L’Etna couve-t-il une éruption?

P’tête ben qu’oui, p’tête ben qu’non ! Autrement dit, je ne le sais pas et personne ne le sait ! Comme je le dis souvent à l’issue de mes projections, nous ne savons pas prévoir une éruption volcanique. Le niveau de nos connaissances est bien meilleur qu’au début du 20ème siècle, à l’époque de l’éruption de la Montagne Pelée, mais il n’en reste pas moins que nous sommes incapables – dans le cas de l’Etna – de dire quand, où et comment se produira la prochaine éruption. Nous savons qu’il y en aura une dans un avenir plus ou moins lointain car le volcan montre qu’il reste bien actif, mais la prévision ne va pas plus loin.

Plusieurs événements sismiques ont été enregistrés ces derniers temps : des secousses de M2,2 et 2,8 le 15 mars dans la région de Bronte ; un  événement de 4,1 près de Linguaglossa le 2 avril, suivi de répliques de 3,2 et 3,6 ; une dizaine de petites secousses près du sommet du volcan le 8 avril avec, en prime, une émission de cendre au niveau de la bouche apparue le 6 novembre 2009 sur le flanc oriental du Cratère SE.

S’agissant des séismes du 2 avril, ils semblent avoir été provoqués par des mouvements de la faille de Pernicana qui cisaille le versant E du volcan et indique le lent basculement de l’édifice vers la mer Ionienne. Ces mouvements sont d’origine purement tectonique ; ils sont en général spectaculaires et se traduisent fréquemment par l’apparition de fractures sur les routes, comme celle qui conduit à Mareneve le 2 avril dernier.

Le comportement du volcan n’est donc pas facile à analyser et la seule émission de cendre (des matériaux anciens semble-t-il) du 8 avril ne suffit pas pour affirmer que le volcan est sur le point de se réveiller. Il peut s’agir tout simplement de l’évacuation d’une poche de gaz, et non le signe d’une montée de magma.

Il va tout de même falloir surveiller la situation de très près….

En ce matin du jeudi 9 avril, les cratère sommitaux ainsi que la bouche sur le versant E du Cratère SE se contentent d’émettre des panaches de vapeur. Le tremor volcanique se maintient à un niveau bas (voir ci-dessous).

Tremor-Etna.jpg

Une réflexion au sujet de « L’Etna couve-t-il une éruption? »

  1. Si j’en crois les photos de l’INGV et le blog de Bernard Duyck, ça pourrait être un agrandissement de la petite Bocca SE.
    G. SCARPINATI avait raison quand il disait que ça lui rappelait la Bocca Nuova 🙂
    La meilleure instrumentation de l’Etna, et les avantages du numériques nous permettront peut être de mieux voir ce phénomène qu’en 1968, wait and see

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.