Séisme à Hawaii, mais pas à cause de Lo’ihi // Earthquake in Hawaii, but not because of Lo’ihi

drapeau-francaisLe HVO a enregistré un séisme de M 4,5 dans l’océan au sud de Big Island le dimanche 18 décembre, à 18 h 30 (heure locale).
L’épicentre du séisme a été localisé à environ 59 km au sud de South Point, à une profondeur de 36,5 km. Il a été ressenti sur l’île d’Hawaï, mais aucun dégât aux bâtiments n’a été signalé.
Le séisme s’est produit à environ 70 km au sud-ouest de Lo’ihi, mais n’a pas été provoqué par l’activité du volcan sous-marin. La profondeur, l’emplacement et le type d’ondes sismiques montrent que le séisme est dû à la flexion de la plaque océanique sous le poids de l’île d’Hawaii, phénomène qui est souvent à l’origine de séismes dans cette région.
Le dernier séisme n’a pas entraîné de changement significatif dans l’éruption du Kilauea. Il n’a pas affecté non plus le Mauna Loa ou les volcans actifs sur l’île d’Hawaï.

———————————–

drapeau-anglaisHVO recorded an M 4.5 earthquake south of Big Island on Sunday, December 18th, at 6:30 a.m.(local time).

The earthquake was centered about 59 km south of South Point, at a depth of 36.5 km .

The earthquake was felt on the Island of Hawaii, but no damage to buildings has been reported.

The earthquake occurred about 70 km southwest of Lo’ihi, but was not caused by activity on that submarine volcano. The depth, location, and recorded seismic waves of the earthquake suggest a source due to bending of the oceanic plate from the weight of the Hawaiian island chain, a common source for earthquakes in this area.

The earthquake caused no detectable changes in Kilauea Volcano’s ongoing eruption, on Mauna Loa, or at other active volcanoes on the Island of Hawaii.

loihi-3

Source: USGS / HVO.

Colima (Mexique / Mexico): Nouvelles explosions // New explosions

drapeau-francaisSelon la presse américaine, le Colima est entré en éruption à trois reprises en l’espace de quelques heures, avec des panaches de cendre et de vapeur qui sont montés jusqu’à 2 km au-dessus du cratère.
Les trois éruptions ont eu lieu dimanche matin. Les plus hautes colonnes de cendre atteignaient 2 kilomètres, et la plus petite à peine 1.5 km de hauteur.
Un peu plus tôt, une explosion avait déjà envoyé un volumineux panache de cendre à environ 2000 mètres de hauteur samedi vers 16 heures.
L’activité du Colima a commencé à augmenter en octobre 2016, probablement en raison de la croissance d’un nouveau dôme de lave dans le cratère.
Voici un lien vers une page qui présente une courte vidéo des dernières éruptions
Http://globalnews.ca/news/3134357/mexicos-colima-volcano-erupts-twice-in-one-day/

———————————–

drapeau-anglaisAccording to the American press, Colima has erupted three times in the space of a few hours, with ash and steam plumes up to 2 km above the crater.

The three eruptions occurred on Sunday morning. The biggest columns of ash reached 2 kilometres in height, and the smallest was just under about 1.5 km tall.

An earlier explosion sent a large plume of ash and smoke some 2,000 meters into the air on Saturday around 4 p.m.

Colima has increased in activity since October, probably due to the growth of a new lava dome.

Here is a link to a page with a short video of the last eruptions

http://globalnews.ca/news/3134357/mexicos-colima-volcano-erupts-twice-in-one-day/

La cendre du Katmai (Alaska) // The ash from Katmai (Alaska)

drapeau-francaisLa NASA a publié une image obtenue grâce au spectroradiomètre d’imagerie à résolution modérée (MODIS) sur le satellite Terra le 2 décembre 2016. Une autre photo a été prise le 5 décembre 2016. Les deux images montrent un panache de cendre volcanique en suspension au-dessus du golfe d’Alaska, en particulier dans la deuxième image. Cependant, le panache n’est pas le résultat d’une éruption; il s’agit d’ancienne cendre déposée dans le Katmai lors de l’éruption du Novarupta en 1912 et soulevée par le vent. Ce n’est pas la première fois qu’un tel événement est observé. Des vents violents ont déjà remobilisé la cendre dans cette région en octobre 2015. De plus, de semblables nuages de cendre envahissent parfois l’île Kodiak où ils perturbent la vie des habitants:
https://claudegrandpeyvolcansetglaciers.com/2015/03/14/29162/

J’ai rédigé une note sur l’éruption de Novarupta en juin 2012 à l’occasion du centième anniversaire de cet événement:
Https://claudegrandpeyvolcansetglaciers.com/2012/06/06/il-y-a-tout-juste-un-siecle-le-volcan-novarupta-alaska/

———————————–

drapeau-anglaisNASA has released an image captured by the Moderate Resolution Imaging Spectroradiometer (MODIS) on Terra satellite on December 2nd 2016. Another image was acquired on December 5th 2016. Both images show a plume of volcanic ash hanging over the Gulf of Alaska, especially in the second image. However, the plume is not the product of an eruption; it is re-suspended ash deposited in Katmai by the 1912 eruption of Novarupta. High winds previously stirred up ash in the area in October 2015. Similar ash clouds are sometimes observed on Kodiak Island where they disturb the lives of the inhabitants :

 https://claudegrandpeyvolcansetglaciers.com/2015/03/14/29162/

I wrote a note about the Novarupta eruption in June 2012 for the hundredth anniversary of this event:

https://claudegrandpeyvolcansetglaciers.com/2012/06/06/il-y-a-tout-juste-un-siecle-le-volcan-novarupta-alaska/

kat-2

On aperçoit le nuage de cendre en bleu dans l’angle supérieur droit de l’image.

kat

Source: NASA.

Pas de volcans dans les grottes préhistoriques // No volcanoes in prehistoric caves

drapeau-francaisInaugurée le 10 décembre 2016, Lascaux 4 est le fac-similé de la grotte découverte par hasard en 1940 par des adolescents et leur chien au cours d’une promenade. J’ai eu la chance de visiter la grotte originale quand j’étais petit garçon et les images que Lascaux 4 mises ligne sur Internet ne me donnent guère envie de me rendre à Montignac.

La faune figurée sur les parois de Lascaux est celle que l’on retrouve dans la majorité des grottes ornées : chevaux, aurochs, bisons, cerfs et bouquetins dominent largement, suivis d’animaux plus rares et souvent dangereux, comme l’ours, le rhinocéros et les grands félins.

Il faut noter que plus de 90 % des représentations pariétales sont consacrées aux animaux. On observe très peu de figures humanoïdes qui sont en général juste esquissées et mal proportionnées.

En revanche, la Nature n’est jamais représentée. Comme me l’écrivait récemment Pascal Picq, paléoanthropologue au Collège de France, « d’une manière générale, il n’y a aucune représentation d’éléments de la nature dans tout l’art préhistorique, hormis les animaux et de très rares humains: pas de plante, pas de paysage, pas d’entités célestes … Par ailleurs, ces grands chasseurs et connaisseurs des animaux et de leurs moeurs n’ont représenté aucune scène de vie, ou sujette à discussions. »

Selon Axel Kahn, les hommes préhistoriques n’ont pas représenté de scènes de paysages et de volcans parce que c’était pour eux une évidence. Cette nature était leur environnement quotidien et ils ne ressentaient pas le besoin de la représenter sur les parois des cavernes. Les êtres vivants revêtaient une plus grande importance dans leur vie, voire leur survie.

Il est donc normal que les éruptions volcaniques n’apparaissent pas, elles non plus, dans les grottes. J’ai rédigé le 11 janvier 2016 une note à ce sujet (https://claudegrandpeyvolcansetglaciers.com/2016/01/11/des-volcans-dans-la-grotte-chauvet-ardeche/).

J’y évoque les gerbes rouges qui éclaboussent le « Sacré-Cœur », un des panneaux ornés de la grotte Chauvet-Pont-d’Arc, ou encore d’autres marques de doigts qui dessinent des faisceaux sur les parois tendres de la grotte ardéchoise, et qui – selon certains scientifiques – représenteraient des éruptions des volcans tout proches du Bas-Vivarais. Pourquoi pas, mais cela n’a rien d’évident et reste à prouver. Même chose pour le site de Çatalhöyük, en Turquie, vieux de 8 000 ans. Il n’est pas du tout certain que la peinture murale représente vraiment un volcan. Tous les scientifiques ne sont pas d’accord.

—————————-

drapeau-anglaisInaugurated on December 10th, 2016, Lascaux 4 is the facsimile of the cave discovered by chance in 1940 by teenagers and their dog during a walk. I was lucky to visit the original cave when I was a little boy and the images of Lascaux 4 on the Internet do not incite me to go to Montignac. .
The fauna on the walls of Lascaux is the one found in most ornate caves: horses, aurochs, bison, deer and ibex dominate widely, followed by rarer and often dangerous animals such as bears, rhinoceros and big cats.
It should be noted that more than 90% of parietal representations are devoted to animals. There are very few humanoid figures which are generally just sketched and ill-proportioned.
On the other hand, Nature is never represented. As Pascal Picq, a paleoanthropologist at the Collège de France, wrote me recently, « In general, there is no representation of elements of nature in all prehistoric art except animals and very few human beings : No plant, no landscape, no celestial entities … Moreover, these great hunters and connoisseurs of animals and their manners did not represent any scene of life. »
According to Axel Kahn, prehistoric men did not represent scenes of landscapes and volcanoes because they were obvious to them. This nature was their daily environment and they did not feel the need to represent it on the walls of the caves. Living beings assumed a greater importance in their lives, and even their survival.
It is therefore normal that volcanic eruptions should not appear, either, in prehistoric caves. On January 11th, 2016, I wrote a note on this subject (https://claudegrandpeyvolcansetglaciers.com/2016/01/11/des-volcans-dans-la-grotte-chauvet-ardeche/).

I mentioned the red sheaves spattering the « Sacré-Coeur », one of the panels adorned with the Chauvet-Pont-d’Arc cave, or other marks of fingers that draw beams on the tender walls of the cave Ardéchoise, and which – according to some scientists – would represent eruptions of nearby volcanoes of the Bas-Vivarais. Why not, but this is not evident and remains to prove. The same remark is true for the Çatalhöyük site in Turkey, 8,000 years old. It is by no means certain that the mural represents a volcano. Not all scientists agree.

lascaux_painting

Extrait du bestiaire de la grotte de Lascaux (Crédit photo: Wikipedia)