Ambae (Vanuatu): Les risques liés à l’éruption // The risks related to the eruption

Un article paru dans le Vanuatu Daily Post explique les dangers liés à l’éruption en cours à Ambae. L’activité volcanique se poursuit avec le niveau d’alerte à 3. Il s’agit de petites explosions continues et de projections de matériaux à haute température, comme cela se produit sur le Yasur, sur l’île de Tanna.
La cendre et les gaz émis par le volcan sont un premier danger pour la population d’Ambae, en particulier pour les habitants exposés aux alizés car ce sont eux qui subiront le plus souvent les retombées de cendre.
Avec la saison des pluies (de novembre 2017 à avril 2018), la cendre volcanique tombée au sol sera emportée par l’eau sur les flancs du volcan, ce qui peut provoquer des lahars. Ils peuvent endommager les lieux de franchissement des rivières tels que les ponts et les gués. C’est un nouveau problème pour Ambae, mais il a été observé à Gaua après les éruptions de 2009-2010. Il n’est pas possible d’arrêter les coulées de boue, donc les gens doivent être vigilants. Pour minimiser leur impact, les personnes vivant à proximité des ruisseaux et des rivières ont intérêt à dégager les débris tels que les branches ou les pierres qui obstruent les cours d’eau, afin que l’eau de crue puisse s’évacuer plus facilement.
Le mélange de gaz volcanique et de pluie peut provoquer des pluies acides. On les détecte par un goût inhabituel de l’eau et l’irritation de la gorge. Ces pluies acides peuvent endommager les cultures et affecter les réserves d’eau douce qui peuvent être polluées et changer d’apparence et de goût. Les animaux élevés en eau douce tels que les crevettes peuvent également être affectés. Pendant les pluies acides, les gens doivent fermer les accès d’eau de leurs réservoirs et de leurs puits afin d’éviter de recueillir cette eau impropre à la consommation.

———————————

An article in the Vanuatu Daily Post explains the dangers related to the ongoing eruption at Ambae. Volcanic activity is continuing with the alert level at 3. It consists of ongoing small explosions and ejection of hot rocks, similar to what is seen and experienced at Yasur on Tanna Island.

The ash and gas emitted by the volcano are the first danger to the Ambae population, mainly those exposed to trade wind direction as they will undergo ashfall more often.

With the wet season (November 2017 to April 2018), volcanic ash that has fallen to the ground will be washed off the volcano, causing muddy floods. These can damage river crossing locations such as bridges and fords. This is a new problem for Ambae, but has been seen at Gaua after the eruptions in 2009-2010. It is not possible to stop muddy floods, so people need to be aware. To minimise their impact, people living near creeks and streams should clear the channels of debris such as branches, stones, etc. so that flood water can pass easily.

Volcanic gas mixing with rain may cause acid rain. It is detected by unusual taste and irritating eyesA lot of acid rain may damage crops and affect water reservoirs. Fresh water supplies may be polluted and change appearance and taste. Fresh water animals such as prawns may also be affected. During acid rain, people should make sure to remove the water spout from their tanks and wells and avoid collecting this water into the tanks.

Carte à risques d’Ambae (Source: Geohazards)

Santiaguito (Guatemala): Lahars et coulées pyroclastiques

drapeau francaisEn raison des fortes pluies, plusieurs lahars ont affecté le Santiaguito au cours des dernières semaines. Le 6 juin, une impressionnante coulée de boue s’est engouffrée dans la ravine de la rivière Nima I sur le flanc S du dôme volcanique. Elle est descendue en formant des vagues de 5-9 mètres de hauteur, une largeur de 80 mètres, avec des blocs jusqu’à 5 mètres de diamètre. Elle a vite recouvert les berges de la rivière et s’est dirigée vers une ferme voisine. Le personnel de l’OBSAN (Observatorio de Seguridad Alimentaria) a dû quitter les lieux ; du matériel scientifique a été anéanti ou endommagé. Le 7 juin, un autre lahar a emprunté le lit de la rivière Samala, un affluent de la rivière Nima I. Les 7 et 8 juin, des coulées de lave, incandescentes la nuit, sont descendues sur le flanc E du volcan. Les 8  et 9 juin, des explosions généraient des panaches de cendre jusqu’à 500 mètres de hauteur.
L’INSIVUMEH a mis en ligne une vidéo spectaculaire montrant une coulée pyroclastique le 9 mai dernier sur le Santiaguito:
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=sRFiYWweacs

 ———————————————

 drapeau anglaisDue to the heavy rains, several lahars affected Santiaguito during the past weeks. On June 6th, a large mudflow descended the Nima I river drainage on the S flank of the volcano’s lava-dome complex. It came in waves, 5-9 metres high, was 80 metres wide, and carried blocks up to 5 metres in diameter. It overtopped the river banks and flowed to a nearby farm. The staff working at OBSAN (Observatorio de Seguridad Alimentaria) had to evacuate; some important scientific equipment was lost and damaged. Another lahar descended the Samala River, a tributary of the Nima I river, on June 7th. On June 7th and 8th, slow-moving lava flows, incandescent at night, descended the E flank. Explosions on June 8th and 9th generated ash plumes that rose up to 500 metres.

INSIVUMEH has released a dramatic video showing a pyroclastic flow that occurred on May 9th at Santiaguito volcano:

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=sRFiYWweacs