L’éruption du Mauna Loa le 3 décembre 2022 // The Mauna Loa eruption on December 3rd, 2022

L’éruption sur le rift nord-est du Mauna Loa continue avec peu d’évolution depuis la veille. La Fracture n° 3 génère la coulée de lave la plus active qui se déplace vers le nord en direction de la Saddle Road. A 7h00 le 3 décembre (heure locale), le front de coulée était à environ 4 km de la route. Au cours des dernières 24 heures, la coulée de lave a avancé à un rythme moyen d’environ 13 mètres par heure.
La Fracture n° 4 n’est plus active et il n’y a que des fissures incandescentes dans la zone.
Le tremor éruptif est toujours enregistré sous les fractures actives. Il n’y a pas de lave en mouvement dans la caldeira de Moku’āweoweo, ni dans la zone de rift sud-ouest.
Source : HVO.

—————————————

The Northeast Rift Zone eruption of Mauna Loa continues, with little change over the past 24 hours. Fissure 3 generates the most active lava flow that travels north toward the Saddle Road. As of 7:00 a.m. on December 3rd (local time), the flow front was about 4 km from the road. During the past 24 hours, the lava flow advanced at an average rate of about 13 meters per hour.

Fissure 4 is no longer active and there are only glowing cracks in the area.

The eruptive tremor is still recorded beneath the currently active fissures. There is no active lava within Moku’āweoweo caldera nor the Southwest Rift Zone.

Source: HVO.

Capture écran webcam HVO / USGS

Eruption du Mauna Loa : de Hawaii à Las Vegas // From Hawaii to Las Vegas

Peu de gens le savent, mais Las Vegas est parfois appelée Ninth Island – la Neuvième Ile – par la communauté hawaiienne qui vit sur le continent américain. Pour en savoir plus sur le lien entre Hawall et Las Vegas, je vous invite à cliquer sur ce lien :
https://vegasexperience.com/downtown-insider/las-vegas-known-as-ninth-island/

Ces jours-ci, la Neuvième Ile observe intensément l’éruption du Mauna Loa. Pour la communauté hawaiienne de Las Vegas, forte de 50 000 personnes, l’activité volcanique sur la Grande Ile est un motif de réflexion, mais aussi d’inquiétude pour leurs familles et leurs amis restés au pays.
Le président du Las Vegas Hawaiian Civic Club a déclaré: « Son feu [celui du Mauna Loa] et ses flammes sont incroyables pour nous, les Hawaiiens. Cela nous plonge vraiment dans notre culture. D’un autre côté, nous avons peur. » Au moment où le Mauna Loa est entré en éruption le 27 novembre 2022, pour la première fois depuis 38 ans, les Hawaiiens de souche célébraient la veille du jour de leur indépendance. En effet, le 28 novembre 1843, la Grande-Bretagne a publié une déclaration conjointe avec la France, garantissant l’indépendance d’Hawaii. La date du début de l’éruption était « pleine de sens ». Selon ces autochtones, Pelé, la déesse du feu et des volcans, envoyait un message indiquant que les choses devaient changer à Hawaii. Sur l’archipel et ses huit îles principales, de nombreux Hawaiiens de souche sont chassés par les visiteurs et les investisseurs qui achètent une propriété. Les maisons coûtent en moyenne 1,6 million de dollars, alors que le revenu local médian est bien inférieur à cela et ne permet pas d’acquérir de tels biens.
En conséquence, les Hawaïens partent vivre sur le continent américain. Le comté de Clark, où se trouve Las Vegas, abrite aujourd’hui – en dehors de Honolulu – l’un des plus grands nombres d’Hawaiiens autochtones et d’autres insulaires du Pacifique aux États-Unis.
Un Hawaiien a déclaré : « Le Mauna Loa est entré en éruption un jour très précis. Cela veut dire que le volcan nous rendra notre nation. Pelé est en colère »
Source : Las Vegas Review-Journal.

——————————————

Few people know it, but Las Vegas is sometimes called Ninth Island by the local Hawaiian community. To know more about the link between Hawaii and Las Vegas, I invite you to click on this link:

https://vegasexperience.com/downtown-insider/las-vegas-known-as-ninth-island/

These days, the Ninth Island is intensely watching the ongoing eruption of the Mauna Loa volcano. To the Las Vegas 50,000-strong Hawaiian community, the historic volcanic activity on the Big Island is cause for reflection and, of course, concern for their family and friends back home.

The president of the Las Vegas Hawaiian Civic Club said: “Her [meaning Mauna Loa’s] fire and her flames are amazing for us native Hawaiians. It really puts us deeper into our culture. On the other side, we’re scared.” When Mauna Loa erupted for the first time in 38 years on November 27th, 2022, local Hawaiians were celebrating the eve of the November 28th Hawaiian Independence Day. Indeed, on November 28th, 1843, Great Britain issued a formal joint declaration with France, guaranteeing Hawaiian independence. The date of the start of the eruption was « significant and meaningful ». They said that Pele, the goddess of fire and volcanoes, was sending a message that things need to change in Hawaii. On the archipelago of the eight major islands, many native Hawaiians are being priced out of their own homeland by visitors and investors who are buying property. Houses on average cost $1.6 million, while the median local income is much lower than that.

As a result, native Hawaiians continue to move to the U.S. mainland. Clark County where Las Vegas is located is home to one of the largest number of Native Hawaiians and other Pacific Islanders in the U.S. outside Honolulu.

One native Hawaiian said : “Mauna Loa erupted on a very specific day. It’s saying that she will take back our nation. Pele is angry”

Source: Las Vegas Review-Journal.

SPARTAN

L’éruption du Mauna Loa perturbe l’Observatoire // The Mauna Loa eruption disrupts the Observatory

L’éruption du Mauna Loa a temporairement coupé l’alimentation de l’Observatoire météorologique qui mesure les concentrations de dioxyde de carbone (CO2) dans l’atmosphère, mais ce ne sera pas vraiment un problème. Il existe des centaines d’autres sites de mesure du dioxyde de carbone à travers le monde. Le gouvernement fédéral est à la recherche d’un site alternatif temporaire sur l’île d’Hawaii et envisage d’acheminer un générateur à l’Observatoire du Mauna Loa pour assurer son alimentation et donc la prise de mesures.
La station météorologique a été construite en 1958. C’est ici qu’est établie la célèbre courbe de Keeling à laquelle je fais souvent référence. La courbe révèle les niveaux de concentration du CO2 émis par la combustion du charbon, du pétrole et du gaz naturel. Le tracé de la courbe est remarquablement parallèle à la hausse des températures. Les niveaux de dioxyde de carbone sur le Mauna Loa ont augmenté de 33 % depuis 1958.
La station, située à 3 444 mètres d’altitude, possède une tour de 40 mètres de hauteur où les scientifiques échantillonnent l’air pour mesurer les niveaux de dioxyde de carbone, de rayonnement et d’autres paramètres. Même si la coulée de lave émis par l’éruption du Mauna Loa ne se trouve pas à proximité de l’Observatoire, elle a coupé les lignes électriques en aval sur la montagne.
Il existe plus de 300 stations dans le monde, dont plus de 70 exploitées par la NOAA, de sorte que la mesure globale des gaz à effet de serre se poursuivra. Lors de l’éruption du Mauna Loa en 1984, la station a été à l’arrêt pendant 36 jours, mais la surveillance s’est poursuivie de manière ininterrompue grâce aux autres stations.
Les scientifiques expliquent qu’il est peu probable que l’éruption du Mauna Loa modifie beaucoup les températures à l’échelle de la planète, contrairement à l’éruption du Pinatubo aux Philippines en 1991. Des éruptions de très grande ampleur comme celle du Pinatubo peuvent envoyer suffisamment d’aérosols dans la haute atmosphère pour réfléchir la lumière du soleil et refroidir temporairement la température globale sur Terre. L’éruption du Mauna Loa en ce moment ne semble pas générer beaucoup d’aérosols et les émissions de dioxyde de carbone ne sont rien à côté de celles des combustibles fossiles.
Source : NOAA.

—————————————-

The eruption of Mauna Loa has temporarily knocked off power to the station that measures carbon dioxide concentrations in the atmosphere, but officials say it won’t be a problem. There are hundreds of other carbon dioxide monitoring sites across the globe. The federal government is looking for a temporary alternate site on the Hawaiian island and is contemplating flying a generator to the Mauna Loa Observatory to get its power back so it can take measurements again,

The Hawaiian station goes back to 1958 and is the main site for the Keeling Curve that shows rising carbon dioxide levels from burning of coal, oil and natural gas that tracks with rising temperatures. Levels of carbon dioxide at Mauna Loa have increased 33% since 1958.

The station at 3,444 meters above sea level, has a 40-meter tower that collects air to measure levels of carbon dioxide, radiation and other materials. Even though the flow of lava is not near the station, it cut off power lines further down the mountain.

There are more than 300 stations worldwide, including more than 70 operated by NOAA, so the global measurement of greenhouse gases will continue. During the 1984 Mauna Loa eruption the station was knocked out for 36 days but the global monitoring continued and long-term records are still complete.

Scientists say that it is unlikely that this Mauna Loa eruption will change global temperatures much, unlike 1991’s eruption of Mount Pinatubo in the Philippines. Massive eruptions like Pinatubo can put enough aerosols high into the upper atmosphere that reflect sunlight and cool global temperatures temporarily. Mauna Loa’s eruption at the moment doesn’t seem to be spewing nearly enough aerosols and its carbon dioxide emissions are nothing compared to the burning of fossil fuels.

Source: NOAA.

Photo : C. Grandpey

L’USGS a mis en ligne le 1er décembre 2022 une galerie de photos et des vidéos de l’éruption :

https://www.usgs.gov/observatories/hvo/news/photo-and-video-chronology-mauna-loa-december-1-2022