Kilauea (Hawaii) : Le point sur l’éruption dans le District de Puna // Update of the eruption in the Puna District

8 heures (heure française): La dernière mise à jour du HVO (publiée le 9 mai à 17 heures – heure locale) indique que «l’éruption intermittente, accompagnée de coulées de lave, se poursuit dans les Leilani Estates. L’activité visible en début d’après-midi du 9 mai se concentrait à nouveau dans la partie nord-est de la zone de fractures. Une nouvelle fracture (Fracture n° 15) s’est ouverte sur  Poihiki Road, près de l’entrée de la subdivision des Lanipuna Gardens, en donnant naissance à une coulée de lave pahoehoe d’une vingtaine de mètres de long. Lors d’un survol de la zone vers 15 heures (heure locale), les géologues ont observé une nouvelle zone d’émission de gazet de vapeur en amont (à l’ouest) de la Highway 130. Lors d’un deuxième survol à 16 h 30, la zone continuait à fumer.
On a observé une augmentation de la vitesse de déplacement du sol en fin de matinée le 9 mai sur une station GPS installée à 1,5 km au sud-est des Nanawale Estates. La direction du déplacement correspond à celle du magma vers le nord-est.
La sismicité est restée stable tout au long de la journée. Les émissions de gaz restent élevées à proximité des fractures.

°°°°°°°°°°

12 heures (heure française): Aucune autre fracture que la numéro 15 ne s’est ouverte dans le secteur de Lower Puna pendant la journée du 9 mai. Cependant, les autorités mettent en place des mesures pour assurer la sécurité des zones et des habitants  menacés par l’éruption.
Le gouverneur de l’État d’Hawaï a publié un nouveau décret qui permettra de mieux faire face aux « risques changeants et imprévisibles » posés par l’éruption. Ces risques comprennent les impacts possibles sur la Puna Geothermal Venture (PGV), la centrale géothermique située dans la Lower East Rift Zone du Kilauea.
Une équipe comprenant plusieurs agences liées à la sécurité examinera et évaluera le plan d’intervention d’urgence existant concernant la centrale et élaborera une stratégie spécifique pour réduire les impacts potentiels de la lave. Parmi les mesures prévues, il y a la relocalisation des réserves de pentane vers le Shipman Industrial Park à Kea’au.
Des plans d’urgence seront mis en place pour assurer la sécurité et l’évacuation des habitants de la zone autour de la centrale si des intrusions de lave provoquaient d’importantes émissions de H2S ou de SO2.
Selon le gouverneur, «les équipes fédérales et locales travailleront en étroite collaboration pour sécuriser entièrement les installations de la centrale géothermique et protéger la santé publique, la sécurité et l’environnement. »
Source: Hawaii 24/7.

°°°°°°°°°°

20 heures (heure française): Il n’y a pas eu de nouvelles alarmantes en provenance de Lower Puna aujourd’hui et l’inquiétude des autorités s’est déplacée vers le sommet du Kilauea, avec le risque d’explosions violentes et soudaines dans le cratère de l’Halema’uma’u.
Comme je l’ai écrit auparavant, une 15ème fracture éruptive est apparue dans la Lower East Rift Zone mercredi après-midi, près des Leilani Estates, avec de nouveaux dégâts sur Pohoiki Road. Cette fracture a laissé échapper de la lave sur une vingtaine de mètres, puis s’est arrêtée.
La Protection Civile a également annoncé le 9 mai que la police avait évacué 10 maisons sur Alaili Road, à l’ouest de la Highway 130 en raison des gaz émis par les fractures dans le sol.
La lave émise par les fractures dans le secteur des Leilani Estates a couvert environ 470 000 mètres carrés de lave et détruit 36 ​​bâtiments.  272 personnes logent dans le cendre d’hébergement de Pahoa et 15 autres dans le cendre de Keaau. Des centaines d’habitants sont hébergés par des amis ou leurs familles.
Les scientifiques du HVO disent qu’il y a encore du magma stocké sous terre et qu’il pourrait continuer à alimenter l’éruption. Ils ont détecté une augmentation de la sismicité à environ 2,5 km au nord-est de Pohoiki Road. Cela laisse supposer que l’intrusion magmatique qui a provoqué l’éruption et s’est arrêtée momentanément sous la subdivision des Leilani Estates est de nouveau active et se dirige vers l’est. Elle pourrait annoncer l’ouverture de nouvelles fractures plus à l’est.

Source: Journaux hawaïens.

——————————————

8 a.m. (French time) : HVO’s latest update (released on May 9th at 5 p.m. – local time) indicates that “the intermittent eruption of lava in Leilani Estates continues. Visible activity in the early afternoon of May 9th was again focused on the northeast portion of the fissure area. A new fissure (Fissure 15) broke ground across Poihiki Road, near the entrance of the Lanipuna Gardens Subdivision, generating a pahoehoe flow about 20 metres long. During an overflight of the area at about 3 p.m. (local time), geologists observed a new steaming area uprift (west) of Highway 130. During a second overflight at 4:30 p.m., the area was still steaming.
Rates of motion increased late in the morning of May 9th on a GPS station 1.5 km southeast of Nanawale Estates. The direction of motion is consistent with renewed movement of magma in the downrift direction (to the northeast).
Rates of seismicity changed little throughout the day. Gas emissions remain elevated in the vicinity of fissures.

°°°°°°°°°°

12:00 (French time): No other fissure than Number 15 opened in Lower Puna during the day of May 9th. However, authorities are enforcing measures to ensure the safety of the neighbourhoods and their inhabitants.

The Governor for the State of Hawaii has issued a supplemental emergency proclamation that will enable a more comprehensive response to “changing and unpredictable risks” posed by the current eruption. Those risks include possible impacts to Puna Geothermal Venture (PGV), which is located on Kilauea’s Lower East Rift Zone.

A team including several security-linked agencies will review and assess the existing PGV Emergency Response Plan and develop a specific mission strategy to mitigate potential impacts from lava. Expected steps include sending the pentane gas to Shipman Industrial Park in Kea‘au.

Contingency plans will be made to secure and evacuate area residents should lava intrusions cause elevated levels of hydrogen sulphide (H2S) or sulphur dioxide (SO2) to be released.

According to the Governor, “State and county teams will work closely to fully secure PGV’s facilities and protect public health, safety, and the environment.

Source: Hawaii 24/7.

°°°°°°°°°°

8 p.m. (French time): There have nte been really alarming reports from Lower Puna today and the authorities’ anxiety is now transferred to the summit area of Kilauea Volcano with the risk os sudden and powerful explosions in Halema’uma’u Crater.

As I put it before, a 15th eruptive vent burst open in the Lower East Rift Zone on Wednesday afternoon, in an area near Leilani Estates, further damaging Pohoiki Road. That fissure oozed out lava for about 20 metres, and then stopped.

Civil Defense officials also announced on May 9th that the police had evacuated 10 homes on Alaili Road west of Highway 130 because of hazards posed by steaming cracks in the ground.

The eruption in and around Leilani Estates has now covered about 470,000 square metres with lava and destroyed 36 buildings. There are 272 people were staying at the Pahoa shelter and 15 at a shelter in Keaau. Many hundreds more are staying with friends or families.

HVO scientists say there is still more magma stored underground that could continue to feed the eruption. They have detected an increase in seismicity about 2.5 km northeast of Pohoiki Road. That suggests the intrusion of magma that caused the eruption and stalled for a time under the Leilani Estates subdivision is once again on the move to the east and could be a precursor of new fissures opening further to the east.

Source : Hawaiian newspapers.

Source: Protection Civile

Vue de la centrale géothermique de Puna (Crédit photo: PGV)

Kilauea (Hawaii): Dernières nouvelles de l’éruption // Latest news of the eruption

07h00 (heure française): Comme prévu par le HVO, la pause dans l’éruption a été de courte durée et deux nouvelles fractures se sont ouvertes dans Leilani Estates. Une autre maison a été détruite, ce qui porte à 27 le nombre de maisons et à 37 celui de structures détruites dans Lower Puna.
La Protection Civile a également ordonné à tous les habitants encore présents dans Lanipuna Gardens de quitter la zone immédiatement. Les deux nouvelles fractures actives (n ° 13 et 14) se sont ouvertes peu avant 13 heures le 8 mai 2018. La fracture n ° 13 s’est ouverte au niveau de Leilani Avenue et Kahukai Street, presque directement sous une maison qui a rapidement brûlé, avant que la lave cesse de s’écouler. La fracture n ° 14 sur Kaupili Street emetdu gaz, mais la Protection Civile ne sait pas si elle émet de la lave.
Les scientifiques ont aussi observé une possible fracture près de la 14, mais ils ne savent pas s’il s’agit d’une nouvelle fracture ou d’un prolongement de la 14.

Il est important de noter que les 12 fractures qui se sont ouvertes précédemment sont restées inactives depuis le 7 mai.
Source: Honolulu Star Advertiser.

°°°°°°°°°°

22 heures (heure française) : Pas de nouvelles, bonnes nouvelles. La journée du 9 mai se termine chez nous et vient de commencer à Hawaii. De toute évidence, la situation n’a pas empiré car le HVO ni aucun organe de presse local n’annonce l’ouverture de nouvelles fractures et de nouvelles coulées de lave.

Selon les dernières estimations, la lave sortie des fractures éruptives dans la Lower East Rift Zone couvre actuellement 104 acres soit environ 420 000 mètres carrés. Si l’on considère que la hauteur moyenne des coulées est d’environ 1,50 mètre, on arrive à un volume de lave de 630 00 mètres cubes, ce qui correspond plus ou moins – selon une estimation personnelle (voir ma note du 6 mai à 16 heures) – au volume qui résidait en amont dans le réservoir superficiel du Kilauea (Overlook Crater de l’Halema’uma’u), le Pu’uO’o et les conduits du réseau d’alimentation.

https://claudegrandpeyvolcansetglaciers.com/2018/05/06/eruption-du-kilauea-hawaii-dernieres-nouvelles-latest-news/

En supposant – et en espérant – que mes calculs correspondent à la réalité, on peut raisonnablement penser que le point culminant de l’épanchement de lave dans le district de Puna est maintenant passé. Dans ce cas, il se peut que de nouvelles fractures apparaissent avec émissions de gaz et d’un peu de lave destructrice, mais on ne devrait plus assister au spectacle de désolation des derniers jours. Les dernières observations effectuées par le HVO semblent confirmer cette hypothèse : les fractures émettent une importante quantité de gaz, mais peu de lave.

La durée de l’éruption dépendra de la quantité de lave qui reste dans les entrailles du volcan et qui est susceptible d’atteindre la Lower Rift Zone. L’Overlook Crater semble encore loin de s’être vidangé complètement.

Au moment où j’écris ces lignes, le HVO se préoccupe davantage de la situation au sommet du Kilauea. Ma prochaine note à paraître demain matin développera ce dernier point.

———————————–

7:00 (French time): As predicted by HVO, the pause in the eruption was short-lived and two more fissures have opened up in Leilani Estates. Another home has been confirmed destroyed, bringing the toll to 27 homes and a total of 37 structures destroyed in the Lower Puna neighborhood.

Civil Defense has also ordered all remaining residents in nearby Lanipuna Gardens to evacuate immediately. Officials said the two new vents, No. 13 and 14, opened shortly before 1 p.m. on May 8th, 2018.  No. 13 opened at Leilani Avenue and Kahukai Street, almost directly under a home, which it quickly burned down before the lava stopped. Vent No. 14 at Kaupili Street is spewing gas, but Civil Defense officials are unsure if it is producing lava.

Scientists have observed a possible 15th vent near No. 14 but authorities are unsure if it is a new fissure or an expansion of No. 14.

It should be noted that the previous 12 fissures have remained inactive since May 7th.

Source: Honolulu Star Advertiser.

°°°°°°°°°°°

10 p.m. (French time): No news is good news. May 9th is coming to an end in France ans starting in Hawaii. It seems the situation has not worsened as HVO or the local press do not mention the opening of new fissures or new lava emissions.

According to the latest estimates, lava from the eruptive fissures in the Lower East Rift Zone currently covers 104 acres, or about 420,000 square metres. If we consider that the average height of the flows is about 1.50 metres, we get to a volume of lava of 630 00 cubic metres, which corresponds more or less – according to a personal estimate (see my note of the 6 May at 4 pm) – to the volume that was contained in the shallow reservoir of Kilauea (Overlook Crater of Halema’uma’u), Pu’uO’o and the ducts of the supply network.
https://claudegrandpeyvolcansetglaciers.com/2018/05/06/eruption-du-kilauea-hawaii-dernieres-nouvelles-latest-news/

Assuming – and hoping – that my calculations correspond to reality, it is reasonable to think that the culmination of the lava effusion in Puna District is now behind us. New fissures may appear with gas emissions and some destructive lava, but we should no longer be witnessing the desolation of the past few days. HVO’s latest observations seem to confirm this hypothesis: the fissures emit significant volumes of gas, but little lava.

The duration of the eruption will depend on the amount of lava left in the bowels of the volcano. It looks as if the Overlook Crater is still far from being completely drained.

While I am writing these lines, HVO is more concerned about the situation at the summit of Kilauea. I will develop this last point in the next post to be publised tomorrow morning.

Nouvelle carte de la zone éruptive (Source: USGS / HVO)

Par pudeur et par respect pour des gens qui ont tout perdu, je ne publie pas de photos ou de vidéos de maisons en train de brûler sous les assauts de la lave.