Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

Après une pause de quelques jours, l’éruption l’éruption de Fagradalsfjall a repris de la vigueur le 10 juillet 2021 avec une activité strombolienne dans le cratère actif. La lave qui bouillonne actuellement à l’intérieur du cratère s’écoule vers le nord et ne représente donc plus, pour le moment , une menace pour la vallée de Natthagi où observe toutefois plusieurs points de dégazage très chauds

S’agissant de l’accès aux coulées actives, il faut emprunter le sentier qui monte sur la colline de Langihryggur. Une fois la webcam atteinte, il faut encore marcher environ 45 mn pour atteindre la lave. L’aller-retour représente une dizaine de kilomètres. Même si la visite du site éruptif reste intéressante, il n’a pas la splendeur des premières semaine de l’éruption. Malheureusement la pandémie de COVID-19 et la fermeture de la frontière islandaise n’ont réservé le spectacle qu’à la population locale.

A noter que le 15 juillet le tremor a connu un nouvel accès de faiblesse. Aucune lave n’était visible le matin et le brouillard empêchait de voir le cratère pendant l’après-midi..

++++++++++

Après une pause de plusieurs jours (dernière crise éruptive le 8 juillet 2021), l’Etna (Sicile) a connu un nouveau paroxysme le 14 juillet, semblant oublier que cette journée est la Fête Nationale en France, et que la Festa della Repubblica en Italie est le 2 juin! On observe toujours le processus habituel : activité strombolienne dans le Cratère SE, évoluant ensuite en fontaines et débordements de lave d’environ 1 ou 2 km de longueur sur le versant SO du cratère.  

Image webcam L.A.V.E.

++++++++++

Une forte activité explosive a été observée sur le Stromboli (Sicile) à 13h19 (UTC) le 14 juillet 2021. Les matériaux expulsés retombaient sur la Sciara del Fuoco et atteignaient parfois le secteur du Pizzo. L’amplitude du tremor est revenue à des valeurs moyennes à basses après l’éruption. L’activité sur le Stromboli du 28 juin au 4 juillet 2021 a été marquée par une activité explosive continue à partir de trois bouches dans la zone cratèrique nord et de quatre bouches dans la zone cratèrique Centre-Sud. Les explosions ont éjecté des lapilli et des bombes jusqu’à 80-150 m de hauteur et généré des émissions de cendres mineures.

Source : INGV.

Source : INGV

++++++++++

Suite à une hausse de l’activité sismique sur le Pavlof (Aléoutiennes / Alaska), l’AVO a fait passer la couleur de l’alerte aérienne au Jaune et le niveau d’alerte volcanique à « Advisory » (vigilance conseillée). Selon l’Observatoire, cela ne signifie pas forcément qu’une éruption est imminente.

++++++++++

Suite à une hausse du tremor volcanique, à l’apparition d’émissions de cendres, ainsi que des panaches de vapeur et de SO2, l’AVO a élevé la couleur de l’alerte aérienne du Semisopochnoi (Aléoutiennes / Alaska) à Orange et a fait passer la niveau d’alerte volcanique à « Watch » (Vigilance).

Source : AVO

++++++++++

Des panaches de gaz et de cendre s montent jusqu’à 1,1 km au-dessus du cratère du Lewotolo (Indonésie) et des matériaux incandescents sont projetés jusqu’à 300 m de distance. Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 4 niveaux). Il est demandé au public de rester à au moins 3 km du cratère.

Source : PVMBG.

+++++++++

L’activité explosive et effusive continue au niveau du cratère Nicanor du Nevados de Chillán (Chili) où l’on observe toujours de fortes émissions de SO2 ainsi que des anomalies thermiques. Les explosions génèrent des panaches de cendres d’environ 1,4 km au-dessus du cratère où l’incandescence est visible de nuit. Des coulées de lave de 900 m-1 km restent actives, tandis que des coulées pyroclastiques avancent sur un peu moins de 500 m sur le versant NE du volcan. Le niveau d’alerte est maintenu à la couleur Jaune, le deuxième niveau sur une échelle de 4;  le public ne doit pas s’approcher à moins de 2 km du cratère.

Source : SERNAGEOMIN.

++++++++++

Le Taal (Philippines) reste très actif avec de nouvelles explosions phréatomagmatiques générant des panaches de cendres entre 200 et 700 mètres de hauteur au-dessus du Main Crater. Les émissions de SO2 restent élevées. Une sismicité significative accompagne les émissions gazeuses.
Le niveau d’alerte est maintenu à 3. Le PHIVOLCS rappelle au public que l’ensemble de Volcano Island est une zone de danger permanent interdite d’accès. Quelque 10 400 personnes restent dans des centres d’évacuation.
Source : PHIVOLCS.

Source : PHIVOLCS

+++++++++

96 explosions ont été enregistrées dans le cratère Ontake du Suwanosejima (Japon) entre le 5 et le 12 juillet 2021. Elles généraient des panaches de cendres de 2 km de hauteur. De grosses bombes volcaniques sont actuellement éjectées à 400 mètres du cratère où de l’incandescence est visible de nuit. Le niveau d’alerte volcanique reste à 3 et il est demandé au public de ne pas s’approcher à moins de 2 km du cratère.

Source : JMA.

Source : Wikipedia

++++++++++

La couleur de l’alerte aérienne reste inchangée pour les volcans du Kamtchatka.  Elle reste à l’Orange pour le Sheveluch, le Karymsky et l’Ebeko.

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :
https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

——————————–

Here is some news of volcanic activity around the world :

After a few days’ break, the Fagradalsfjall eruption started again on July 10th, 2021 with Strombolian activity in the active crater. The lava that is currently boiling withi the crater is now flowing to the north and therefore no longer represents a threat to the Natthagi Valley where, however, several very hot degassing spots can be observed. Regarding the access to the active flows, visitors need to walk along the path up Langihryggur. Once the webcam is reached, they still have to walk about 45 minutes to reach the lava. The round trip ris about ten kilometres long. Even if the visit of the eruptive site remains interesting, it does not have the splendor of the first weeks of the eruption. Unfortunately the COVID-19 pandemic and the closure of the Icelandic border, only the local population could enjoy the show.

++++++++++

After a pause of several days (last eruptive crisis on July 8th, 2021), Mt Etna (Sicily) experienced a new paroxysm on July 14th, seeming to forget that this day is the National Day in France, and that the Festa della Repubblica in Italy is on June 2nd! The eruptive process has not changed: Strombolian activity in the SE Crater, then evolving into fountains and lava overflows of about 1 or 2 km in length on the SW side of the crater.

++++++++++

A major explosive eruption took place at Stromboli (Sicily) at 13:19 UTC on July 14th, 2021. Volcanic material fell back to Sciara del Fuoco and reached the Pizzo area. The tremor amplitude returned back to mid-low values after the eruption.

Activity at Stromboli volcano from June 28th to July 4th, 2021 was characterized by ongoing explosive activity from three vents in the North Crater area and four vents in the South-Central Crater area. The explosions ejected lapilli and bombs 80-150 m high, and produced minor ash emissions.

Source : INGV.

++++++++++

Following an increase in seismic activity on Pavlof (Aleutians / Alaska), AVO raised the aviation colour code to Yellow and the volcanic alert level to “Advisory”. According to the Observatory, this does not necessarily mean that an eruption is imminent.

++++++++++

Following an increase in the volcanic tremor, new ash emissions, as well as steam and SO2 plumes, AVO has raised the aviation colour code for Semisopochnoi (Aleutians / Alaska) to Orange and the volcanic alert level to “Watch”.

++++++++++

Steam and ash plumes from Lewotolo (Indonesia) usually rise as high as 1.1 km above the crater. Incandescent material is ejected from the summit as far as 300 m away. The Alert Level remains at 3 (on a scale of 1-4) and the public is asked to stay 3 km away from the summit crater.

Source : PVMBG.

++++++++++

Explosive and effusive activity continues at Nevados de Chillán’s Nicanor Crater (Chile), alomg with increased SO2 emissions and thermal anomalies. Explosions generate ash plumes that rise as high as 1.4 km above the crater where incandescence can be seen at night. Lava flows 900 m-1 km long continue to be active. Pyroclastic flows are still travelling less than 500 m down the NE flank. The Alert Level remains at Yellow, the second level on a four-colour scale. The public should stay at least 2 km away from the crater.

Source : SERNAGEOMIN.

++++++++++

Taal (Philippines) remains very active with more phreatomagmatic explosions that generate ash plumes rising 200-700 metres above the Main Crater. SO2 emissions remain elevated. Significant seismicity accompanies the gaz emissions.
The alert level is kept at 3. PHIVOLCS reminds the public that the entire Taal Volcano Island is a permanent danger zone whose acess is prohibited. About 10,400 persons are staying in evacuation centres.
Source: PHIVOLCS.

++++++++++

96 explosions were recorded at Suwanosejima’s Ontake Crater between July 5th and 12th,, 2021. They produced plumes that rose as high as 2 km above the crater. Large volcanic bombs are often ejected 400 m from the crater and incandescence is visible at night. . The Alert Level remains at 3 and the public is asked to stay 2 km away from the crater.

Source : JMA.

++++++++++

The aviation colour codes remain unchanged for Kamchatka volcanoes where the aviation colour codes of Sheveluch, Karymsky and Ebeko volcanoes remain Orange.

°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

ource : JMA.

Eruption islandaise : que se passe-t-il ? // Icelandic eruption : what’s happening ?

2 juillet 2021 – 14 heures : Il semble que l’éruption dans la Gelgingadalur ait définitivement changé de comportement et se déroule de manière erratique. Elle est devenue totalement imprévisible. Le tremor éeuptif garde parfois une valeur élevée avant de chuter brusquement, comme cela s’est produit au cours des dernières heures.

En conséquence, le débit éruptif a de nouveau considérablement ralenti après l’activité spectaculaire observée pendant la nuit, lorsque la lave a de nouveau coulé dans la vannée de Nátthagi. Ces périodes prolongées de forte activité semblent se produire moins régulièrement que précédemment, mais sont plus violentes lorsqu’elles se déclenchent.

Voici le déroulement des événements au cours dernières heures. L’activité éruptive a commencé à s’intensifier le 1er juillet dans l’après-midi. Une coulée de lave est apparue sur le flanc du cratère vers 22h00, et des fontaines de lave ont jailli du volcan vers 02h00 le 2 juillet. À ce moment-là, la coulée de lave active avançait dans la vallée de Nátthagi. L’activité à la source a ensuite commencé à diminuer et le volcan est maintenant relativement calme. A noter qu’une petite bouche éruptive s’est ouverte peu avant 22h00 dans le champ de vision des webcams.

Une quantité assez importante de gaz et de vapeur est émise en ce moment par le cratère.

Source : Met Office islandais.

°°°°°°°°°°

2 juillet 2021 – 20 heures : Cela fait quelques jours que l’éruption dans la Geldingadalur montre des signes de faiblesse, mais ce soir, il n’y a plus d’incandescence ni de lave active au fond du cratère. Selon les géologues locaux, il s’agit d’une évolution très remarquable, mais il n’est pas possible de dire si l’éruption est terminée. Il peut encore y avoir une forte activité sous la surface.

Le volcan a traversé plusieurs périodes calmes depuis le début de l’éruption en mars, mais les coulées de lave sont toujours réapparues. Cependant, le volcan n’est jamais passé aussi rapidement d’un pic d’activité important comme celui d’hier à une période calme comme actuellement, et il y a toujours eu de la lave en fusion dans le cratère jusqu’à présent. Après avoir connu une chute brutale, le tremor semble se requinquer ce soir et le lave a fait sa réapparition dans le cratère. Il ne serait pas suprenant que l’on assiste à un nouveau spectacle.

Ce qui se passe actuellement en Islande me rappelle le phénomène de ‘gaz pistons’ sur le Kilauea (Hawaï) et sur d’autres volcans comme le Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion). Les géologues du HVO expliquent que le phénomène de gaz pistons est provoqué par l’accumulation de gaz à l’intérieur d’une colonne de lave, ou la montée d’une poche de gaz à travers cette dernière. Le gaz pousse la lave sus-jacente (le « piston ») et il finit par percer la surface et s’évacuer. La lave s’écoule ensuite à nouveau dans la bouche éruptive. Le phénomène de ‘gaz pistons’ peut se présenter sous forme d’événements uniques ou à répétition. Il annonce parfois la fin d’une éruption avec la libération ultime des gaz qui étaient piégés sous le volcan.

°°°°°°°°°°

3 juillet 2021 – 7 heures : L’éruption dans la Geldingadalur semble déjouer les pronostics des volcanologues islandais qui entrevoyaient le 2 juillet la fin de l’éruption. Depuis hier soir, l’activité a repris de plus belle et un lac de lave s’agite furieusement dans le cratère d’où s’échappent plusieurs coulées. Le tremor a retrouvé un bon niveau. Pour combien de temps ?

————————————-

2 July 2021 – 14:00 : It looks as if the eruption in Gelgingadalur is definitely changing is behaviour and is going on in an erratic way. It has become totally unpredictable. The tremor sometimes keeps elevated value before dropping suddenly, which it did in the past hours.

As a consequence, the lava flow has slowed significantly again, after dramatic levels of activity overnight, when new lava flowed all the way into Nátthagi. These extended periods of high activity appear to be happening less regularly than recently, but are more powerful when they do happen. 

Here is what happened during the past hours. Eruptive activity started intensifying on July 1st in the afternoon. A lava flow appeared on the flank of the crater in the evening of July 1st around 22.00, and lava fountains spewed from the volcano by 02.00 am in July 2nd. By that time, the active lava tongue had extended into Nátthagi.

Activity at the source then started decreasing again and the volcano is now relatively quiet. It should be noted that a small eruptive vent opened shortly before 22.00, in clear view of the live webcams. Quite a large amount of gas and steam is currently coming out of the crater.

Source: Icelandic Met Office.

°°°°°°°°°°

2 July 2021 – 20:00 : The eruption in Gelingadalur showed signs of weakness during the past days, but this evening rhere is no glow and no molten lava in the Geldingadalir volcanic crater. According to local geologists, this is a very noteworthy development, but it is not possible to say the eruption is over. There may still be great activity below the surface.

The volcano has gone through several quiet periods since the eruption started in March, but the lava flow has always picked up again. However, the volcano has never before gone so quickly from a significant peak of activity like yesterday’s to a quiet period, and molten lava has always been visible in the crater before now. After a sharp drop, it seems the eruptive tremor is regaining new vigour tonight and lava has reappeared in the crater.. The volcano might be preparing a new show…

What is currently happening in Iceland reminds me of the gas-pistoning phenomenon at Kilauea (Hawaii) and other volcanoes like Piton de la Fournaise (Reunion Island). HVO geologists explain it is caused by the accumulation of gas within, or the rise of a gas pocket through, a column of lava. The gas pushes up the overlying lava (the « piston »). Eventually, the gas breaches the surface and escapes. The lava then drains back into the vent. Gas pistons can occur as single events or as a repeating series. Gas pistoning sometimes announces the end of an eruption and the final releases of the gases trapped beneath the volcano.

°°°°°°°°°°

July 3, 2021 – 7:00 a.m .: The eruption in Geldingadalur seems to defeat the predictions of Icelandic volcanologists who foresaw the end of the eruption on July 2nd. Since last night, activity has picked up again and a lake of lava is boiling furiously in the crater, with several lava overflows. The tremor has returned to a high level. For how long ?

Le cratère actif le 2 juillet 2021 à la mi journée (capture écran webcam)

Le cratère ce soir avec réapparition de la lave (capture écran webcam)

Vue de l’éruption le 3 juillet 2021 au matin (capture écran webcam)

Péninsule de Reykjanes : reprise de l’éruption // Reykjanes Peninsula : resumption of the eruption

Après une pause de quelques heures, le tremor éruptif est de nouveau en hausse sur la péninsule de Reykjanes (Islande) et l’éruption dans la Geldingadalur semble reprendre avec une nouvelle vigueur. Hier soir, malgré une mauvaise visibilité à cause du brouillard, on assistait à de violentes crises éruptives. Des coulées de lava apparaissaient d’abord sur le flanc du cône. Le lac de lave commençait ensuite à s’agiter furieusement dans le cratère avant de projeter des montagnes de lave qui dévalaient le long de tout l’édifice. Spectacle vraiment impressionnant ! Il était difficile de déterminer la fréquence des crises car la webcam ne parvenait que rarement à percer le brouillard.

————————————–

After a few hours’ break, the eruptive tremor is on the rise again on the Reykjanes Peninsula (Iceland) and the eruption in Geldingadalur appears to be resuming with new vigour. Last night, despite poor visibility due to the fog, one could observe violent eruptive crises. Lava flows first appeared on the side of the cone. The lava lake then started boiling furiously in the crater before hurling mountains of lava that tumbled down on the flanks the entire edifice. It was really an impressive show! It was difficult to determine the frequency of the crises because the webcam rarely managed to pierce the fog

Islande : La bataille contre la lave // Iceland : Battle against the lava

Une partie de la bouche éruptive dans la Geldingadalur (Islande) s’est effondrée à l’intérieur du cratère le 17 mai 2021 dans la soirée. Cet événement spectaculaire a été observé en direct, par l’une des webcams:

https://youtu.be/yj4qMud_0xs

L’effondrement a d’abord généré un nuage de poussière, puis a provoqué une grande projection de lave très fluide en direction des digues de terre qui sont en train d’être érigées pour essayer d’arrêter la coulée de lave et l’empêcher d’atteindre la Suðurstrandarvegur. Des itinéraires alternatifs sont prévus dans le cas où une partie de la route finirait sous la lave. Aucune localité ne sera isolée et l’accès au site éruptif sera toujours possible.

Ces derniers jours, les travaux ont continué pour construire une digue de 4 mètres de haut afin d’empêcher la lave de s’écouler en direction de la route. Malheureusement, il est probable que cette hauteur ne sera pas suffisante et la Protection Civile a demandé qu’elle soit doublée et portée à huit mètres. Cela devrait au moins permettre de ralentir la progression de la lave vers la Suðurstrandarvegur.

Les ingénieurs sur le terrain expliquent que ces mesures sont expérimentales. Elles serviront de test pour les futures éruptions qui pourraient se produire sur la péninsule de Reykjanes. La coulée de lave en provenance du cratère se dirige actuellement dans trois directions, vers la Meradalir et la Geldingadalur. Avec la pression qu’elle exerce, la lave finira par trouver un point faible et continuera à avancer inexorablement. L’ingénieur en charge des bulldozers souhaite que les fortifications atteignent une vingtaine de mètres de hauteur si nécessaire.

Il ne reste plus qu’à attendre pour voir qui gagnera la bataille!

Source: médias d’information islandais.

—————————————-

The top of the most active crater vent at Geldingadalir collapsed inward, into the molten lava below, on May 17th, 2021 in the evening. It was a spectacular sight caught, live, on one of the  webcams:

 https://youtu.be/yj4qMud_0xs

The collapse first brought a cloud of dust and then caused a large ejection of molten lava high into the air, which was thrown in the direction of the new earth banks that have been erected to try and stop lava flowing in the direction of the Suðurstrandarvegur road. Alternative routes are available in the event that part of the road does eventually succumb to lava. No communities would be cut off and access for volcano visitors would also continue.

In the last few days, work has been underway to build a 4-metre-high protective wall in order to hinder lava from the Geldingadalur volcano flowing in direction towards the road. The wall consists of large soil hills. Unfortunately, these walls do not seem to be enough, as Civil Protection wants immediate action in order to raise the height to eight metres. Experts believe that the soil hills will at least delay the lava from reaching Suðurstrandarvegur. The engineers admit that these measures will delay the flow but that they are experimental. They will be a great practice for future eruptions which might occur on the Reykjanes peninsula.

The lava flow from the crater is currently flowing in three directions, into Meradalir and Geldingadalur. Due to the lava building up pressure and flowing forward, it is only a matter of time when and where the lava will find a weak spot in the soil fortification. In fact, lava has already started to collapse over the first emergency wall and continues to flow further. The engineer managing the bulldozers wants the fortifications to be bigger, reaching up to twenty metres if necessary. Let’s now see who will win the battle!

Source: Icelandic news media.