Pas de volcans dans les grottes préhistoriques // No volcanoes in prehistoric caves

drapeau-francaisInaugurée le 10 décembre 2016, Lascaux 4 est le fac-similé de la grotte découverte par hasard en 1940 par des adolescents et leur chien au cours d’une promenade. J’ai eu la chance de visiter la grotte originale quand j’étais petit garçon et les images que Lascaux 4 mises ligne sur Internet ne me donnent guère envie de me rendre à Montignac.

La faune figurée sur les parois de Lascaux est celle que l’on retrouve dans la majorité des grottes ornées : chevaux, aurochs, bisons, cerfs et bouquetins dominent largement, suivis d’animaux plus rares et souvent dangereux, comme l’ours, le rhinocéros et les grands félins.

Il faut noter que plus de 90 % des représentations pariétales sont consacrées aux animaux. On observe très peu de figures humanoïdes qui sont en général juste esquissées et mal proportionnées.

En revanche, la Nature n’est jamais représentée. Comme me l’écrivait récemment Pascal Picq, paléoanthropologue au Collège de France, « d’une manière générale, il n’y a aucune représentation d’éléments de la nature dans tout l’art préhistorique, hormis les animaux et de très rares humains: pas de plante, pas de paysage, pas d’entités célestes … Par ailleurs, ces grands chasseurs et connaisseurs des animaux et de leurs moeurs n’ont représenté aucune scène de vie, ou sujette à discussions. »

Selon Axel Kahn, les hommes préhistoriques n’ont pas représenté de scènes de paysages et de volcans parce que c’était pour eux une évidence. Cette nature était leur environnement quotidien et ils ne ressentaient pas le besoin de la représenter sur les parois des cavernes. Les êtres vivants revêtaient une plus grande importance dans leur vie, voire leur survie.

Il est donc normal que les éruptions volcaniques n’apparaissent pas, elles non plus, dans les grottes. J’ai rédigé le 11 janvier 2016 une note à ce sujet (https://claudegrandpeyvolcansetglaciers.com/2016/01/11/des-volcans-dans-la-grotte-chauvet-ardeche/).

J’y évoque les gerbes rouges qui éclaboussent le « Sacré-Cœur », un des panneaux ornés de la grotte Chauvet-Pont-d’Arc, ou encore d’autres marques de doigts qui dessinent des faisceaux sur les parois tendres de la grotte ardéchoise, et qui – selon certains scientifiques – représenteraient des éruptions des volcans tout proches du Bas-Vivarais. Pourquoi pas, mais cela n’a rien d’évident et reste à prouver. Même chose pour le site de Çatalhöyük, en Turquie, vieux de 8 000 ans. Il n’est pas du tout certain que la peinture murale représente vraiment un volcan. Tous les scientifiques ne sont pas d’accord.

—————————-

drapeau-anglaisInaugurated on December 10th, 2016, Lascaux 4 is the facsimile of the cave discovered by chance in 1940 by teenagers and their dog during a walk. I was lucky to visit the original cave when I was a little boy and the images of Lascaux 4 on the Internet do not incite me to go to Montignac. .
The fauna on the walls of Lascaux is the one found in most ornate caves: horses, aurochs, bison, deer and ibex dominate widely, followed by rarer and often dangerous animals such as bears, rhinoceros and big cats.
It should be noted that more than 90% of parietal representations are devoted to animals. There are very few humanoid figures which are generally just sketched and ill-proportioned.
On the other hand, Nature is never represented. As Pascal Picq, a paleoanthropologist at the Collège de France, wrote me recently, « In general, there is no representation of elements of nature in all prehistoric art except animals and very few human beings : No plant, no landscape, no celestial entities … Moreover, these great hunters and connoisseurs of animals and their manners did not represent any scene of life. »
According to Axel Kahn, prehistoric men did not represent scenes of landscapes and volcanoes because they were obvious to them. This nature was their daily environment and they did not feel the need to represent it on the walls of the caves. Living beings assumed a greater importance in their lives, and even their survival.
It is therefore normal that volcanic eruptions should not appear, either, in prehistoric caves. On January 11th, 2016, I wrote a note on this subject (https://claudegrandpeyvolcansetglaciers.com/2016/01/11/des-volcans-dans-la-grotte-chauvet-ardeche/).

I mentioned the red sheaves spattering the « Sacré-Coeur », one of the panels adorned with the Chauvet-Pont-d’Arc cave, or other marks of fingers that draw beams on the tender walls of the cave Ardéchoise, and which – according to some scientists – would represent eruptions of nearby volcanoes of the Bas-Vivarais. Why not, but this is not evident and remains to prove. The same remark is true for the Çatalhöyük site in Turkey, 8,000 years old. It is by no means certain that the mural represents a volcano. Not all scientists agree.

lascaux_painting

Extrait du bestiaire de la grotte de Lascaux (Crédit photo: Wikipedia)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s