El Hierro (Iles Canaries / Espagne)

drapeau francais.jpg8 heures: Durant un vol effectué en hélicoptère, des membres du Grupo de Emergencias y Salvamento (GES),  ont aperçu mardi, sur la Mar de Las Calmas, et à environ 180 mètres de la côte (27º 4.573 North et 18º03.761 West), des bulles et une tache blanche dont les origines n’ont pas encore été déterminées. Les photos prises lors de ce vol ont été analysées par les scientifiques chargés de la surveillance du volcan qui n’ont pas pu confirmer l’origine du phénomène. Un nouveau vol de reconnaissance est prévu pour aujourd’hui.

Cette observation intervient après l’accélération de la sismicité observée ces dernières heures, avec plusieurs événements d’une magnitude supérieure à M 4.  Les chercheurs ont conclu que le centre de pression est situé en face de la zone d’Orchilla dans la Mar de Las Calmas, à environ 20 kilomètres de profondeur. Ils pensent que des séismes de plus forte intensité (toutefois inférieure à M 4,6) sont susceptibles de se produire dans les prochaines heures.  Selon le directeur de l’IGN, ces séismes sont provoqués par une intrusion magmatique qui rencontre une forte résistance dans son ascension mais qui a de fortes chances de se terminer par une éruption volcanique.

 

16 heures: Comme prévu, les scientifiques d’INVOLCAN et de l’IGN ont effectué ce matin à bord d’un hélicoptère du GES une reconnaissance de la zone où une tache blanche avait été détectée hier en mer au large de la Punta de Orchilla. Les observations à l’aide d’une caméra thermique n’ont pas décelé d’anomalies sur la zone. La tache blanche était probablement de l’écume provoquée par des mouvements internes de la mer. Le vol a donc confirmé qu’ « il n’y a pas eu de changements significatifs dans le processus magmatique ». 

Aujourd’hui, la sismicité est restée à une profondeur d’une vingtaine de kilomètres avec des événements qui n’ont pas, pour la plupart, dépassé M 3. L’observation de leur répartition sur une carte montre que la sismicité reste concentrée au SO d’El Hierro, avec une tendance à un éparpillement des impacts sismiques vers le large.   

Source : Canarias 7.

 

drapeau anglais.jpgDuring a helicopter flight performed yesterday, members of the du Grupo de Emergencias y Salvamento (GES) could see on the Mar de Las Calmas, about 180 metres from the coast (27º 4.573 North et 18º03.761 West), bubbling and a white stain whose origins have not yet been determined. The photos taken during the flights have been analysed but the origin of the phenomenon could not be confirmed. Another flight is due to take place today.

This observation comes after the acceleration of seismicity that was observed during the past hours, with several events above M 4. The researchers have concluded that the centre of pressure was located in front of the Orchilla area in the Mar de Las Calmas, at a depth of about 20 km. They think that more intense earthquakes (albeit not above M 4.6) are likely to occur in the next hours. According to the Director of IGN, the earthquakes are caused by a magmatic intrusion that encounters strong resistance during its ascent but that will probably end up with a volcanic eruption.

 

16 :00 : INVOLCAN and IGN scientists performed this morning a helicopter overflight of the area where a white stain had been observed yesterday at the surface of the ocean off the Punta de Orchilla. The observations with a thermal camera did not reveal any anomaly in the area. The white stain seen yesterday was probably foam produced by deep movements of the sea. As a conclusion, the flight confirmed that “there have not been any significant changes in the magmatic process”.

Today, seismicity is still at a depth of about 20 km. The magnitude of most events did not rise above M 3. When looking at a map, one notices that seismicity remains concentrated to the SW of El Hierro and that the events tend to become scattered in the offing.  

Source: Canarias 7.

el hierro,seismicity,sismicité,volcans,volcanoes

Vue de la tache blanche sur l’une des photos du GES.

el hierro,seismicity,sismicité,volcans,volcanoes

Répartition des événements sismiques au SO d’El Hierro.

(Avec l’aimable autorisation de l’IGN)

Etna (Sicile / Italie)

drapeau francais.jpgSuite à une visite aux cratères sommitaux de l’Etna, Boris Behncke (INGV Catane) confirme qu’une petite activité strombolienne assez bruyante a débuté dans la Bocca Nuova. On apercevait hier soir, grâce aux webcams, une légère incandescence au-dessus du cratère (voir capture d’image ci-dessous). A noter toutefois que tremor et simicité connaissent actuellement un certain déclin.

Boris Behcke a mis en ligne une photo de la Bocca Nuova à cette adresse:

http://www.flickr.com/photos/etnaboris/7497613678/in/photostream

 

 

drapeau anglais.jpgAfter a visit to the summit craters, Boris Behncke (INGV Catania) confirms that a small but noisy strombolian activity has started inside Bocca Nuova. Last night, the webcams showed slight incandescence above the crater (see screenshot here below). However, seismicity and the tremor are currently declining.

Boris Behncke has released a photo of Bocca Nuova as he saw it last night:

http://www.flickr.com/photos/etnaboris/7497613678/in/photostream

Bocca-Nuova.gif

Kilauea (Hawaii / Etats Unis)

drapeau francais.jpgLa situation n’évolue guère sur le Kilauea où l’on observe toujours une succession plus ou moins rapide d’épisodes de gonflement et de dégonflement du volcan. Comme d’habitude, ces événements influent sur le niveau de la lave dans le pit crater de l’Halema’uma’u. La lave continue à s’écouler sur le pali et la plaine côtière mais n’a pas assez de vigueur pour atteindre l’océan. Les images des webcams montrent que la largeur du champ de lave a augmenté, mais le HVO indique que le front des coulées se situe encore à environ 1 km du rivage.

 

drapeau anglais.jpgThe situation has not much changed on Kilauea with a series of D/I events. As usual, they have an effect on the level of the lava pond within Halema’uma’u pit crater. Lava is still flowing down the pali and onto the coastal flat but is not vigorous enough to reach the ocean. Webcam images show that the lava field has grown a bit wider but HVO indicates that the lava front is still one kilometre away from the coastline.

kilauea,eruption,lave,lava,volcans; éruption volcanique,volcanoes

Image webcam des coulées sur la plaine côtière le 2 juillet au soir.

(Avec l’aimable autorisation du HVO)