Volcans du monde // Volcanoes around the world

Voici quelques nouvelles de quelques uns des volcans du monde telles qu’elles sont synthétisées par le GVN de la Smithsonian Institution.

Barren Island (Iles Andaman / Inde): Selon un article de presse, une nouvelle éruption a été observée à Barren Island. Les données satellitaires du 25 septembre 2018 confirment les émissions de cendre et des coulées de lave sur le flanc nord du volcan.
Source: Times of India.

Turrialba (Costa Rica): Une forte incandescence était visible au niveau du cratère du Turrialba dans la nuit du 3 octobre 2018. Le 8 octobre, un événement explosif a généré un panache de cendre qui s’est élevé à 500 mètres au-dessus du cratère.
Source: OVSICORI.

Kilauea (Hawaii): On n’observe plus de lave depuis plus de 30 jours à la surface du Kilauea. La sismicité et la déformation sont faibles sur tout le volcan. Il n’y a pas d’émissions de gaz significatives. Ces données montrent qu’une reprise de l’activité à court terme est peeu probable, que ce soit au sommet ou sur la Lower East Rift Zone.
Source: HVO.

Krakatau (Indonésie): L’activité strombolienne continue. Les panaches de cendre s’élèvent le plus souvent à 200-500 mètres au-dessus du cratère mais peuvent atteindre 2 km certains jours. Les matériaux incandescents éjectés atterrissent principalement sur les flancs du volcan, à moins de 1 km du cratère et une petite quantité retombe dans la mer. Les coulées de lave sur le flanc SSE atteignent également la mer. Le niveau d’alerte reste à 2. Il est recommandé de ne pas s’approcher du volcan à moins de 2 km du cratère.
Source: VSI.

Merapi (Indonésie): Entre le 28 septembre et le 4 octobre 2018, le dôme de lave dans le cratère duMerapi a continué de croître lentement. Le 4 octobre, son volume était estimé à 135 000 mètres cubes et sa vitesse de croissance était de 1 000 mètres cubes par jour, comme la semaine précédente. Le niveau d’alerte reste à 2, avec une zone d’exclusion de 3 km.
Source: VSI.

Sabancaya (Pérou): On enregistrait en moyenne 24 explosions quotidiennement sur le Sabancaya au début du mois d’octobre. Les panaches de gaz et de cendre atteignent 3 km au-dessus du cratère. Des retombées de cendre ont été signalées à Huanca, à 75 km au SSE. Cinq anomalies thermiques ont été détectées sur le volcan. Les émissions de SO2 atteignent en moyenne  5 027 tonnes / jour. Le public ne doit pas s’approcher du cratère à moins de 12 km.
Source: IGP. (voir dernier bulletin ci-dessous)

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion): L’éruption se poursuit sans changements significatifs. Sur le terrain, on ne voit plus grand-chose, hormis quelques rares projections au niveau du cône éruptif, ainsi qu’un fort dégazage. S’agissant de la coulée, on observe quelques lucarnes comme celle sur la photo que vient de me faire parvenir Fabrice Juignier que le remercie sincèrement. Le front de coulée ne semble pas avoir progressé.

 ———————————————-

Here is some news of some of the volcanoes around the world as synthesized by the GVN of the Smithsonian Institution.

Barren Island (Andaman Islands / India): According to a news article, a new eruption was observed at Barren Island. Satellite data on September 25th, 2018 confirmed ash emissions, and either lava flows or ejected tephra on the north flank of the volcano. (Source: Times of India).

Turrialba (Costa Rica) : Intense crater incandescence was visible at Turrialba during the night of October 3rd, 2018. On October 8th, an event produced an ash plume that rose 500 metres above the crater. (Source: OVSICORI).

Kilauea (Hawaii): Lava at Kilauea has not been active at the surface for 30 days. Seismicity and deformation are low all over the volcano. There are only minor gas emissions. These data indicate that near-term resumption of activity at the summit or at the lower ERZ is unlikely. (Source: HVO).

Krakatau (Indonesia): Strombolian activity continues. Ash plumes mainly rise 200-500 metres above the crater rim but can reach 2 km on some days. Ejected incandescent material mostly land on the flanks of the volcano, less than 1 km from the crater, and a small amount falls into the sea. Lava flows on the SSE flank also reach the sea. The Alert Level remains at 2. It is recommended not to approach the volcano within 2 km of the crater. (Source: VSI).

Merapi (Indonesia): Between September 28th and October 4th, the lava dome in Merapi’s summit crater continued to slowly grow. By October 4th, its volume was an estimated 135,000 cubic metres, and the growth rate was 1,000 cubic metres per day, similar to the previous week. The Alert Level remains at 2, with a 3-km exclusion zone. (Source: VSI).

Sabancaya (Peru): Explosions at Sabancaya averaged 24 events per day in the first days of October. Gas-and-ash plumes rose as high as 3 km above the crater rim. Ashfall was reported in Huanca (75 km SSE).Five thermal anomalies were detected on the volcano. SO2 emissions reached 5,027 tons/day. The public should not approach the crater within a 12-km radius. Source : IGP. (see latest update below)

Source: IGP

Piton de la Fournaise (Reunion Island): The eruption is going on without any major changes, except a few ejections at the eruptive cone, as well as a strong degassing. As far as the lava flow is concerned, one can observe a few skylights like the one on the photo Fabrice Juignier has just sent me. . The flow front does not seem to have moved forward.

Crédit photo: F. Juignier

 

Volcans du monde // Volcanoes around the world

Selon le site web The Watchers, une nouvelle éruption phréatique a été observée sur le Gamalama (Indonésie) le 4 octobre 2018 à 2h52(TU). Le volcan a émis un nuage de cendre jusqu’à 2,1 km d’altitude. Le niveau d’alerte est maintenu à 2 et la couleur de l’alerte aérienne reste à l’Orange. Il est demandé au public de rester à au moins 1,5 km du cratère. La dernière éruption du Gamalama a eu lieu en août 2016.

L’activité de l’Etna (Sicile / Italie) est actuellement marquée par des émissions de gaz au niveau des cratères sommitaux, avec une activité strombolienne périodique au niveau de la Bocca Nuova, du Cratère NE et du Nouveau Cratère SE. .
Source: INGV.

Aucune nouvelle activité n’a été observée sur le Kilauea (Hawaii). Il n’y a pas d’incandescence au fond du cône de la Fracture n° 8. La sismicité et la déformation du sol restent faibles au sommet. Les émissions de SO2 au sommet et le long de la Lower East Rift Zone sont très faibles. Malgré ce manque d’activité, l’éruption n’est toujours pas officiellement terminée !
Source: HVO.

D’après des données satellitaires, les panaches de cendre de l’Anak Krakatau (Indonésie) s’élèvent le plus souvent à une altitude de 1,1-1,2 km. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1-4). Il est demandé aux habitants et aux touristes de ne pas s’approcher du volcan à moins de 2 km du cratère.
Source: VSI.

Le nouveau dôme de lave dans le cratère du Merapi (Indonésie) continue de croître lentement. Le 27 septembre 2018, son volume était estimé à 129 000 mètres cubes et sa vitesse de croissance était de 1 000 mètres cubes par jour, ce qui est moins que la semaine précédente. Les émissions de vapeurs et de gaz s’élèvent à environ 450 mètres au-dessus du sommet. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1-4) et les habitants sont priés de rester en dehors de la zone d’exclusion de 3 km.
Source: CVGHM.

On observe en moyenne 21 explosions par jour sur le Sabancaya (Pérou). Les panaches de gaz et de cendre s’élèvent à environ 3-4 km au-dessus du cratère. Plusieurs anomalies thermiques ont été détectées. Le 29 septembre 2018, les émissions de SO2 atteignaient 3 250 tonnes / jour. L’approche du cratère est interdite dans un rayon de 12 km.
Sources: IGP.

——————————————

According to the website The Watchers, a new phreatic eruption took place at Gamalama volcano (Indonesia) at 02:52 (UTC) on October 4th, 2018. The eruption ejected volcanic ash up to 2.1 km above sea level. The alert level remains at 2: the aviation colour code is Orange. The public is asked to stay at least 1.5 km from the crater. Gamalama’s last eruption took place in August 2016.

Activity at Mt Etna (Italy) is currently characterized by gas emissions at the summit craters, with periodic Strombolian activity from vents in Bocca Nuova, Northeast Crater and New Southeast Crater.

Source: INGV.

No new activity has been observed at Kilauea Volcano (Hawaii). There has been no significant incandescence within the Fissure 8 cone, though a small amount of fuming was visible during the day. Seismicity and ground deformation remain low at the summit. SO2 emissions from the summit and the LERZ are low. Despite this lack of activity, the eruption has not been declared over yet.

Source: HVO.

Based on satellite data, ash plumes from Anak Krakatau (Indonesia) usually rise to altitudes of 1.2-2.1 km. The Alert Level remains at 2 (on a scale of 1-4). Residents and visitors are asked not to approach the volcano within 2 km of the crater.

Source: VSI.

The new lava dome in Merapi’s summit crater (Indonesia) continues to slowly grow. By 27 September, 2018, its volume was an estimated 129,000 cubic metres, and the growth rate was 1,000 cubic metres per day, which is slower than the previous week. Vapour and gas emissions rise a maximum of 450 metres above the summit. The Alert Level remains at 2 (on a scale of 1-4), and resident are asked to remain outside of the 3-km exclusion zone.

Source: CVGHM.

Explosions at Sabancaya (Peru) average 21 events per day. Gas-and-ash plumes usually rise as high as 3-4 km above the crater rim. Several thermal anomalies have been detected. On 29 September, 2018, SO2 emissions reached 3,250 tons/day. The public should not approach the crater within a 12-km radius.

Sources:  IGP.

Activité strombolienne dans le cratère central de l’Etna (Photo: C. Grandpey)

 

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) & Anak Krakatau (Indonésie)

Actuellement, le Piton de la Fournaise et l’Anak Krakatau sont parmi les volcans les plus actifs de la planète. Il est possible d’observer leurs éruptions à distance et en sécurité. Il n’est donc pas surprenant qu’ils attirent les touristes. En effet, aujourd’hui, rares sont les sites volcaniques qui ne sont pas soumis à de sévères restrictions. On l’a vu avec l’éruption du Kilauea qui est restée interdite d’accès. Le Parc National des Volcans d’Hawaii va rouvrir le 22 septembre, mais avec beaucoup de zones interdites. Au Costa Rica, la Parc National du Poas vient de rouvrir, mais à certaines conditions. Dès que l’Etna fait mine de se réveiller, la zone sommitale est interdite d’accès. Je regrette l’époque où je pouvais déambuler librement sur le volcan ! Aujourd’hui, je vais voir ailleurs.

L’éruption du Piton de la Fournaise, qui a débuté le 15 septembre 2018, a sombré dans l’anonymat mais se poursuit à l’heure actuelle. Comme je l’ai indiqué précédemment, elle est relativement modérée et n’a rien à voir avec les coulées de lave gigantesques émises par le Kilauea (Hawaii) entre mai et août 2018. La lave du Piton se divise en deux bras qui se dirigent vers l’est et le sud, mais le front de coulée se situe toujours dans la partie haute de l’Enclos. Les débits de surface sont relativement faibles,  entre 2 et 5 m3/s. On observe un élargissement de la coulée dans sa partie la plus en amont. Un cône est en train de s’édifier autour de la source qui se compose de trois fontaines de lave bien actives.

Le tremor volcanique a largement diminué par rapport aux jours précédents.

Aucune déformation significative de l’édifice n’est perceptible depuis le début de l’éruption.
Source : OVPF.

Le Krakatau reste bien actif et montre de belles séquences explosives avec projections de matériaux incandescents. Selon le VAAC de Darwin, à la mi-septembre, les panaches de cendre montaient jusqu’à 1,5-1,8 km d’altitude. Le niveau d’alerte est maintenu à 2 sur une échelle de 4.  Il est demandé aux visiteurs de rester à au moins 2 km du cratère.

Il serait dommage de se contenter du Krakatau lors d’un voyage en Indonésie. Un grand nombre de sites sur les îles de Bali et Java méritent une visite.

————————————————

Currently, Piton de la Fournaise and Anak Krakatau are among the most active volcanoes on the planet. It is possible to observe their eruptions from a distance and safely. It is therefore not surprising that they should attract many tourists. Indeed, today, very few volcanic sites are not subject to severe restrictions. This was the case with the eruption of Kilauea which remained inaccessible. Hawaiian Volcanoes National Park will reopen on September 22nd, but with many prohibited areas. In Costa Rica, the Poas National Park has just reopened, but under certain conditions. As soon as Etna becomes active again, the summit area is forbidden. I regret the time when I could walk freely on the volcano! Today, I go elsewhere.

The eruption of Piton de la Fournaise, which began on September 15th, 2018, has sunk into anonymity but continues today. As I put it before, it is relatively moderate and has nothing to do with the gigantic lava flows emitted by Kilauea (Hawaii) between May and August 2018. Lava from the Piton divides into two branches that go east and south, but the flow front is still in the upper part of the Enclos. The lava output is relatively low, between 2 and 5 cubic metres per second. There is an enlargement of the main lava flow in its upper part. A cone is being built around the source which consists of three lava fountains which are quite active.
The volcanic tremor has decreased significantly compared to previous days.
No significant deformation of the edifice has been observed since the beginning of the eruption.
Source: OVPF.

Krakatau remains active with nice explosive sequences with ejections of incandescent material. According to the Darwin VAAC, in mid-September, ash plumes rose to 1.5-1.8 km a.s.l.. The alert level is kept at 2 on a scale of 1-4. Visitors are asked to stay at least 2 km from the crater.
It would be a shame limit a trip to Indonesia to Krakatau only. A lot of sites on the islands of Bali and Java are worth a visit.

Piton de la Fournaise (Crédit photo: Christian Holveck)

Anak Krakatau (Photo: C. Grandpey)

Volcans autour du monde // Volcanoes around the world

Au Japon, des photos aériennes prises le 12 septembre 2018 par un avion de la marine japonaise montrent qu’une éruption volcanique sous-marine s’est produite sur le volcan Ioto (anciennement appelé Iwo-jima) dans la partie centrale de l’arc Izu-Marianas. Une activité volcanique intense avait été observée sur le volcan les jours précédents. Les photos montrent de l’eau de mer jaillissant à une dizaine de mètres au-dessus de la surface de la mer au large de la côte sud de l’île.
La dernière éruption à Ioto a eu lieu en 2012.

Au vu des données satellitaires, le VAAC de Darwin indique que les panaches de cendre de l’Anak Krakatau (Indonésie) atteignent généralement une altitude de 1,5 à 5 km. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4). Les habitants et les touristes sont priés de ne pas s’approcher du volcan à moins de 2 km du cratère.

Comme je l’ai déjà précisé, une incandescence a été observée ces derniers jours au fond du Fissure 8 dans la Lower East Rift Zone du Kilauea (Hawaii). La sismicité et la déformation du sol restent faibles au sommet, ainsi que les émissions de SO2 qui sont souvent trop faibles pour pouvoir être mesurées. Une série de petits effondrements à l’intérieur du Pu’u ‘O’o a généré des panaches bruns, mais il n’y a aucune arrivée de nouvelle lave arrivant dans le cratère.

Au Pérou, le Sabancaya est toujours très actif avec une moyenne de 17 explosions par jour. Les panaches de gaz et de cendre montent jusqu’à 3,5 km au-dessus de la lèvre du cratère. Plusieurs anomalies thermiques ont été détectées sur le volcan. Le 3 septembre, les émissions de S02 atteignaient 2 380 tonnes par jour. Le public ne doit pas approcher le cratère dans un rayon de 12 km.

Selon l’INGV, le Stromboli (Sicile) était très actif au début du mois de septembre, avec des explosions et des dégazages à partir de plusieurs bouches sur la terrasse du cratère. Les explosions ont principalement eu lieu dans deux bouches (N1 et N2) dans la zone nord et trois bouches (C, S1 et S2) dans la zone centrale sud. Elles se produisaient à raison de 2 à 15 événements par heure. Des explosions d’intensité faible à moyenne provenant de la bouche N1 éjectaient des lapilli et des bombes mélangées à de la cendre jusqu’à 120 mètres de hauteur. Les explosions de la bouche N2 envoyaient des tephra à 150 mètres de hauteur. La bouche C produisait des émissions de gaz et des explosions périodiques de faible intensité d’environ 80 mètres de hauteur. Les matériaux incandescents projetés par la bouche S1 montaient jusqu’à 120 mètres au-dessus du cratère. Les explosions de faible intensité à la bouche S2 atteignaient moins de 80 mètres de hauteur.

———————————————–

In Japan, aerial photos taken on September 12th, 2018 by the Japanese navy show that an undersea volcanic eruption occurred at Ioto volcano (formerly called Iwo-jima) in the central portion of the Izu-Marianas arc. Increased volcanic activity had been observed on the volcano in the previous days. The photos show seawater rising about ten metres above the sea surface off the southern coast of the island.

The last known eruption at Ioto took place in 2012.

Based on satellite data, the Darwin VAAC reports that ash plumes from Anak Krakatau (Indonesia) usually rise to altitudes of 1.5 – 5 km a.s.l. The alert level remains at 2 (on a scale of 1-4); residents and visitors are asked not to approach the volcano within 2 km of the crater.

As I put it before, some incandescence was observed in the past days at the bottom of Kilauea’s Fissure 8 (Hawaii).  Seismicity and ground deformation remain low at the summit, as well as SO2 emissions which are often too low to be measured. A series of small collapses at Pu’u ‘O’o Crater generated brown plumes, but there is no sign of new lava arriving in the vent.

In Peru, Sabancaya is still quite active with averaging 17 events per day. Gas-and-ash plumes rise as high as 3.5 km above the crater rim. Several thermal anomalies have been detected on the volcano. On 3 September SO2 emissions reached 2,380 tons/day. The public should not approach the crater within a 12-km radius.

According to INGV, Stromboli (Sicily) was quite active in early September, with explosions and degassing from multiple vents within the crater terrace. Explosions mainly occurred at  two vents (N1 and N2) in the North Crater Area and three vents (C, S1, and S2) in the South Central crater area. They were observed at a rate of 2-15 per hour. Low-to-medium-intensity explosions from the N1 vent ejected lapilli and bombs mixed with ash as high as 120 metres. Explosions at the N2 vent ejected tephra 150 metres high. Vent C produced gas emissions, and periodic low-intensity explosions ejected tephra 80 metres high. Incandescent material from S1 jetted 120 metres above the crater. Low-intensity explosions at S2 ejected tephra less than 80 metres high.

Photo: C. Grandpey

Nouvelles de l’Etna, de l’Anak Krakatau, du Merapi, de Manam et du Kilauea

Outre les émissions de gaz habituelles, l’activité de l’Etna (Sicile / Italie) au cours des derniers jours a consisté en une activité strombolienne, des émissions de cendre et de petites coulées de lave au niveau des cratères sommitaux.
Des explosions stromboliennes ont été observées à partir des bouches dans la Bocca Nuova et le Cratère NE (CNE). L’activité dans le Nouveau Cratère SE (NCSE) a été marquée par des explosions stromboliennes modestes et sporadiques. Le 23 août, l’activité strombolienne du cône situé dans la dépression entre le Cratère Sud-Est (CSE) et le NCSE s’est intensifiée, avec des explosions qui ont éjecté des téphra à 100-150 mètres au-dessus de la lèvre du cône. Dans la soirée de ce même jour, une activité strombolienne est apparue dans la bouche E du NSEC et une coulée de lave a avancé sur quelques centaines de mètres vers la Valle del Bove. La lave a également débordé du cône mentionné ci-dessus et une petite coulée s’est dirigée vers le nord. L’activité strombolienne au niveau du cône a continué toute la nuit et s’est arrêtée tôt le matin du 24 août. L’activité strombolienne d’une bouche sur le flanc S du NSEC a donné naissance à une petite coulée de lave qui a parcouru quelques dizaines de mètres. Les jours suivants, l’activité du cône a progressivement diminué et les émissions de cendre sont devenues faibles et peu fréquentes.
Source: INGV.

L’activité à l’Anak Krakatau (Indonésie) est assez intense, sans être exceptionnelle. Selon le VAAC de Darwin, les explosions génèrent des panaches de cendre pouvant atteindre 1,5 km d’altitude. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4). Il est demandé aux habitants at aux touristes de ne pas s’approcher à moins de 2 km du cratère.
Toujours en Indonésie, le volume du nouveau dôme de lave apparu dans la fracture du dôme de 2010 du Merapi a augmenté de 4 300 mètres cubes par jour entre le 18 et le 28 août. Le 28 août, le volume du dôme était estimé à 44 000 mètres cubes. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4). Il est demandé aux habitants et aux touristes de rester en dehors de la zone d’exclusion de 3 km.
Source: VSI.

Comme je l’ai écrit dans une note précédente, une éruption a débuté à Manam (Papouasie-Nouvelle-Guinée) le 25 août vers 6 heures, après que les habitants de l’île aient signalé une intensification de l’activité une heure avant l’événement. Selon les données du VAAC de Darwin, les panaches de cendre sont montés à 15,2 km d’altitude. Des retombées de cendre ont été signalées dans des zones allant de Dangale au NNE à Jogari dans la partie sud-ouest de l’île. Les zones les plus touchées sont Baliau et Kuluguma. Les habitants ont signalé des branches d’arbres brisées sous le poids de la cendre et des conditions si sombres que des lampes étaient nécessaires pour se déplacer. Des coulées pyroclastiques ont dévalé la vallée du NE jusqu’à la mer. Elles ont enseveli six maisons dans le village de Boakure ; les habitants avaient eu le temps de se réfugier dans le village voisin d’Abaria. Selon un article de presse, environ 2 000 personnes ont été évacuées. L’éruption a cessé vers 10h30.
Source: Observatoire Volcanologique de Rabaul.

La sismicité reste faible et la déformation du sol est négligeable au sommet du Kilauea. Les répliques du séisme de magnitude M 6,9 enregistré début mai se poursuivent sur les failles du flanc sud du volcan. Sur la Lower East Rift Zone (LERZ), aucune incandescence n’était visible au fond de la Fracture n° 8 et aucune lave ne pénétrait dans l’océan lors d’un survol effectué le 29 août 2018. Les émissions de SO2 sont extrêmement réduites au sommet du Kilauea et sont trop faibles pour pouvoir être mesurées le long de la LERZ. Bien que le HVO affirme que l’éruption pourrait reprendre à tout moment, il est de plus en plus évident qu’elle se trouve en phase terminale.
Source: HVO.

—————————————————–

Beside the usual gas emissions, activity at Mt Etna in the past days was characterised by strombolian activity, ash emissions and small lava flows at the summit craters. Strombolian explosions continued from vents in Bocca Nuova and Northeast Crater (NEC). Activity at New Southeast Crater (NSEC) was characterized by modest and occasional explosions and strombolian activity. On August 23rd, strombolian activity from the cone in the saddle between the Southeast Crater (SEC) and NSEC intensified, with explosions ejecting tephra 100-150 metres above the vent rim. In the evening of that same day, strombolian activity occurred at NSEC’s E vent, and a lava flow from the same vent travelled a few hundred metres towards the Valle del Bove. Lava overflowed the vent in the saddle cone and flowed N. Strombolian activity at that vent continued through the night and then stopped in the early morning of August 24th. Then, strombolian activity from a vent on the S flank of NSEC produced a small lava flow that travelled a few dozen metres. In the following days, activity at the saddle cone gradually decreased, and ash emissions were weak and occasional.

Source: INGV.

Activity at Anak Krakatau is still quite high, although not exceptional. Explosions generate ash plumes that may rise up to 1.5 km a.s.l., according to the Darwin VAAC. The alert level remains at 2 (on a scale of 1-4). Residents and visitors are warned not to approach the volcano within 2 km of the crater.

Still in Indonesia, the new lava dome within the fracture of Merapi’s 2010 dome grew at a rate of 4,300 cubic metres per day between August 18th and 28th. By August 28th, the volume of the lava dome was an estimated 44,000 cubic metres. The Alert Level remains at 2 (on a scale of 1-4). Resident and visitors are warned to remain outside of the 3-km exclusion zone.

Source: VSI.

As I put it in a previous post, an eruption at Manam began at 06:00 on August 25th, after island residents reported increased activity beginning an hour before. According to the Darwin VAAC ash plumes rose to 15.2 km a.s.l. Ashfall was reported in areas from Dangale in the NNE to Jogari in the SW part of the island. The most affected areas were Baliau and Kuluguma. Residents reported fallen tree branches from the deposits, and conditions so dark that flashlights were needed to move around. Pyroclastic-flow deposits were observed in the NE valley all the way to the sea. The pyroclastic flows buried six houses in Boakure village though the occupants escaped to the nearby Abaria village. According to a news article, about 2,000 people evacuated. The eruption ceased around 10:30.

Source: Rabaul Volcano Observatory.

Seismicity remains low and ground deformation is negligible at the summit of Kilauea. Aftershocks of the M 6.9 earthquake in early May continue on South Flank faults. On the Lower East Rift Zone (LERZ), no incandescence was visible in the fissure 8 cone nor was there any lava entering the ocean during an overflight performed on August 29th, 2018. SO2 emissions are extremely low at the summit of Kilauea and are too low to be measured along the LERZ. Even though, HVO says the eruption could resume any time, it seems more and more evident that it is coming to an end.

Source: HVO.

Anak Krakatau (Photo: C. Grandpey)

Volcans du monde // Volcanoes around the world

Ambae (Vanuatu):
D’après la presse néo-zélandaise, les habitants d’Ambae ont obéi à l’ordre du gouvernement et ont commencé à évacuer l’île dans les premiers jours du mois d’août. La décision gouvernementale a été motivée par les effets des retombées de cendre provoquées par l’éruption dans le Lac Voui. Le 8 août, plus de 3 000 personnes s’étaient dirigées vers les îles Espiritu Santon et Maewo.

Etna
(Sicile / Italie):
L’INGV indique que l’activité de l’Etna consiste en des émissions de gaz et une activité strombolienne dans les cratères sommitaux. Trois bouches sont actives au fond de la Bocca Nuova, avec des émissions de gaz au niveau de deux d’entre elles et une activité strombolienne sporadique dans la troisième. Trois bouches sont également actives au fond du cratère nord-est; l’une d’elles produit des émissions de cendre ; une autres de la vapeur et une troisième projette des matériaux incandescents qui ne dépassent pas la lèvre du cratère. Après plusieurs mois de calme, l’activité explosive a repris dans la bouche E sur le flanc E du Nouveau Cratère Sud-Est. L’activité a débuté le 1er août avec un panache de cendre qui s’est élevé de plusieurs centaines de mètres au-dessus du sommet.
Source: INGV.

Krakatau (Indonésie):
L’activité est relativement stable sur le volcan. Les explosions génèrent des panaches de cendre qui montent jusqu’à 600 mètres au-dessus du sommet où l’incandescence est visible la nuit. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4). Les habitants et les touristes sont invités à ne pas s’approcher du volcan à moins d’1 km du cratère.
Source: VSI.

Nevados de Chillan (Chili)
L’activité se poursuit sur le volcan ; elle est liée à la croissance du dôme de lave Gil-Cruz dans le cratère Nicanor. La sismicité est modérée à élevée et se compose d’événements longue période (LP) et d’épisodes de tremor. Le niveau d’alerte reste à l’Orange,
Source: SERNAGEOMIN.

Sierra Negra
(Isla Isabela / Equateur):
L’éruption du Sierra Negra se poursuit. L’incandescence produite par les coulées de lave actives est visible quotidiennement. Une augmentation du tremor a commencé à 22h20 le 3 août et a duré deux heures, signe d’une intensification de l’activité sur le flanc N.
Source: Instituto Geofisico.

Sabancaya (Pérou):
Des explosions sont encore observées sur le Sabancaya, avec une vingtaine d’événements en moyenne chaque jour. Les panaches de gaz et de cendre montent jusqu’à 2,6 km au-dessus du cratère. Le 2 août, les émissions de SO2 atteignaient 5 000 tonnes / jour. Le public ne doit pas s’approcher du cratère dans un rayon de 12 km.
Source: INGEMMET.

Kilauea (Hawaii) :

Activité inchangée depuis ma dernière note.

 ———————————————————

Ambae (Vanuatu):

According to New Zealand newspapers, residents of Ambae obeyed the government order and began to evacuate the island in the first days of August. The order was potivated by the effects of significant ashfall from the ongoing eruption at Lake Voui. By August 8th, over 3,000 people had been moved to Espiritu Santon and Maewo islands.

Etna (Sicily / Italy):

INGV reports that activity at Mt Etna is characterized by gas emissions at the summit craters and strombolian activity. Three vents at the bottom of Bocca Nuova are active, with gas emissions rising from two vents and sporadic strombolian activity occurring at a third. Three vents are also active at the bottom of Northeast Crater; one produces ash emissions, one steam emissions, and strombolian explosions at the third ejects incandescent material as high as the crater rim. After several months of quiet conditions, explosive activity resumed at the E crater on the E flank of the New Southeast Crater. The activity began on August 1st with an ash plume that rose several hundred metrs above the summit.

Source: INGV.

Krakatau (Indonesia):

Activity is relatively stable at the volcano. Explosions generate ash plumes that rise as high as 600 metres above the summit where incandescence is visible at night. The Alert Level remains at 2 (on a scale of 1-4). Residents and visitors are asked not to approach the volcano within 1 km of the crater.

Source: VSI.

Nevados de Chillan (Chile)

Activity continues at the volcano, associated with the growth of the Gil-Cruz lava dome in the Nicanor Crater. Seismicity is moderate to high and consists of long-period events and tremor episodes. The Alert Level remains at Orange,

Source : SERNAGEOMIN.

Sierra Negra ( Isla Isabela / Ecuador):

The eruption at Sierra Negra continues. Incandescence from active lava flows is visible daily. An increase in the tremor began at 22:20 on August 3rd and lasted two hours, signifying a new pulse of activity on the N flank.

Source: Instituto Geofisico.

Sabancaya (Peru):

Explosions are still observed at Sabancaya with an average of about 20 events per day. Gas-and-ash plumes rise as high as 2.6 km above the crater rim. On August 2nd, the SO2 emissions were measured at 5,000 tons/day. The public should not approach the crater within a 12-km radius.

Source: INGEMMET.

Kilauea (Hawaii) :

Activity has not changed since my last post.

Kilauea: Fissure 8 (Crédit photo: USGS / HVO)

Volcans du monde // Volcanoes around the world

L’éruption du Kilauea (Hawaii) continue. La Fracture n° 8 envoie toujours la lave dans le chenal orienté vers le nord-est de la bouche active. Aucun débordement n’est actuellement signalé. Sur la côte, le front sud de la coulée n’a pas progressé et reste à moins de 175 mètres de la rampe de mise à l’eau de Pohoiki. La lave pénètre en abondance dans l’océan le long d’un front de 2 km, essentiellement à proximité de l’ancien site de Ahalanui Beach Park.
La lave a allumé des feux de broussailles ces derniers jours. Ils ont détruit quatre autres maisons et endommagé un équipement du HVO.
Des séismes sont encore observés au sommet du Kilauea, en même temps que de nouveaux effondrements. L’affaissement du plancher de l’Halema’uma’u continue.
Source: HVO.

Un séisme de magnitude 6,4 a été enregistré le 29 juillet 2019 et ressenti dans les îles de Lombok, Bali et Sumbawa (Indonésie), causant d’importants dégâts aux bâtiments et aux routes, ainsi que de multiples blessures. 17 personnes ont péri à Lombok. Les répliques ont été nombreuses et atteignaient M 5,7. Les secousses ont provoqué la remobilisation de dépôts de cendre sur le Rinjani ainsi que des glissements de terrain. Au moment du séisme, il y avait 1 226 visiteurs dans la zone du parc national du Mont Rinjani et, selon les articles de presse, environ 690 randonneurs étaient sur le volcan et ont dû être secourus. Une personne est décédée dans le parc national suite à des chutes de pierres. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4). Il est demandé au public de ne pas s’approcher du cratère à moins de 1,5 km.
Source: VSI.

Des explosions sont toujours observées dans la bouche active du Lac Voui sur l’île d’Ambae (Vanuatu). Le cratère  éjecte des matériaux incandescents et émet des panaches de cendre. L’augmentation de l’activité a incité les autorités à élever le niveau d’alerte à 3 (sur une échelle de 0 à 5) le 21 juillet 2018. Il a été demandé à la population de rester à au moins 3 km du cratère actif. L’activité actuelle est semblable à celle du mois de mars, mais avec des émissions de cendre plus soutenues. Le 26 juillet, des explosions ont généré un nuage de cendre qui est monté jusqu’à 12 km de hauteur avant de se diriger vers le NE, l’E et le SE. L’événement a provoqué une longue période d’obscurité pendant la journée et a entraîné un ordre d’évacuation des 10 000 habitants de l’île. Une nouvelle explosion a été enregistrée en début de journée le 27 juillet. Les retombées de cendre ont un impact significatif sur l’approvisionnement en nourriture et en eau, ainsi que sur la santé des habitants de l’île.
Source: GeoHazards.

Sur la base de données satellitaires, le VAAC de Darwin indique que les panaches de cendre de l’Anak Krakatau (Indonésie) s’élevaient à 1,2 km le 25 et le 26 juillet. Les mauvaises conditions météorologiques ont empêché d’observer le volcan entre le 27 et le 30 juillet. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4). Les habitants et les touristes sont invités à ne pas s’approcher à moins de 1 km du cratère. Le volcan a donc repris goût à la vie mais son activité n’a rien d’exceptionnel.
Source: Darwin VAAC, VSI.

L’éruption du Sierra Negra (Galapagos) continue. Les émissions de SO2 s’élèvent en moyenne à 1 400 tonnes par jour. Entre 24 et 65 événements volcano-tectoniques et entre 3 et 32 événements longue période sont enregistrés quotidiennement.On observe toujours de l’incandescence au-dessus des coulées de lave pendant la nuit. Les panaches de gaz s’élèvent à plus de 1,8 km au-dessus des bouches actives.
Source: Instituto Geofisico.

Bien que l’éruption ne soit pas aussi dévastatrice qu’au début de l’année, le Fuego (Guatemala) émet toujours des panaches de cendre et laisse échapper des avalanches de matériaux qui descendent la ravine Cenizas. Des lahars générés par de fortes pluies le 30 juillet ont dévalé les ravines Taniluyá, Las Lajas, El Jute et Cenizas, transportant des blocs de 2 à 3 mètres de diamètre, avec de fortes odeurs de soufre.
Source: INSIVUMEH.

L’inflation du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) a repris après le 13 juillet 2018 qui marquait la fin de la très courte dernière éruption. Une augmentation de la sismicité a été enregistrée le 26 juillet 2018, avec 32 événements volcano-tectoniques à moins de 2 km de profondeur. Une nouvelle éruption est susceptible de se produire, mais personne ne sait quand….

——————————————————

The eruption of Kilauea Volcano (Hawaii) continues. Fissure 8 is still sending lava into the channel leading northeastward from the vent. No overflows are currently reported. At the coast, the south edge of the lava flow has not advanced westward in the past day, and remains less than 175 metres from the Pohoiki boat ramp. Lava is actively entering the ocean along a broad 2 km flow front centered near the former Ahalanui Beach Park.

Brush fires triggered by the lava have been observed in the past days. They have destroyed four more homes and damages HVO equipment.

Earthquakes are still observed at Kilauea’s summit together with more collapse events. Inward slumping of Halema’uma’u continues.
Source: HVO.

An M 6.4 earthquake was recorded on July29th, shaking the islands of Lombok, Bali, and Sumbawa, and causing significant damage to buildings and roads, as well as multiple injuries, and the death of 17 people in Lombok. Aftershocks were numerous and as large as M 5.7. The earthquakes caused remobilization of ash deposits on Rinjani Volcanoas well as landslides. There were 1,226 visitors to the Mount Rinjani National Park Area at the time, and, according to news articles, about 690 climbers were on the volcano and had to be rescued. One person in the national park died from rockfalls. The Alert Level remains at 2 (on a scale of 1-4). The public is warned not to approach the crater within a 1.5-km radius.

Source: VSI.

Explosions are still observed within the active vent of Ambae’s Lake Voui (Vanuatu)  which is ejecting hot material and producing ash plumes. Increased activity prompted authorities to raise the alert level to 3 (on a scale of 0-5) on July 21st, and warn residents to stay at least 3 km away from the active crater. The report notes that current activity was similar to that in March, but with more sustained ash emissions. On July 26th, explosions generated an ash cloud that rose as high as 12 km and spread NE, E, and SE. The event caused darkness in the daytime and prompted an order for an island-wide evacuation of the 10,000 residents. Another explosive event occurred early on July 27th. The ashfall has had a significant impact on the island’s food and water supplies, and the health of the island residents.

Source: GeoHazards.

Based on satellite and wind model data, the Darwin VAAC reported that on July 25th and 26th minor ash plumes from Anak Krakatau (Indonesia) rose to an altitude of 1.2 km. Poor weather conditions prevented views of the volcano during between July 27th and 30th. The alert level remains at 2 (on a scale of 1-4). Residents and visitors are warned not to approach the volcano within 1 km of the crater.

Source: Darwin VAAC, VSI.

The eruption at Sierra Negra (Galapagos) continues . SO2 emissions are measured at 1,400 tons per day and daily counts of volcano-tectonic and long-period events were 24-65 and 3-32, respectively. Nightly incandescence from advancing lava flows is visible. Gas plumes rise more than 1.8 km above the active vents.

Source: Instituto Geofisico.

Even though the eruption is not as devastating as early this year, Fuego (Guatemala) is still emitting ash plumes and avalanches of material that descend the Cenizas drainage. Hot lahars generated by heavy rains on July 30th descended the Taniluyá, Las Lajas, El Jute and Cenizas drainages, carrying blocks 2-3 metres in diameter and smelling of sulphur.

Source: INSIVUMEH.

Inflation at Piton de la Fournaise (Reunion Island) resumed after July 13th, 2018 which marked the end of the last eruption. A period of increased seismicity was detected on July 26th, with 32 volcano-tectonic events less than 2 km deep. A new eruption is likely to occur, but nobody knows when…

Source: OVPF.

Même si elle semble un peu moins intense, l’éruption du Kilauea est en ce moment la plus spectaculaire au monde. On voit ici la lave en chenal s’écouler le 1er août 2018 à proximité du Kapoho Crater, avec quelques débordements au premier plan (Crédit photo : USGS)