Popocatepetl (Mexique)

popocatepetl,eruption,volcans; éruption volcanique,volcanoesAprès une période de calme relatif, le Popo connaît depuis 48 heures un regain d’activité. Au cours des dernières 24 heures, le CENAPRED a enregistré 211 panaches de vapeur, de gaz et de cendre, avec des retombées signalées à Ozumba, à l’ouest du volcan. Pendant les épisodes éruptifs, des matériaux incandescents sont projetés jusqu’à 500 mètres du cratère.

On peut raisonnablement penser qu’un nouveau dôme s’est à nouveau formé à l’intérieur du cratère et qu’il est en train d’être détruit par la pression des gaz.

Le niveau d’alerte volcanique reste Jaune à la phase 3.

 

popocatepetl,eruption,volcans; éruption volcanique,volcanoesAfter a relatively quiet period, Popocatepetl is going through a new eruptive episode. CENAPRED has recorded 211 “exhalations” (water vapour, gas and ash) during the past 24 hours. Ashfall has been reported in Ozumba, to the west of the volcano. During the eruptions, incandescent materials are ejected as far as 500 metres from the crater.

The odds are that a new dome has appeared in the crater and that it is being destroyed under the pressure of the gases.

The alert level is kept at Yellow, Phase 3.

Yasur (Vanuatu)

drapeau francais.jpgQuel est le volcan qui n’a pas sa webcam ? Ces précieuses caméras permettent de suivre l’activité en direct, quelles que soient la saison et les conditions météo. Le Yasur vient de s’ajouter à la liste. La caméra est placée au pied du cône et permet de constater actuellement que le volcan est bien actif. Son niveau d’alerte est maintenu à 3 sur une échelle de 4. Voici l’adresse du lien pour accéder à la webcam : http://www.geohazards.gov.vu/tmp/Pics/Yasur/YASH_PICS.jpg

A noter que l’observatoire Geohazards propose également un webicorder du Yasur qui permet de suivre l’activité sismique sur le volcan :

http://www.geohazards.gov.vu/tmp/Pics/Yasur/YASH_drumplot.png

 

drapeau anglais.jpgIs there a volcano that does not have a webcam ? These precious cameras help us to see volcanic activity live, whatever the season and the weather. The Yasur volcano has just been added to the list. The webcam has been installed at the base of the volcano and it allows us to see that it is quite active. The alert level is kept at 3, on a scale of 4. Here is the address of the webcam:

http://www.geohazards.gov.vu/tmp/Pics/Yasur/YASH_PICS.jpg

There is also a webicorder that allows to see the volcanic activity on Yasur :

http://www.geohazards.gov.vu/tmp/Pics/Yasur/YASH_drumplot.png

Un avenir de catastrophes naturelles?

Aujourd’hui, il existe des négationnistes pour presque tout (habitant à côté d’Oradour-sur-Glane, je suis bien placé pour le savoir), y compris pour le changement et le réchauffement climatiques. Certains affirment allègrement (vous apprécierez l’adverbe) que tout cela est faux et sans fondement. Pourtant, des phénomènes extrêmes ont lieu régulièrement à travers le monde. Des universitaires de Yale (Etats-Unis) ont eu la bonne idée d’étudier leur fréquence au cours des dernières décennies. Les graphiques correspondants sont très inquiétants.

http://www.youtube.com/watch?v=b0NrS2L6KcE&feature=player_embedded

Un premier graphique montre la fréquence des catastrophes entre 1980 et 201O La couleur marron fait référence aux événements géologiques (séismes, tsunamis, éruptions volcaniques). La couleur verte désigne les catastrophes d’origine météorologiques, comme les tempêtes. Le gris foncé représente les événements d’origine hydrologiques (inondations, par exemple). La couleur orange est réservée aux événements d’origine climatique (températures extrêmes, sécheresse, feux de forêts…). On remarque que la tendance est à une hausse régulière.

Catastrophes 01.JPG

 Les courbes suivantes – en gardant les mêmes couleurs que précédemment – montrent  le nombre de catastrophes naturelles ayant eu lieu entre 1980 et 2010. On se rend vite compte que les phénomènes météorologiques extrêmes et leurs conséquences marquent une forte hausse, alors que leurs homologues géologiques sont stables.

Les gens ont souvent l’impression que les séismes et les éruptions deviennent de plus en plus fréquents. C’est faux ! Cette impression vient du fait que l’information circule de plus en plus vite et que nous savons quasiment en temps réel ce qui se passe à l’autre bout de la planète.

Catastrophes 02.JPG

Sans tomber dans le catastrophisme, force est de reconnaître que la situation est inquiétante et que le climat terrestre connaît des déséquilibres profonds qui ont inévitablement des conséquences économiques. Ainsi, la récolte de maïs va probablement être très affectée par la récente sécheresse dans le Midwest des Etats-Unis, avec une flambée inévitable des prix …et des biens de consommation qui en dépendent. Je fais souvent allusion à la fonte des glaciers, mais des phénomènes beaucoup plus sérieux nous menacent si la tendance ne s’inverse pas.