Ngauruhoe (Nouvelle Zélande): Hausse de la sismicité // Increase in seismicity

drapeau francaisGNS Science vient de faire passer le niveau d’alerte du Ngauruhoe de zéro à un suite à une augmentation de la sismisité autour du volcan. Les événements enregistrés sont relativement superficiels puisque leur profondeur se situe à moins de 5 km. Les essaims sismiques n’ont rien d’exceptionnel sur le Ngauruhoe; le dernier en date a été enregistré en décembre 2014. Les volcanologues néo-zélandais vont continuer à surveiller étroitement le volcan mais il est peu probable qu’une éruption ait lieu dans le court terme.

La dernière éruption du Ngauruhoe remonte à 1975.

——————————————–

drapeau anglaisGNS Science has increased the volcanic alert level for Mount Ngauruhoe from zero to one after an increase in seismicity around the volcano. The earthquakes are quite shallow, at depths of less than about 5kms. Seismic swarms around the volcano have been recorded in the past, most recently in December 2014.GNS Science will continue to monitor the volcano closely but the risk of an eruption in the short term seems unlikely.
The last major eruption at Ngauruhoe was in 1975.

Ngauruhoe

Cratère du Ngauruhoe  (Photo:  C.  Grandpey)

Volcans du Costa Rica

drapeau francaisLe Poas, le Turrialba et l’Irazu sont parmi les volcans les plus visités du Costa Rica. Mes dernières notes montrent qu’ils ont connu une forte activité volcanique ces derniers temps, ce qui a souvent conduit à des fermetures et des restrictions d’accès aux sites touristiques les plus populaires.
Le Turrialba – dans la province de Cartago – est actuellement interdit d’accès en raison des dernières éruptions qui ont entraîné la fermeture de plusieurs routes, écoles et même du principal aéroport international de San José.
Le Poas – dans la province de Alajuela – a connu une situation similaire l’année dernière lorsque plusieurs éruptions phréatiques ont expédié des matériaux à des dizaines de mètres dans les airs et atteint un groupe de touristes qui a trouvé refuge sur la terrasse d’observation du cratère.
L’Irazu – dans la province de Cartago – pourrait bien, lui aussi, être frappé d’interdiction d’accès. Dans une note écrite le 22 janvier, j’ai indiqué que les habitants de la région étaient inquiets en raison d’une fissure de 222 mètres de longueur apparue à proximité du volcan.Elle a provoqué des glissements de terrain dans une zone de 15 hectares près de 84 tours de télécommunications utilisées par les organismes gouvernementaux et d’urgence ainsi que des stations de radio et de télévision.
L’Irazu était déjà soumis à des fermetures temporaires en raison de l’activité du Turrialba qui se dresse à proximité. En effet, l’Irazu offre les meilleurs points de vue sur le Turrialba mais la Protection Civile a décidé d’ordonner des fermetures temporaires du site après que des géologues qui observaient le Turrialba aient été priss dans un nuage de cendre pendant une campagne d’observation des éruptions. Les scientifiques sont persuadés que la sismicité en cours sur le Turrialba est la cause des glissements de terrain sur l’Irazu.

Voici la situation actuelle des volcans du Costa Rica:
Volcan Turrialba: Fermé
Volcan Irazu: Peut être soumis à des fermetures temporaires. Se renseigner en appelant le (506) 2200-5025 08h00-15h30.
Volcan Poas: Ouvert..

——————————————-

drapeau anglaisPoas, Turrialba and Irazu are among the most visited volcanoes in Costa Rica. My latest notes show they have been presenting increased volcanic activity recently, which often led to closures and restricted access to tourists.
Turrialba in the province of Cartago is currently off limits to tourists due to ongoing eruptions that have closed roads, schools and even the main international airport at one point.
A similar situation was experienced with Poas in the province of Alajuela last year, when phreatic eruptions sent volcanic matter flying several metres in the air, ultimately landing on tourists who scrambled for cover in the observation deck that offers a view of the main crater.
Irazu in the province of Cartago may become the latest tourist attraction in Costa Rica to restrict access to visitors. In a note written on 22 January, I indicated that local residents were concerned because of a 222-metre fissure that emerged near the volcano. It had caused landslides in a 15-hectare area near 84 telecommunications towers used by the government and emergency agencies, as well as radio and TV stations.
Irazu was already subject to temporary closures due to the activity of the nearby Turrialba. Indeed, Irazu offers the best views of Turrialba, but emergency officials decided to order temporary closures after geologists observing the Turrialba were engulfed in a heavy cloud of ash while observing eruptions. The ongoing seismicity at Turrialba is believed to be the cause of the landslides at Irazu.

Here is the current situation of volcanoes in Costa Rica:
Turrialba volcano: Closed
Irazu volcano: Subject to temporary closures, please call (506) 2200-5025 between 8:00 am and 3:30 pm for more information.
Poas volcano: Open.

Irazu-blog

Vue du cratère de l’Irazu  (Crédit photo:  Wikipedia)