Les sites web des observatoires volcanologiques américains font peau neuve // US volcano observatory websites are being revamped

Plusieurs observatoires volcanologiques de l’USGS (Yellowstone Volcano Observatory, Cascades Volcano Observatory et California Volcano Observatory) ont réorganisé leurs sites web afin de fournir plus efficacement au public des informations qui ont été mises à jour

Le site web de l’Observatoire des Volcans d’Hawaii (HVO) qui vient d’être mis en ligne fait partie d’une modernisation à grande échelle qui concerne les observatoires volcanologiques, mais aussi l’ensemble des services proposés par l’USGS.
Ce nouveau système, qui inclut avant tout une base de données plus importante, hébergera le contenu et les données nécessaires à la gestion des sites web de tous les programmes de l’USGS, y compris le Coastal and Marine Hazards and Resources Program (risques côtiers et marins) et le Earthquake Hazards Program (risque sismique), ainsi que le Volcano Hazards Program (risque volcanique).
Le nouveau site web du HVO ne diffère pas radicalement de celui qui existait jusqu’à présent entre 2017 et 2020. Le contenu est en grande partie le même; il est juste formaté un peu différemment.
Sur la version plein format destinée aux tablettes et ordinateurs, les visiteurs peuvent toujours accéder aux informations et aux données concernant les volcans hawaïens via un menu d’options affichées sur le côté gauche de l’écran, avec une liste de raccourcis vers les pages les plus visitées sur le côté droit. Les actualités sont répertoriées au bas de la page d’accueil. Le nouveau site web gère les flux de données dynamiques déjà proposés précédemment : cartes sismiques, tracés de déformation et images des webcams des volcans hawaïens.
La principale évolution du nouveau site du HVO est qu’il est facilement accessible par les smartphones. Près de la moitié des visiteurs du site web le font via des téléphones mobiles. Il leur sera désormais plus facile d’obtenir des informations sur les volcans hawaïens à tout moment et depuis n’importe quel appareil. Le nouveau site web redimensionnera automatiquement une page lorsqu’elle sera visualisée sur des écrans plus petits, ce qui répond à la demande fédérale de rendre plus accessibles les données et informations sur les volcans.
Un autre grand changement apporté au nouveau site web du HVO est sa connexion dynamique aux pages de l’USGS. Grâce à l’intégration du site du HVO à l’ensemble des sites de l’USGS, les informations sur les volcans hawaïens peuvent être facilement partagées. Cela permettra  également aux visiteurs du site web de trouver plus facilement des informations, des données et du contenu liés sur le sujet qui les intéresse.
Source: HVO.

—————————————————

Several USGS volcano observatories (Yellowstone Volcano Observatory, Cascades Volcano Observatory, and California Volcano Observatory) have revamped their websites in order to provide the public more efficiently with up-to-date information.

The Hawaiian Volcano Observatory HVO website that has just been launched is part of a much larger effort that includes not only the volcano observatories but the entire USGS.

This new system, essentially a larger database, will house the content and data to drive websites for all USGS programs, including the Coastal and Marine Hazards and Resources Program and the Earthquake Hazards Program, as well as the Volcano Hazards Program (VHP).

Today’s HVO website doesn’t look dramatically different than the 2017–2020 website. The content on the new website is essentially the same ; it is just formatted slightly differently.

On the full-sized version (using a tablet or computer), users can still access Hawaiian volcanoes information and data via a menu of options viewed on the left-hand side of the screen, with a list of shortcuts to our most popular pages available on the right-hand side. News items are listed at the bottom of the homepage. The new website maintains the dynamic data streams — seismic maps, deformation plots, and webcam imagery of Hawaiian volcanoes — of the old website.

A major improvement on the new HVO website is that it is more mobile-friendly. With almost half of website visitors doing so via mobile devices, it is now easier to check the status of Hawaiian volcanoes at any time and from any device. The new website will automatically re-size a page when viewed on smaller screens, which meets the federal mandate to make our data and volcano information more accessible.

One of the biggest changes to the new HVO website is its dynamic connection to USGS-wide pages. By integrating HVO’s website with the rest of USGS, information on Hawaiian volcanoes can be easily shared. It also helps the website visitors find more easily information, data, and content related to the subject that interests them.

Source: HVO.

La nouvelle page d’accueil du HVO

Autres informations volcaniques // More volcanic news

Voici quelques autres informations sur l’activité volcanique dans le monde, au vu du rapport hebdomadaire de la Smithsonian Institution:

Les nouvelles du Kawah Ijen (Indonésie) ne sont pas fréquentes ; il est donc intéressant de noter que pendant les deux premières semaines de janvier 2020, des panaches blancs montaient à 250-400 m au-dessus du lac et aucun changement de couleur de l’eau n’a été observé. Une augmentation du nombre de séismes volcaniques superficiels a été détectée et des épisodes de tremor sont apparus le 11 janvier ; ils ont culminé le 15 janvier, avant de diminuer les 17 et 18 janvier. La température de l’eau du lac a fluctué, mais elle est passée de 38°C en juin 2019 à 20°C le 14 janvier 2020. On se souvient que l’eau du lac a atteint 46°C pendant une période d’activité intense de février à mars 2018. Le niveau d’alerte du Kawah Ijen reste à 1 (sur une échelle de 1 à 4). Il est conseillé aux habitants et aux touristes de ne pas s’approcher de la lèvre du volcan ou de descendre jusqu’au fond du cratère.
Source: CVGHM.

++++++++++

Des panaches de gaz relativement denses continuent de monter à 25-300 m au-dessus du fond du cratère de l’Anak Krakatau (Indonésie). Deux événements éruptifs ont été enregistrés par le réseau sismique le 15 janvier 2020. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4), et le public est prié de rester en dehors de la zone de danger de 2 km de rayon.
Source: CVGHM.

++++++++++

Toujours en Indonésie, la lave continue de s’échapperdu cratère principal du Karangetang. Elle parcourt jusqu’à 1,8 km le long des ravines Nanitu, Pangi et Sense sur les flancs SO et O du volcan. Parfois, des panaches blancs montent à 50-300 m au-dessus du sommet. L’incandescence des deux cratères sommitaux est visible la nuit. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4).
Source: CVGHM.

++++++++++

Le Fuego (Guatemala) reste très actif avec 8 à 17 explosions enregistrées chaque heure quotidiennement. Elles génèrent des panaches de cendre qui s’élèvent jusqu’à 1,1 km au-dessus du cratère. Des retombées de cendre ont été signalées dans plusieurs zones sous le vent. Les explosions produisent parfois des ondes de choc qui font vibrer les vitres des maisons dans les localités situées dans un rayon de 7 km du volcan. Des matériaux incandescents sont éjectés à une hauteur de 100 à 500 m et provoquent des avalanches qui parcourent parfois de longues distances dans plusieurs ravines et atteignent parfois la végétation.
Source: INSIVUMEH.

++++++++++

La Garde côtière japonaise indique que lors d’un survol de Nishinoshima effectué le 17 janvier 2020, des panaches gris émis par le cône central montaient jusqu’à 1,8 km d’altitude. Le cratère central était ouvert vers l’ENE;  et laissait échapper des coulées de lave qui se dirigeaient vers le nord-est avant d’entrer dans l’océan en produisant des panaches de vapeur le long de la côte.

++++++++++

La situation est stable sur le Taal (Philippines). Le 21 janvier au soir, on recensait 148,987 personnes dans 493 centres d’évacuation. Le niveau d’alerte reste à 4, sur une échelle de 0 à 5.

——————————————

Here is some more news about volcanic activity around the world, as reported by the Smithsonian Institution’s Weekly Report:

News of Kawah Ijen (Indonesia) is not released very often, so it is interesting to leran that during the first two weeks of January 2020 white plumes rose 250-400 m above the lake and no change in the colour of the water was noted. An increase in the number of shallow volcanic earthquakes was detected and continuous tremor emerged on January11th, peaked on January 15th, and then decreased on January 17th and 18th. The temperature of the lake water fluctuated, though it decreased from 38°C in June 2019 to 20°C on January 14th. One can remember that the lake water was 46°C during a period of increased activity from February to March 2018. The alert level for Kawah Ijen remains at 1 (on a scale of 1-4), and residents and visitors are advised to not approach the crater rim or descend to the crater floor.

Source: CVGHM.

++++++++++

Dense white gas plumes keep rising 25-300 m above the bottom of Anak Krakatau’s crater (Indonesia). Two eruptive events were recorded by the seismic network on January 15th, 2020. The alert level remains at 2 (on a scale of 1-4), and the public is asked to remain outside the 2-km-radius hazard zone.

Source: CVGHM.

++++++++++

Still in Indonesia, lava continues to effuse from Karangetang’s Main Crater, travelling as far as 1.8 km down the Nanitu, Pangi, and Sense drainages on the SW and W flanks. Sometimes dense white plumes rise 50-300 m above the summit. Incandescence from both summit craters is visible at night. The alert level remains at 2 (on a scale of 1-4).

Source : CVGHM.

++++++++++

Fuego (Guatemala) remains very active with 8-17 explosions per hour recorded daily. They generate ash plumes that rise as high as 1.1 km above the crater. Ashfall has been reported in several areas downwind. The explosions sometimes produce shock waves that rattle houses in communities within a 7 km radius. Incandescent material is ejected 100-500 m high and causes avalanches of material that occasionally travel long distances in several drainages, reaching vegetated areas.

Source : INSIVUMEH.

++++++++++

The Japan Coast Guard reports that during an overflight of Nishinoshima conducted on January 17th, 2020, continuous grey plumes were rising up to 1.8 km a.s.l. from the central cone. The central crater was open to the ENE; lava flows travelled NE and entered the ocean, producing steam plumes at the coastline.

++++++++++

As far as Taal (Philippines) is concerned, the situation is stable. There was a total of 148,987 people in 493 evacuation centres in the evening of January 21st, 2020. The alert level remains at 4 (on a scale of 0-5).

Vue du lac d’acide du Kawah Ijen (Photo: C. Grandpey)

Volcans du monde // Volcanoes of the world

L’événement n’a rien d’exceptionnel, mais une explosion relativement forte a secoué le Sakurajima (Japon) en début de matinée le 16 septembre 2019. Selon le VAAC de Tokyo, le panache de cendres a atteint 4 000 mètres d’altitude.
Une explosion semblable a été observée le 3 septembre dans le cratère Minamidake du volcan.
Le niveau d’alerte reste à 3 sur une échelle de 5.

++++++++++

Le Laboratotio Geofisica Sperimentale indique qu’au cours des derniers jours, l’activité du Stromboli (Sicile) a montré un niveau modéré, avec des événements stromboliens sur les différents cônes éruptifs qui percent les parties centrale, sud-ouest et nord-ouest de la terrasse cratèrique. Le tremor est stable et présente des valeurs moyennes. On enregistre une trentaine d’événements VLP (très longue période) chaque heure, d’intensité moyenne. Il n’y a pas de déformation significative de l’édifice volcanique.

++++++++++

Ces derniers jours, l’activité strombolienne a repris dans la Voragine de l’Etna (Sicile). Cette activité s’est intensifiée, avec tout d’abord des nuages ​​de cendres, puis la projection de matériaux incandescents. L’accumulation de matériaux autour de la bouche éruptive a édifié un petit cône à l’intérieur du cratère. L’activité reste toutefois modérée, sans coulées de lave. De fortes explosions ont été entendues à Zafferana Etnea, Aci Sant’Antonio, Pedara et dans les localités voisines.

Après une forte augmentation, le tremor éruptif a retrouvé des valeurs proches de la normale. Aucune déformation anormale de l’édifice volcanique n’a été détectée par les instruments. . .
Cette dernière activité n’a eu aucun impact sur l’aéroport de Catane.
Source: INGV, La Sicilia, contacts locaux.

++++++++++

Selon l’IGP, l’éruption de l’Ubinas (Pérou) se poursuit, avec des nuages ​​de cendres et des projections de matériaux incandescents. L’activité sismique est liée à l’ascension du magma dans l’édifice volcanique. L’Institut s’attend à d’autres explosions dans les prochains jours. Le niveau d’alerte volcanique est maintenu à Orange.

—————————————————

This is by no means exceptional, but a relatively strong explosion was observed at Sakurajima (Japan) in the early morning of September 16th, 2019. According to the Tokyo VAAC, the ash plume reached a height of 4 000 metres a.s.l.

A similar explosion was observed on September 3rd at the volcano’s Minamidake Crater.

The alert level remains at 3 on a scale of 5.

++++++++++

The Laboratotio Geofisica Sperimentale indicates that during the past days activity at Stromboli (Sicily) has shown moderated levels, with Strombolian events at the different eruptive cones on the central, SW and NE parts of the crater terrace. The tremor is stable at medium values. An average of 30 VLP events is recorded each hour, with medium-sized Strombolian events. There has been no significant deformation of the volcanic edifice.

++++++++++

During the past days, Strombolian activity started again within Mt Etna’s Voragine (Sicily). This activity intensified, starting with ash clouds and culminating with the ejection of incandescent material. The accumulation of this material around the eruptive vent is building a scoria cone within the crater. However, this activity remained moderate, with no lava flows. Strong explosions could be heard from Zafferana Etnea, Aci Sant’Antonio, Pedara and in the neighbouring communities.

After a sharp rise, the eruptive tremor declined to near-normal values. No abnormal deformation of the volcanic edifice has been detected by the instruments. . .
This last activity did not have any impact on Catania’s airport.

Source: INGV, La Sicilia.

++++++++++

According to IGP, the eruption of Ubinas (Peru) continues, with the production of ash clouds and the ejection of incandescent material. Seismic activity is linked to the ascent of magma within the volcanic edifice. The Institute expects more explosions in the coming days. The alert level is kept at Orange.

Vue de l’activité strombolienne dans la Voragine de l’Etna (Crédit photo: Boris Behncke – INGV Catane)

Nouvelles du Colima et du Popocatepetl (Mexique) et du Shiveluch (Kamchatka)

drapeau francaisLes nombreuses dépêches de presse que j’ai reçues récemment pourraient faire croire que les volcans du monde entier sont de plus en plus actifs, mais ce n’est qu’une illusion. Cela est dû au fait que les informations circulent à la vitesse de la lumière grâce à Internet.

Par exemple, la chaîne de télévision CNN a attiré mon attention sur le Colima (Mexique) qui montre des signes d’activité avec d’impressionnants panaches de cendre qui montent droit au-dessus du cratère.

Toujours au Mexique, le Popocatepetl a montré des signes de reprise d’activité au cours des derniers jours. Le CENAPRED fait état de 82 « exhalaisons » de vapeur et de cendre en 24 heures entre 11 heures dimanche et 11 heures lundi. La petite vidéo obtenue en cliquant sur ce lien montre une de ces émissions de cendre à 8 heures lundi 29 décembre.
http://www.belfasttelegraph.co.uk/video-news/video-mexican-volcano-emits-plume-of-steam-and-ash-30870147.html

L’agence Tass indique que le Shiveluch (Kamchatka) a connu un nouvel épisode éruptif avec des panaches de cendre s’élevant à 6000 mètres d’altitude et s’étirant ensuite sur 35 km. La couleur du niveau d’alerte est maintenue à l’Orange.

 ———————————————–

drapeau anglaisThe numerous press reports I have received recently could make us believe that volcanoes around the world are becoming more active. Actually, this is just an illusion. This is due to the fact that the news is arriving at the speed of light with the Internet.

For instance, the CNN TV channel told me that Colima (Mexico) is showing signs of activity with impressive plumes of ash rising above the crater.

Still in Mexico, Popocatepetl has been showing signs of renewed activity in the past days. CENAPRED reported 82 “exhalations” of steam and ash in the 24 hours between 11am Sunday and 11am Monday. This footage shows an ash emission at 8am on Monday, December 29th.

http://www.belfasttelegraph.co.uk/video-news/video-mexican-volcano-emits-plume-of-steam-and-ash-30870147.html

The Tass press agency indicates that Shiveluch (Kamchatka) went through an eruptive episode with ash plumes rising up to 6,000 metres a.s.l. and spreading 35 kilometres. The colour of the alert level is kept at Orange.

Kilauea (Hawaii / Etats Unis)

Voici quelques informations concernant l’éruption du Kilauea et des informations pratiques destinées à ceux (j’en connais !) qui vont se rendre à Hawaii dans les prochains jours.

L’éruption du Kilauea continue sans changements majeurs. Le niveau du lac de lave dans le cratère de l’Halema’uma’u varie peu. Le meilleur endroit pour admirer la belle lueur qui s’en dégage est sans aucun doute la terrasse du Jaggar Museum. Rappelons que l’approche du cratère actif est interdite. En effet, les gaz qui s’échappent du lac sont extrêmement agressifs.

Au niveau du Pu’uO’o (interdit d’approche lui aussi) plusieurs spatter cones montrent une incandescence dans la partie méridionale du plancher. Le spatter cone le plus actif se trouve dans la partie NE du cône. Il alimente la coulée Kahaulae`a 2 dont plusieurs ramifications ont atteint la forêt au nord et brûlent les arbres sur la lisière.

A moins que le sentier soit interdit d’accès à cause du risque d’incendie à son extrémité, cette zone où se consume la forêt est, à mon avis, la plus accessible actuellement pour voir les coulées. On arrive au sentier par la route de Glenwood qui se termine en cul-de-sac où l’on peut laisser la voiture. Attention toutefois : les bris de verre montrent que les véhicules ont parfois subi des actes de vandalisme. Le coin est un peu loin de tout et les gens qui habitent dans le secteur forcent parfois un peu trop sur les boissons alcoolisées !  Le sentier (6 km environ mais sans difficulté majeure) comporte quelques intersections. Personnellement, à l’aller, je marque le trajet à l’aide de ruban de chantier car le  signal GPS passe très difficilement à cause des arbres. La situation pourrait devenir délicate si on quittait le sentier. Tous les ans, les secours doivent venir aider des randonneurs égarés.

Au SE du Pu’uO’o, la coulée baptisée « Peace Day » présente quelques petites bouches éphémères au pied du pali et vers le milieu de la plaine côtière (voir la carte ci-dessous). Leur accès est long sur un terrain difficile. La plus grande partie de la lave en provenance du Pu’uO’o reste cachée dans les tunnels jusqu’au rivage où elle entre dans l’océan en deux points. L’entrée la plus active génère un panache à l’est de la limite du Parc des Volcans tandis que l’autre entrée, d’une activité irrégulière, se trouve juste à l’intérieur du Parc.

L’accès le plus direct vers les sites d’entrée de la lave dans l’océan se fait à partir de Kalapana et suppose de traverser des terres privées. Il se peut que leurs propriétaires proposent de conduire les touristes sur le site actif moyennant une cinquantaine de dollars.

Voici une carte qui montrait la localisation des coulées actives à la fin du mois de juin :

http://hvo.wr.usgs.gov/maps/uploads/image-60.jpg

Carte-Kilauea

Avec l’aimable autorisation du HVO.

Halemau-fevrier

L’Halema’uma’u vu depuis la terrasse du Jaggar Museum  (Photo: C. Grandpey)

Erta Ale & Dallol (Ethiopie): Dernières nouvelles // Latest news

   Voici quelques informations en provenance d’Ethiopie. Elles viennent de m’être fournies par un accompagnateur qui a visité l’Erta Ale et Dallol. Voici ce qu’il m’écrit :

Erta Ale : J’ai constaté que le cratère nord a beaucoup changé depuis mon dernier passage en fin d’année 2012.  Il s’est très largement rempli et probablement très vite puisque qu’aucun des Afar (guide ou militaire) ne m’a dit  l’avoir vu se remplir de lave. L’évènement s’est probablement produit le mois dernier. La caldeira est trop abrupte et fracturée pour  pouvoir descendre sur les nouvelles coulées et il n’y a pas de lueurs rouges qui apparaissent la nuit.

Il est vrai que depuis les évènements de l’année dernière, le volcan est maintenant nettement moins fréquenté et il est donc plus difficile d’avoir des observateurs réguliers des modifications…

Dans le cratère sud, le lac de lave est toujours présent à un niveau assez haut (environ 12mètres).

Au niveau du Dallol, le site reste très peu hydraté. A noter que la couleur de l’eau au petit Dallol (que certain appellent à tort « lac aux geysers » !) est passée du bleu au rouge.

Sylvain CHERMETTE – 80 Jours Voyages – 332 chemin de la Vorly – 38850 Paladru – France

Phone: +33(0)6.64.30.69.96

sylvain@80joursvoyages.com

www.80joursvoyages.com

 

   Here is some information from Ethiopia. It comes from myself a group leader who visited Erta Ale and Dallol. Here is what he wrote:

Erta Ale: I found that the North Crater has changed since my last visit in late 2012. It has been largely filled and probably very quickly since none of the Afars (guide or military) told me he had seen lava appear in the crater. The event probably occurred last month. The caldera is too steep and with too mani fissures  to get down on the new flows and there is no glow at night.
It is true that since the events of last year, the volcano is now much less crowded and it is therefore more difficult to have regular observations of changes …
In the South Crater, the lava lake is still present at a level that is high enough (about 12 metres).

At Dallol, the site is very little hydrated. Note that the colour of the water in small Dallol (which some mistakenly call « lake geysers! ») has changed from blue to red.

Erta-Ale-cratere-Nord-2013-

Le Cratère Nord de l’Erta Ale  (Crédit photo:  S. Chermette)