Episode éruptif sur le Poás (Costa Rica) // Eruptive episode on Poás Volcano (Costa Rica)

L’OVSICORI indique qu’un épisode éruptif significatif débuté le 11 février 2019 sur le Poás, avec une émission de cendre de faible intensité et l’apparition d’une incandescence dans le cratère. On a pu observer une colonne éruptive d’environ 200 mètres de hauteur au-dessus du cratère. L’éruption a obligé les autorités à fermer le Parc National.
Les vents ont poussé la cendre et les gaz vers le sud-ouest. L’OVSICORI a conseillé aux personnes souffrant de problèmes respiratoires de rester à l’intérieur et de porter un masque lors de leurs sorties.
Il s’agit de la première activité éruptive significative du Poás depuis 2017. L’éruption n’a pas vraiment été une surprise car une augmentation de l’activité volcanique avait été observée en janvier.
Source: OVSICORI.

———————————————–

OVSICORI indicates that a significant eruptive episode started at Poás volcano on February 11th, 2019 with low-level ash emission and crater incandescence. An eruptive column about 200 metres high could be seen rising above the crater. The eruption forced the authorities to close Poas Volcano National Park.

Winds pushed the ash and gases to the southwest. OVSICORI advised people with respiratory problems to stay indoors and wear masks when going out.

This is the first significant eruptive activity since 2017. The eruption did not really come as a surprise as an increase in volcanic activity had been observed in January.

Source : OVSICORI.

Le Poás pendant la matinée du 12 février 2019 (heure locale)

Vers une éruption de l’Etna ? Pas encore ! // Is Mt Etna going to erupt ? Not yet !

drapeau-francaisA en juger par les sismographes ce matin, il semblait qu’une activité explosive était en cours sur l’Etna. C’était la confirmation – et la suite – des événements observés au cours des dernières semaines. Ils sont parfaitement résumés dans un rapport publié par l’INGV le 25 janvier 2017 et qui peut être lu à cette adresse:
http://www.ct.ingv.it/it/

Selon l’INGV, la nouvelle activité éruptive observée sur l’Etna est une preuve du retour du magma à la surface après presque 8 mois d’un calme relatif car la zone sommitale n’est pas restée parfaitement calme au cours de cette période.
Les premiers signes de montée du magma ont été observés dans la matinée du 15 décembre 2016, avec de faibles émissions de cendre brune en provenance de la « selle », autrement dit la dépression qui sépare l’ancien et le nouveau cône du Cratère Sud-Est (CSE). Le 15 décembre au soir, une légère incandescence est apparue sur les images de la webcam pendant certaines émissions de cendre, et une petite quantité de matériaux incandescents a même été éjectée de cette bouche active. L’analyse a révélé qu’ils ne se composaient que de roches anciennes arrachées aux parois du conduit, mais qui ils n’appartenaient pas à du magma juvénile.
Après 5 semaines de petites émissions occasionnelles de cendre brunâtre, des émissions plus conséquentes ont été observées dans la matinée du 20 janvier 2017, à partir de la « selle » du NCE, avec des bouffées de cendre noire. La caméra thermique postée sur la Montagnola a montré des anomalies significatives. Des bruits d’explosions ont été entendus et des personnes présentes sur le CSE ont observé des projections de blocs incandescents et de cendre.
Le soir du 23 janvier, une légère activité strombolienne a été observée, accompagnée de fréquentes émissions de cendre noire. Cette activité a montré une augmentation progressive pendant la nuit, accompagnée d’explosions qui ont projeté des matériaux incandescents jusqu’à la base du CSE. En outre, une lueur parfois intense était visible au niveau de la bouche ouverte dans la Voragine le 7 août 2016.
Le 24 janvier, la fréquence des explosions et des émissions de cendres a augmenté, mais a ensuite montré une légère diminution le matin du 25 janvier.

A noter que, à côté des explosions, le tremor reste stable à un niveau relativement bas. Donc, pas vraiment d’urgence éruptive dans l’immédiat, mais la situation peut évoluer très vite. On sait que  Mamma Etna a plus d’un tour dans son sac!

++++++++++

En fait, la sismicité enregistrée par les sismographes de l’Etna ces dernières heures n’était pas liée à l’activité volcanique. Elle a été provoquée par un mouvement de faille sur le versant SO du volcan. L’événement le plus fort avait une magnitude de M 3,5, à 10h51. Les secousses ont été ressenties dans les régions de Ragalna, Nicolosi, Bronte et Randazzo où des écoles ont été évacuées par précaution. L’hypocentre des séismes a été localisé entre 11 et 14 km de profondeur. Dans son ensemble, l’essaim sismique a inclus une soixantaine de secousses dont 5 avec une magnitude supérieure à M 3 et une quinzaine entre M 2,1 et M 2 ,8. Comme je l’ai indiqué précédemment, le tremor se maintient à un niveau relativement bas sur l’Etna.    
Source: La Sicilia.

————————————–

drapeau-anglaisJudging from the seismographs this morning, it seemed some explosive activity wass occurring on Mt Etna, confirming the events that had been observed during the last few weeks. They had been summed up in a report released by INGV on January 25th 2017. The report can be read at this address:

http://www.ct.ingv.it/it/

According to the INGV report, the new eruptive activity on Mt Etna is an evidence of the return of magma to the surface after almost 8 months of eruptive quiescence, although the summit area of the volcano had not been entirely quiet over the past few months.

The first serous signs of the magma ascent were observed in the morning of December 15th 2016 when small emissions of brown ash were coming out of the « saddle vent » of the SEC. On the evening of that day, weak glow appeared on the webcam images during some of the emissions, and one event ejected a small quantity of incandescent material. Analysis of this material revealed that it consisted only of older rock ripped from the conduit walls, but was not derived from new magma.

After 5 weeks of occasional weak emissions of brownish ash, more significant emissions were observed in the morning of January 20th 2017, from the « saddle vent » of the SEC, this time producing small puffs of black ash. The thermal camera on the Montagnola showed conspicuous anomalies. Bangs were heard, and persons being present on the SEC observed ejections of incandescent pyroclastics along with blocks and ash.

On the evening of January 23rd, mild Strombolian activity was observed, accompanied by frequent emissions of small, black ash puffs. This activity showed a gradual increase during the night, with some explosions that launched incandescent material as far as the base of the SEC cone. In addition, a fluctuating and at times rather intense glow was visible at the August 7th 2016 vent of the Voragine.

On January 24th, the frequency of explosions and ash emissions increased, but then showed a slight diminution on the morning of January 25th.

Beside the explosions, the tremor is keeping a relatively low level, which means there is no eruptive emergency in the short term. However, the situation may change rapidly; Mamma Etna has more than one trick up her sleeve!

++++++++++

Actually, the seismicity recorded by the seismographs on Mt Etna in recent hours was not related to volcanic activity. It was caused by a fault movement on the SO flank of the volcano. The strongest event had a magnitude of M 3.5, at 10:51. The quakes were felt in the regions of Ragalna, Nicolosi, Bronte and Randazzo where schools were evacuated as a precaution. The hypocenter of the earthquakes was located at depths between 11 and 14 km. The whole seismic swarm included about sixty events, five of which had a magnitude greater than M 3 and 15 or so between M 2.1 and M 2.8. As I put it before, the tremor remains at a relatively low level on Mount Etna.

Source: La Sicilia.

sismos-etna-30-janv

Aperçu de l’activité sismique pendant la matinée du 30 janvier 2017.

 

Etna (Sicile / Italie): Encore? // Again?

drapeau-francaisDimanche 22 mai (23h50): Il est l’heure d’aller dormir, mais l’Etna semble décider à se réveiller de nouveau. Le tremor et l’activité sismique sont en hausse et les webcams montrent de l’incandescence au niveau de la Voragine. Il y a de fortes chances pour qu’un nouvel épisode éruptif soit en préparation. La suite demain matin! Bonne nuit!

Lundi 23 mai (7h30): L’activité de la Voragine semble s’être limitée cette nuit à l’incandescence observée à l’intérieur du cratère. Le tremor et la sismicité ont certes marqué une hausse, mais sans l’ampleur observée ces derniers jours. L’activité n’a toutefois pas retrouvé un niveau normal et un nouveau « paroxysme » (!) est toujours possible.

——————————–

drapeau-anglaisSunday, May 22nd (23:50): It’s time to go to bed, but it looks as if Mt Etna has decided to wake up again. The tremor and seismic activity have started increasing and the webcams show incandescence within the Voragine. A new eruptive episode is probably in the making. We’ll see tomorrow what happened during the night. Good night!

Monday, May 23rd (7:30): It seems activity at the Voragine was limited to the glow I mentioned previously and that no new « paroxysm » (!) occurred during the night. However, the tremor and seismicity are still above background levels and a newncrease in activity is still possible.

Etna 22 mai

Popocatepetl (Mexique / Mexico)

drapeau francaisAprès une période d’activité plus intense, probablement due à la destruction du dôme à l’intérieur du cratère, le Popocateptl a retrouvé son comportement habituel. On observe quotidiennement plusieurs petites émissions de gaz et de vapeur. De temps à autre, une explosion génère un panache de cendre de quelques centaines de mètres au-dessus du volcan. On observe parfois de nuit un peu d’incandescence au-dessus du cratère (voir la capture d’écran de la webcam ci-dessous).

Le CENAPRED rappelle qu’il est interdit de s’approcher du volcan et encore plus du cratère à cause des risques de projections de matériaux pendant les phases explosives.

Le niveau d’alerte est maintenu à la couleur Jaune, Phase 2.

Source : CENAPRED.

————————————

drapeau-anglaisAfter a period of more intense activity, probably due to the destruction of the dome within the crater, Popocatepetl is showing its usual behaviour with several tens of daily low-intensity exhalations, which produce small emissions of steam and gas. An occasional explosion can be observed with an ash column several hundred metres high. Some glow can be observed at night above the crater (see webcam screenshot below)
CENAPRED emphasizes that people should not go near the volcano, especially near the crater, due to the hazard caused by the explosions.
The alert level is kept at Yellow Phase 2.
Source : CENAPRED.

Popo_modifié-2

Source: CENAPRED.

Popocatepetl (Mexique): Situation relativement stable

drapeau francaisL’activité du Popocatepetl n’a pas beaucoup changé au cours des dernières semaines. Le CENAPRED enregistre le plus souvent des émissions de gaz et de vapeur de faible à moyenne intensité,  avec de petites quantités de cendre fine. Des explosions peuvent se produire parfois et expédier des fragments incandescents au-delà de la lèvre du cratère, jusqu’à plusieurs centaines de mètres sur les pentes du volcan. Ces événements s’accompagnent généralement de plusieurs minutes de tremor harmonique.
Le CENAPRED indique que ce type d’activité, qui a été observé au cours de la mise en place de plusieurs dômes à l’intérieur du cratère, fait partie des scenarii habituels pendant le niveau d’alerte « Jaune Phase 2 » de sorte qu’aucune modification n’est nécessaire.

 ———————————————

drapeau anglaisActivity at Popocatepetl has not much changed during the past weeks. CENAPRED usually registers exhalations of small to medium intensity, accompanied by a continuous emission of gases and small amounts of fine ash. Occasional explosions may occur, throwing ballistic incandescent fragments above the crater rim and several hundred metres down the slopes of the volcano. They are generally accompanied by several minutes of harmonic tremor.
CENAPRED indicates that this type of activity, which has been seen before during the emplacement of domes inside the crater, is within the scenarios contemplated at the Yellow Phase 2 level of the alert system, so no changes are necessary.

Popo-3-juin-2014

La webcam montre que l’incandescence est toujours visible de nuit au niveau du cratère.

Ebulobo (Ile de Florès / Indonésie)

drapeau francaisLe VSI indique qu’au cours du mois d’août des panaches de gaz montaient jusqu’à une trentaine de mètres au-dessus du volcan. Le tremor volcanique a connu une hausse à partir du 10 août. Entre le 21 et le 23 août, de l’incandescence était visible de nuit dans la partie nord du sommet, phénomène qui n’avait pas été observé depuis 2011. Le niveau d’alerte a été élevé à 2 (sur une échelle de 4) le 23 août. Les habitants et les touristes ne sont pas autorisés à s’approcher à moins de 1,5 km du cratère.

 

drapeau anglaisVSI indicates that during August white plumes rose as high as 30 metres above the volcano. Volcanic tremor was detected starting on August 10th. At night between August 21st and 23rd, incandescence was visible on the northern side of the summit. Actually, incandescence had not been observed since 2011. The Alert Level was raised to 2 (on a scale of 4) on August 23rd. Residents and tourists are not allowed to enter a 1.5-km-radius zone around the crater.

 

Popocatepetl (Mexique): Situation relativement stable

drapeau francais   La situation reste relativement stable sur le Popocatepetl mais elle montre que le volcan reste bien actif. Le CENAPRED relève en moyenne quotidiennement une trentaine de panaches de vapeur à laquelle se mêle parfois un peu de cendre. Comme on peut le voir sur la capture d’écran ci-dessous, les panaches montent en général jusqu’à 200-300 mètres de hauteur. De nuit, une incandescence est souvent visible au niveau du cratère.  Le 10 mars, des projections atteignaient une centaine de mètres de hauteur et retombaient jusqu’à 400 mètres du cratère. L’alerte est maintenue à la couleur Jaune, Phase 2.

 

drapeau anglais   The situation is relatively stable on Popocatepetl but it shows the volcano is still quite active. CENAPRED registers a daily average of about thirty steam plumes with sometimes a little ash in them. As can be seen on the screenshot below, the plumes usually rise up to 200-metres high. At night, a glow is often seen above the crater. On March 10th,  incandescent tephra was ejected 100 metres above the crater and fell  as far as 400 metres away. The colour of the alert level is kept at Yellow, Phase 2.

Popo-blog

(Avec l’aimable autorisation du CENAPRED)