Katla (Islande)

katla,volcans,volcanoes,sismicité,seismicityOn peut lire sur le site Iceland Review que le volcanologue islandais Haraldur Sigurdsson se demande si la sismicité enregistrée en ce moment sur le glacier Myrdalsjökull est provoquée par des mouvements de ce dernier et la fonte de la glace ou par des secousses dans la croûte terrestre, en relation avec le volcan Katla. En observant la sismicité à Godabunga, à l’ouest du Katla, il pense que les séismes ne sont probablement pas provoqués par la fonte du glacier. Selon lui, ils sont liés à « la chaleur géothermale sous la glace ».

En fait, la sismicité dans la région du Katla est relativement discrète, avec des événements dont la magnitude se situe en général sous M 2. De plus, il ne suffit pas de prendre uniquement en compte la sismicité en matière de prévision volcanique. D’autres paramètres doivent être étudiés comme, par exemple, les variations de températures des fumerolles, les modifications de composition des gaz, ou encore la déformation du sol. Or, Sigurdsson ne fait aucune allusion à ces données.

Au moment de l’éruption de l’Eyjafjallajökull en 2010, beaucoup de gens craignaient un réveil à très court terme du Katla voisin, mais il ne s’est rien passé de semblable. Comme je l’ai écrit à plusieurs reprises, affirmer qu’un volcan fonctionne par cycles et qu’une éruption est « en retard » n’a pas de sens.

 

katla,volcans,volcanoes,sismicité,seismicityOne can read in Iceland Review that local volcanologist Haraldur Sigurdsson wonders whether the current seismicity at Myrdalsjökull is caused by movement and melting of the glacier or quakes in the crust of the earth, connected to the Katla volcano itself. He draws the conclusion from observing quakes in Godabunga, west of Katla, that it is unlikely that the quakes are related to melting of ice due to the glacier. Hence, he says that possibly the quakes are related to geothermal heat under the ice.  

Seismicity in the Katla area is not very strong. Most events are below M 2. Besides, relying only on seismicity is not enough to say a volcano is going to erupt or not. Other parameters need to be taken into account: variations in the temperature of the fumaroles, changes in the chemical composition of the gases, deformation of the ground. Sigurdsson does not mention any of them.

At the time of the Eyjafjallajökull eruption in 2010, many people feared Katla might wake up soon after, which it didn’t. As I put it several times, saying that a volcano is working in cycles and that an eruption is “overdue” does not make sense.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.