Alerte volcanique par courrier électronique!

drapeau francais.jpgDes scientifiques néo-zélandais sont en train de mettre au point un nouveau système destiné à alerter les pilotes par courrier électronique en cas d’éruption volcanique grâce à la détection d’éclairs dans les panaches de cendre.  

Le système utilise les données fournies par le réseau de localisation des éclairs à travers le monde (WWLLN) pour transmettre automatiquement des courriers électroniques quelques minutes après qu’une activité d’éclairs suspecte ait été repérée à proximité d’un volcan.

Dans certaines régions reculées de la planète où la surveillance volcanique fait défaut, ce système pourrait permettre une information précoce de l’aviation locale dès qu’apparaissent des panaches de cendre potentiellement dangereux. Ainsi, cette année au mois d’octobre, le système a démontré son efficacité en étant le premier à indiquer une éruption au Kamchatka.

Le système suppose la surveillance des éclairs à proximité des quelque 1500 volcans de la planète, ainsi que des éclairs se déclenchant plus loin (jusqu’à 100 km) afin de savoir s’ils ne sont pas liés à la météo et donc éviter une possible confusion.

Dans la mesure où les éclairs liés à la météo sont très fréquents dans certaines régions du monde où se trouvent des volcans, seuls ceux d’Alaska, des Mariannes et de l’Extrême Orient russe sont concernés pour le moment par les alertes automatiques en temps réel.

 

drapeau anglais.jpgScientists from New Zealand are developing a new system to alert pilots on flights via e-mails about volcanic eruptions by detecting the lightning their ash clouds trigger.

The system uses data from the World Wide Lightning Location Network (WWLLN) to create automated e-mail alerts within minutes of suspicious lightning activity occurring near volcanoes.
In some of the world’s remote regions that lack good monitoring of volcanic activity, this system could allow local aviation early warning of potentially dangerous ash plumes.
In October this year, the system proved its potential by giving the first indication of an eruption in Kamchatka. 

The system involves monitoring lightning strokes occurring around all of the world’s 1,500 or so volcanoes, as well as more distant lightning from each volcano (up to 100 km) to help determine if new strokes over the volcano are possibly weather related.
Because weather-related lightning is very common in many parts of the world where volcanoes are found, only those in Alaska, the Marianas, and the Russian Far East are currently assigned to the automatic real time alerts.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.