples. Une visite du Vésuve ne saurait se faire sans se rendre à Pompéi, formidable témoignage de la vie romaine au moment de l’éruption qui dévasta la ville en l’an 79.

         Kilauea (Hawaii / Etats-Unis) : La lave s’écoule vers l’Océan Pacifique dans le secteur de l’East Rift Zone. Un point d’observation a été mis en place à l’ouest de Kalapana. Au moment où j’écris ces lignes, il n’y a pas de coulées de surface sur la plaine côtière. On en observe sur le pali, dans la zone des Royal Gardens, interdite d’accès, comme une bonne partie de la caldeira du Kilauea, à cause de la bouche qui est apparue dans le cratère de l’Halema’uma’u. Je pense qu’il est préférable d’attendre pour effectuer le long voyage vers Hawaii, même s’il y a des tas d’autres belles choses à voir sur l’archipel.

         Chaîne des Cascades (Etats-Unis) : Situation très calme. L’USGS vient d’installer des capteurs supplémentaires sur le St Helens pour détecter les premiers frémissements d’une éruption. On peut faire l’ascension du volcan depuis Cougar (permis d’ascension obligatoire, à se procurer sur place ou par Internet au prix de $22 par personne). On peut aussi faire un survol en hélicoptère ($130 par personne) en partant du Visitors Center de Hoffstadt Bluff, sur la route 504.

         Le Mont Baker, le Mont Rainier, Crater Lake, le Mont Shasta et le Lassen Peak sont actuellement inactifs, mais les paysages de cette chaîne volcanique sont splendides.

         C’est l’hiver actuellement en Nouvelle Zélande et il faudra donc attendre l’été dans l’hémisphère sud pour aller visiter le Ruapehu et les autres volcans de l’Ile du Nord.

         Ceux qui ont prévu de se rendre aux Philippines auront tout intérêt à respecter les restrictions d’approche (zone à risques d’un rayon de 7 km) du Mayon qui menace d’entrer en éruption.

         En Indonésie, les dernières images du Krakatau montrent que le volcan est bien actif, avec de volumineux panaches de cendres et même des coulées pyroclastiques sur ses flancs. Là aussi, un périmètre de sécurité de 3 km a été mis en place.

Les contrôles policiers dans cette partie du monde n’ont rien à voir avec la politique rigoureuse des rangers aux Etats-Unis. Ce n’est pas une raison pour enfreindre la loi et se mettre en danger. Le comportement imprévisible des volcans gris est bien connu. N’oublions pas que des volcanologues chevronnés comme les Krafft ont laissé la vie sous une nuée ardente du Mont Unzen au Japon!

Bonnes vacances à tous !

1559064638.jpg
Concrétion de soufre à Vulcano (Photo: C. Grandpey)