Dernières nouvelles du Sabancaya (Pérou) // Latest news of Sabancaya volcano (Peru)

drapeau-francaisL’Institut de Géophysique du Pérou (IGP) vient de diffuser le dernier bulletin d’information concernant le Sabancaya. La conclusion est la suivante :

La sismicité a montré certaines variations entre le 8 et le 20 décembre. A partir du 21 décembre, elle a montré une hausse sensible avec la présence d’événements hybrides indiquant une ascension du magma à l’intérieur de l’édifice volcanique. La hausse de la sismicité s’est accompagnée d’un nombre croissant d’épisodes explosifs, ainsi que d’une hausse de la température au niveau du cratère. Les panaches de cendre atteignaient une hauteur de 4500 mètres le 26 décembre.

Il se pourrait que l’activité éruptive s’intensifie au cours des prochains jours. En conséquence, l’IGP recommande de faire passer la couleur du niveau d’alerte du Jaune à l’Orange et d’interdire l’accès au volcan dans un rayon de 12 km par rapport au cratère. Il est également demandé aux autorités de rester vigilantes.

——————————————-

drapeau-anglaisThe Institute of Geophysics of Peru (PGI) has just released the latest report about Sabancaya. The conclusion is as follows:
Seismicity showed some variations between 8 and 20 December. From 21 December, it showed a marked increase with the presence of hybrid events indicating magma ascent within the volcanic edifice. The increase in seismicity was accompanied by an increasing number of explosive episodes, as well as a rise in temperature at the crater. The ash plumes reached a height of 4,500 meters on 26 December.
Eruptive activity may intensify over the next few days. As a result, IGP recommends changing the colour of the alert level drom Yellow to Orange and prohibiting access to the volcano within a radius of 12 km from the crater. Local authorities are also asked to remain vigilant.

sab

Vêlage d’un glacier // Glacier calving

drapeau-francaisLe mot « vêlage » désigne habituellement la mise bas chez les bovins. Chez la vache, le vêlage intervient après une gestation qui dure généralement entre 280 et 284 jours .

Le mot « vêlage » désarçonne souvent les gens quand on l’utilise pour les glaciers. Je m’en suis rendu compte au moment de l’exposition de mes photos à l’occasion du Festival de Montier-en-Der en 2015. De très nombreux visiteurs m’ont demandé le sens de ce mot en regardant mes images, en particulier celles montrant le Columbia Glacier en 2009 en Alaska.

 columbia-01

Le vêlage s’observe au niveau de ce que les Anglo-Saxons appellent les tidal glaciers, autrement dit les glaciers qui viennent finir leur course dans la mer ou dans un lac. Ils sont nombreux en Alaska. Outre le Columbia, on pourrait citer le Blackstone, le Benoît ou encore le Sawyer et le Portage.

 vel-001

Le Vatnajökull en Islande appartient également à cette catégorie, avec le célèbre et magnifique Jökulsárlón.

 vatna-blog

Lorsque le front du glacier n’est plus soutenu par son substrat rocheux et entre en contact avec l’eau, il se fragmente et donne naissance à des icebergs de taille variable. C’est à cette fragmentation que l’on donne le nom de «vêlage.»

 vel-001

vel-002

Très souvent, en raison de la taille de leur partie immergée (rappelons qu’elle représente 90 % du volume), les icebergs s’échouent temporairement sur le fond qu’ils peuvent racler en y laissant leur empreinte. Quand la fonte est suffisante, ils reprennent leur errance, parfois des années plus tard.  .

Il faut noter que dans certain cas, le vêlage peut-être provoqué par la collision d’un iceberg avec une langue glaciaire, comme cela a été le cas le 12 février 2010 lorsque l’iceberg B-9B (un beau bébé de 92 km de long sur 37 km de large) est venu percuter la langue du glacier Mertz  sur la côte de George V, dans la partie orientale de l’Antarctique. La collision a donné naissance à l’iceberg C-28 d’une superficie de 2 900 km2. Voici une animation de cette collision par assemblage de photos satellites :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Glacier_Mertz#/media/File:Collision_Calves_Iceberg_from_Mertz_Glacier_Tongue,_Antarctica.gif

—————————————

drapeau-anglaisThe word “calving” is usually used about the cattle. As far as the cows are concerned, calving takes place after a gestation period that lasts between 280 and 284 days.

The word “calving” often puzzles people when it is used for glaciers. I realized this during the exhibition of my photos at the Festival of Montier-en-Der in 2015. Many visitors asked me the meaning of this word while looking at my images, especially those showing the Columbia Glacier in 2009 in Alaska. (see photo above)
Calving is observed on tidal glaciers, in other words when glaciers end up in the sea or in a lake. They are numerous in Alaska. In addition to the Columbia Glacier, there are the Blackstone, Benoît, Sawyer and Portage glaciers. (see photos above)
Vatnajökull in Iceland belongs to this category, with the famous and magnificent Jökulsárlón. (see photo above)
When the front of the glacier is no longer supported by its rocky substratum and comes into contact with the water, it breaks up and gives birth to icebergs of variable size. It is this fragmentation which is called « calving. » (see the icebergs in the photo above.)
Very often, because of the size of their submerged part (remember that it represents 90% of the volume), the icebergs are grounded temporarily on the bottom that they can scrap, leaving their imprint. When the melting is sufficient, they resume their wandering, sometimes years later. .
It should be noted that in some cases, calving can be caused by the collision of an iceberg with a glacial tongue, as was the case on February 12th, 2010 when iceberg B-9B (a nice ice slab 92 km long by 37 km wide) struck the tongue of the Mertz glacier in George V coast, in the eastern part of Antarctica. The collision released iceberg C-28 with an area of 2 900 km2 Here is an animation of this collision by assembling satellite photos:
Https://en.wikipedia.org/wiki/Glacier_Mertz#/media/File:Collision_Calves_Iceberg_from_Mertz_Glacier_Tongue,_Antarctica.gif