Volcans islandais : A qui le tour? // Icelandic volcanoes : who’s next?

Bien que l’éruption du Fagradalsfjall ne soit pas officiellement terminée, le volcan est pratiquement inactif en ce moment et il est hautement improbable qu’il entre à nouveau en éruption. Cela signifie qu’il n’y a actuellement aucune éruption en Islande et certains volcanologues se tournent vers d’autres volcans pour faire des prévisions. Selon l’humeur du moment, ils nous parlent du Katla ou du Bardarbunga, ou encore du Krafla.

Ces jours-ci, l’intérêt se porte sur l’Hekla (1491 m) dans le sud du pays où une crise sismique avec plus de 320 événements a été enregistrée à proximité du volcan le 11 novembre 2021. Le séisme le plus puissant avait une magnitude de M 5,2. Sa source a été localisée dans les montagnes Vatnafjöll, à environ 7,5 km au sud de l’Hekla. Il a été largement ressenti dans le sud de l’Islande, ainsi que dans la région de Reykjavik.
Selon le Met Office islandais, il n’y a aucune raison de penser que cette activité sismique annonce une éruption de l’Hekla. En effet, la sismicité a été enregistrée dans la partie orientale de la zone de fracture de 70 km de long qui parcourt le sud de l’Islande.

Depuis l’an 2000, date de la dernière éruption de l’Hekla, on observe une inflation constante du volcan .En 2006, elle atteignait le niveau d’avant l’éruption de 2000, mais aucune éruption n’a eu lieu. De nombreux volcanologues islandais pensent aujourd’hui que le volcan est prêt à se manifester
Le problème avec l’Hekla, c’est qu’il n’y a pas vraiment de signes précurseurs avant une éruption, ce qui rend le volcan particulièrement dangereux.
Il semble que la pression qui provoque l’inflation provienne d’une profondeur de 15 à 20 km, là où le magma semble s’accumuler. D’après les mesures de déformation, c’est là que se trouve la source des éruptions. .
Certains volcanologues pensent que l’Hekla entre en éruption selon un cycle, même si la notion de cycle éruptif n’a jamais été clairement prouvée en volcanologie. L’Hekla avait pour habitude de se manifester deux fois par siècle. Une grande éruption s’est produite en 1947, suivie d’une éruption surprise en 1970. Par la suite, le volcan est entré en éruption en 1980, 1991 et 2000, ce qui a donné naissance à l’idée d’un cycle éruptif pour ce volcan. Cependant, quand on regarde la fréquence des éruptions du passé, il y a des ratés et la notion de cycle disparaît. Les dernières éruptions étaient relativement mineures, mais les scientifiques expliquent que plus une pause entre les éruptions est longue, plus l’éruption est importante. Là encore, l’histoire des volcans montre qu’il existe des exceptions.
La dernière fois que l’Hekla est entré en éruption, il n’a prévenu que 79 minutes avant l’événement. En 1980, le préavis a été seulement de 23 minutes. Les personnes les plus à risque sont celles qui font de la randonnée en montagne, car il peut être difficile de fuir en cas de colère du volcan. C’est la raison pour laquelle il est déconseillé aux touristes d’escalader le volcan ; seuls les scientifiques qui ont un besoin urgent de collecter des données devraient pouvoir gravir la montagne. Un autre problème pourrait concerner les avions qui survolent le volcan, mais les autorités islandaises pensent qu’il n’y a pas de mesures particulières à prendre concernant les survols de l’Islande au regard des risques d’éruptions. Il ne faudrait quand même pas oublier celle de l’Eyfjallajökull en 2010… !
Source : Iceland Monitor.

——————————————————-

Although the Fagradalsfjall eruption is not officially over, the volcano is nearly inactive and it is highly unlikely that it will erupt again. This means yhere is currently no eruption in Iceland and some volcanologists are turning to other volcanoes to make predictions. Depending on their moods, they tell us about Katla or Bardarbunga, or else Krafla.

This time the interest is focused on Hekla (1491 m) in the south of the country where a seismic crisis with more than 320 events was recorded in the vicinity of the volcano on November 11th, 2021, The largest earthquake was of magnitude M 5.2. Its source was by Vatnafjöll mountains, about 7.5 km south of Hekla. It was widely felt in South Iceland, as well as in the capital area.

According to the Icelandic Met Office, there is no reason to think there is a connection between the seismic activity and a potential eruption in Hekla. Indeed, the earthquakes occurred on the easternmost side of the 70-km-long South Iceland fracture zone,

Since the year 2000, when Hekla last erupted, inflation has steadily increased in the mountain In 2006, the inflation was as extensive as it had been before the 2000 eruption. Many Icelandic volcanologists think the volcano is ready for an eruption.

The problem with Hekla is that there are no real precursors before an eruption, which makes it very dangerous.

It looks as if the pressure that causes the inflation originates at a depth of 15-20 km where magma appears to accumulate. According to deformation measurements, it is the source of the eruptions. .

Some volcanologists think Hekla erupts according to a cycle, even though the notion of eruptive cycle has never been clearly proved in volcanology. Hekla used to erupt twice a century. A large eruption occurred in 1947, followed by a surprise eruption in 1970. Subsequently, it erupted in 1980, 1991 and 2000, which gave borth to the idea of an eruptive cycle for this volcano. However, when one looks at the frequency of other past eruptions, the notion of cycle disappears. The last eruptions were fairly small, but scientists say that the longer a break between eruptions, the larger the eruption, Here again, the history of volcanoes shows that there are exceptions.

The last time Hekla erupted, it gave only a 79 minute notice. In 1980, the notice was no more than 23 minutes. Those at the greatest risk are people who are hiking in the mountain, because escaping could be difficult. This is the reason why tourists are advised not tp climb the volcano; only those who urgently need to collect data should hike up the mountain. Another problem might concern the planes who fly over the volcano, but Icelandait authorities think that no change needs to be made regarding flights over Iceland with regard to the risk of eruptions…without mentioning forgetting Eyfjallajökull, of course!

Source: Iceland Monitor.

Crédit photo: Wikipedia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.