Le magma du Katmai (Alaska)

katmai,novarupta,magma,volcans,volcanoeslady knoxIl y a quelques années, une équipe de sismologues américains de l’Université de Wisconsin-Madison a installé un réseau de sismomètres autour des volcans du Katmai, là même où s’est produite l’éruption cataclysmale du Novarupta en 1912. Ils étudient aujourd’hui les données fournies par les instruments afin de « comprendre ce qui se passe sous nos pieds, comment se comporte le système volcanique et pourquoi ».

L’éruption du Novarupta en 1912 a laissé des indices quant à la source magmatique. Le Mont Katmai, situé à une dizaine de kilomètres du Novarupta, s’est effondré pendant l’éruption, ce qui laisse supposer que le magma était stocké sous l’édifice. Il y avait probablement une interconnexion magmatique dans les profondeurs. La question est de savoir où est passé ce magma et quelle quantité reste dans la chambre magmatique.

L’équipe scientifique a eu recours aux ondes sismiques pour essayer de répondre à ces questions. Les chercheurs ont utilisé deux techniques pour modéliser l’alimentation magmatique de la région : la tomographie corporelle et la tomographie de bruit ambiant. La première ressemble au scanner hospitalier sauf que, au lieu d’utiliser des rayons X, les scientifiques se servent des ondes sismiques pour modéliser des coupes de la Terre. De son côté, la tomographie acoustique s’appuie sur un traitement extensif des données informatiques pour obtenir des schémas de vibrations de fond (vagues des océans, vent, véhicules) qui font frémir la Terre en permanence.

A partir de ces modèles, les chercheurs ont identifié au moins deux sources magmatiques laissées par l’éruption de 1912. L’une d’elles se situe sous le Mont Katmai (le volcan qui s’est effondré en 1912). L’autre réservoir se trouve sous le Mont Mageik, à 10 km au SO du Novarupta. Les deux réservoirs ont été localisés à des profondeurs de 3 à 5 kilomètres et ont une largeur de 2 à 4 kilomètres. Leur volume n’a pas encore été calculé. Malgré tout, les scientifiques pensent que la quantité de magma sous le Katmai et le Mageik est « substantielle » mais pas suffisante pour provoquer une éruption majeure comme en 1912.

Source : Live science.

 

katmai,novarupta,magma,volcans,volcanoeslady knoxA few years ago, a team of American seismologists from the University of Wisconsin-Madison installed a network of seismometers around the Katmai Volcanoes – the source of the cataclysmal 1912 Novarupta volcanic eruption. They are now studying the resulting data in order “to understand what’s beneath, how the whole system behaved and why”.

The1912 Novarupta eruption left few clues about its magma source. Mount Katmai, located about 10 km from Novarupta, collapsed during the eruption, leading researchers to assume the magma had been stored beneath it. It suggests there was some sort of connected volume of magma being stored underground. The question is to know where it is and how much is left.

The team turned to seismic waves to answer those questions. They used two techniques to model the region’s magma plumbing: body wave tomography and ambient noise tomography.

The first is similar to a CAT (Computerized Axial Tomography) scan, but instead of X-rays, scientists use seismic waves to model cross-sections of the Earth. Ambient noise tomography, on the other hand, relies on extensive computer processing to get distinctive patterns in the background vibrations — from ocean waves, wind and even vehicles — that constantly rattle the Earth.

From those models, the scientists identified at least two remaining magma reservoirs.

One of them is located under Mount Katmai, the mountain that collapsed during the 1912 eruption. The second lies beneath Mount Mageik, 10 km SW of Novarupta. The reservoirs are located at a depth of about 3 to 5 km and each is about 2 to 4 km wide. The team has not yet calculated their volumes. However, they think the magma beneath Katmai and Mageik is “substantial”, but not huge enough to trigger an eruption like in 1912.

Source: Live Science.

katmai,novarupta,magma,volcans,volcanoeslady knox

Le Katmai et la Vallée des 10 000 Fumées (Photo: C. Grandpey)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.