Nouvelles du Mauna Loa, du Semeru et du Stromboli

Le Mauna Loa (Hawaï) est en éruption depuis près d’une semaine. La Fracture n° 3 est le seul site actif sur la zone de rift nord-est. Elle continue d’émettre une coulée de lave qui se déplace lentement. Le 4 décembre à midi, le front de coulée se trouvait à 3,6 km de la Saddle Road. La lave avançait à une moyenne de 12 mètres par heure au cours des dernières 24 heures.
Comme je l’ai déjà signalé, la couleur de l’alerte aérienne a été abaissée à l’Orage et le niveau d’alerte volcanique est maintenu à Warning (Danger).
Source : HVO.

À 6 h 30 (heure locale) le 5 décembre, le front de la coulée émise par la Fracture n°3 était à environ 3,5 km de la Saddle Road. Il y a toujours plusieurs petits débordements des chenaux principaux. Au cours des dernières 24 heures, la coulée de lave a avancé à une vitesse moyenne d’environ 8 mètres par heure.

Source : HVO.

Activité sur la Fracture n°3 le 4 décembre 2022 (capture écran webcam)

++++++++++

Au vu des paramètres sismiques du 5 décembre 2022, le Semeru (Indonésie) envoie toujours des coulées pyroclastiques qui font réagir les sismos pendant parfois plus de six minutes. En outre, le volcan a connu 29 nouvelles éruptions. La sismicité est encore globalement élevée.
Quand la visibilité le permet, on peut voir des panaches blancs s’élevant à 500 mètres au-dessus du sommet.
Le niveau d’alerte a été relevé à 4 (Awas), le maximum. La population n’est pas autorisée à se livrer à des activités à moins de 500 mètres de la berge de la rivière Besuk Kobokan car elle peut être affectée par des coulées pyroclastiques jusqu’à une distance de 17 km du sommet.
Suite à l’éruption du 4 décembre, 1 979 personnes ont été logées dans 11 abris temporaires.
Source : CVGHM, presse indonésienne.

°°°°°°°°°°

5 décembre, 11 heures :De nouvelles évacuation ont eu lieu le 5 décembre 2022 suite à l’éruption du Semeru la veille. L’activité éruptive est en baisse mais les autorités mettent en garde contre le danger de lahars après de fortes pluies.
2 489 villageois ont maintenant quitté leurs maisons et se sont réfugiés dans 11 centres d’hébergement provisoire. Les autorités ont décrété l’état d’urgence pour les deux prochaines semaines et ont distribué des masques pour se protéger des cendres. Des cuisines publiques ont également été installées pour les évacués.
Lundi matin, des dizaines de personnes évacuées sont revenues dans leurs maisons couvertes de cendres pour récupérer des biens importants, avant de retourner dans des abris. Certains se sont occupés de leur bétail tandis que d’autres transportaient des appareils tels que des téléviseurs et des réfrigérateurs.
Les autorités sont préoccupées par les activités économiques telles que l’extraction de sable.Elles veulent s’assurer que les routes susceptibles d’être affectées par les coulées pyroclastiques et les lahars sont totalement dépourvues d’activité.
Source : presse indonésienne.

Photo: C. Grandpey

++++++++++

L’INGV n’a pas publié de nouveau bulletin le 5 décembre 2022 mais les webcams montrent que l’activité éruptive à Stromboli (Sicile) a bien diminué. La coulée de lave le long de la Sciara del Fuoco a bien diminué. Le 4 décembre, la journée a commencé avec plusieurs séismes avec des épicentres à 6 – 9 km de profondeur, dont un événement de M 4,6 au large de l’île de Vulcano, qui a été ressenti dans les Eoliennes, en particulier à Lipari, mais sans causer de dégâts majeurs. D’autres événements de M 2,6 et 2,9 ont également été enregistrés en Mer Tyrrhénienne entre la Calabre et les îles. Rappelons qu’un effondrement de matériaux le long de la Sciara del Fuoco a généré un tsunami, avec une vague de 1,50 m qui n’a toutefois pas causé de dégâts. A cela s’ajoute le mauvais temps qui a frappé la Sicile ces derniers jours, avec de nouveaux flots de boue dans les rue;les de Stromboli.

°°°°°°°°°°

5 décembre, 11 heures : La presse sicilienne indique ce 5 décembre 2022 que l’émission de lave se poursuit au niveau du cratère nord du Stromboli. C’est ce même cratère qui a généré hier des coulées pyroclastiques dont la plus puissante a contribué à générer une vague de tsunami, d’un mètre et demi de haut.
La lave continue à avancer actuellement le long de la Sciara del Fuoco, avant d’atteindre la mer; elle semble être bien alimentée.

Les écoles resteront fermées sur l’île aujourd’hui. Après un briefing, qui se tiendra avec les autorités compétentes, le maire de Lipari pourrait décider d’arrêter temporairement les excursions sur le volcan.
Entre-temps, un nouveau séisme a été enregistré dans les îles Éoliennes. DE magnitude M 3,1, il a été localisé dans la zone tyrrhénienne sud, à 6h49, devant l’île de Stromboli, à une profondeur de 292 km.
Au vu de l’activité actuelle du Stromboli, la Protection civile a ordonné hier le passage à l’Orange du niveau d’alerte volcanique.
Source: La Sicilia.

Source: presse italienne.

°°°°°°°°°°

5 décembre 2022 – 22 heures : La lave continue à dévaler la Sciara del Fuoco jusqu’à la côte. Elle sort d’une fissure
éruptive qui s’est ouverte juste en aval de la bouche N2 de la zone cratèrique nord. De modestes explosions ont été observées à partir de la bouche éruptive, avec
projection de matériaux atteignant une hauteur de quelques dizaines de mètres au-dessus du
bouche et des retombées à proximité immédiate.

Pratiquement aucune activité explosive n’a été enregistrée au niveau des autres bouches
de la zone nord du cratère.
L’amplitude du tremor volcanique est actuellement à un niveau moyen. A signaler un nouveau séisme de magnitude M 1,2 située à environ 2 km à l’est de Ginostra à une profondeur de 1 km.
Aucune déformation significative de l’édifice volcanique n’a été enregistrée.

Source: INGV.

———————————————–

Mauna Loa (Hawaii) has been erupting for nearly one week. Fissure 3 is the only active site on the northeast rift zone. It is continuing to spew a lava flow that is moving slowly. At midday on December 4th, the flow front was 3.6 km from Saddle Road. The leading edge of the lava was advancing at an average of 12 meters per hour over the past 24 hours.

As I put it before, the aviation color code has been lowered to Orage and the volcano alert level is kept at Warning.

Source: HVO.

At 6:30 a.m. (local time) on December 5th, the flow front was about 3.5 km from Saddle Road. There are still several small overflows from main channels. During the past 24 hours, the lava flow advanced at an average rate of about 8 meters per hour.

Source: HVO.

++++++++++

Based on seismic observations on December 5th, 2022, Mount Semeru (Indonesia) is still unleashing avalanches of hot clouds, with an earthquake duration up to 386 seconds, Besides, the volcano experienced 29 eruptions. Seismicity is still globally elevated.
Visibility permitting, white plumes can be seen rising 500 meters above the summit.
The alert level has been raised to 4 (Awas), the maximum. People are not allowed to engage in any activities at a distance of 500 meters from the riverbank along Besuk Kobokan since it can be affected by hot clouds up to a distance of 17 km from the summit.

Following the eruption of December 4th, 1,979 people have taken refuge in 11 temporary shelters.

Source: CVGHM, Indonesian news media.

°°°°°°°°°°

December 5th, 11 am : On December 5th, 2022, rescuers evacuated more people from nearby villages after the eruption of Mount Semeru. Less activity is currently observed at the volcano, but authorities warn against the danger of lahars after heavy rains.

2,489 villagers have now fled their homes and taken shelter in 11 evacuation centres. Officials have announced a state of emergency for the next two weeks and authorities have been distributing masks to protect against ash in the air while setting up public kitchens for evacuees.

On Monday morning, dozens of evacuees ventured back to their ash-covered homes to retrieve important belongings, before returning to shelters. Some shepherded livestock while others carried appliances such as TVs and refrigerators.

Authorities worry about economic activities such as sand mining. They want to make sure the route where tpyroclastic flows and lahars might travel is completely free of activity.

Source: Indonesian press.

++++++++++

INGV did not publish a new update on December 5th, 2022 but the webcams show that eruptive activity at Stromboli (Sicily) has decreased. The lava flow along the Sciara del Fuoco has decreased significantly. On December 4th, the day started with several earthquakes with epicentres at 6 – 9 km depth, including an M 4.6 event off the island of Vulcano, which was felt in the Aeolian Islands, in particular at Lipari, but without causing major damage. Other events of M 2.6 and M 2.9 were also recorded in the Tyrrhenian Sea between Calabria and the islands. A collapse of materials along the Sciara del Fuoco generated a tsunami, with a wave of 1.50 m which however did not cause any damage. Added to this is the bad weather that has hit Sicily in recent days, with new mudflows in the streets of Stromboli.
Source: Italian press.

°°°°°°°°°°

December 5th, 11 am : The Sicilian press indicates this December 5th, 2022 that the lava emission continues at the North crater of Stromboli. This crater generated pyroclastic flows yesterday, the most powerful of which contributed to generating a tsunami wave, one and a half meters high.
Lava currently continues to advance along the Sciara del Fuoco, before reaching the sea. The flow seems to be well fed.
Schools will remain closed on the island today. After a briefing, which will be held with the competent authorities, the mayor of Lipari could decide to temporarily stop the excursions on the volcano.
Meanwhile, a new earthquake has been recorded in the Aeolian Islands. With a magnitude M 3.1, it was located in the southern Tyrrhenian zone, at 6:49 a.m., in front of the island of Stromboli, at a depth of 292 km.
In view of the current activity of Stromboli, the Civil Protection yesterday raised the volcanic alert level to Orange.
Source: La Sicilia.

°°°°°°°°°°

December 5th , 2022 – 10 p.m.: Lava continues to flow down the Sciara del Fuoco to the coast. It comes out of an eruptive fissure which opened just downslope of the N2 vent of the northern crater terrace. Modest explosions were observed at the eruptive vent, with projection of materials reaching a height of a few tens of meters above the vent and falling in the immediate vicinity.
Virtually no explosive activity was recorded at the other vents of the northern area of the crater.
The amplitude of the volcanic tremor is currently at a medium level. A new earthquake with a magnitude M 1.2 lwas ocated about 2 km east of Ginostra at a depth of 1 km.
No significant deformation of the volcanic edifice was recorded.
Source: INGV.

Hawaii : Mauna Loa et Mauna Kea // Pele vs. Poli‘ahu

Depuis des lustres, le Mauna Kea et le Mauna Loa sont séparés par la Saddle Road sur la Grande Ile d’Hawaii et les deux volcans sont à l’origine de légendes.
Pele, la déesse du feu et des volcans, est apparue dans la nuit du 27 décembre 2022 avec l’éruption du Mauna Loa et des coulées de lave à très haute température.

 

La sœur de Pelé, Poli’ahu, la déesse de la neige, a pris d’assaut le sommet du Mauna Kea pendant la soirée du 28 décembre, obligeant la fermeture de la route d’accès au volcan.

 

Un professeur du Centre d’études hawaïennes Kamakakūokalani à l’Université d’Hawaï a déclaré: « [Pele] protège sa sœur, et je pense que c’est ce qui se passe là-bas. Poli’ahu contrôle la neige et elle protège le Mauna Kea car la montagne est sacrée pour son père [Waiakea].
Les légendes hawaïennes racontent de nombreuses histoires sur Pele et Poli’ahu. L’une d’elles parle d’une éruption déclenchée par Pele sur le Mauna Kea après avoir perdu un concours de luge face à sa sœur.

Au cours de plusieurs éruptions, Poli’ahu s’est battue contre sa sœur en utilisant de la neige, du brouillard et de l’eau, provoquant la formation de glaciers sur le Mauna Kea.

Certaines histoires à propos des deux sœurs racontent des combats pour gagner des amants. Le professeur à l’Université d’Hawaï précise qu’il est tout à fait possible que les deux déesses se soient battues, mais des sœurs ne sont pas censées se battre pour gagner des amants dans la culture hawaiienne. elles sont censées les partager.

On pense que les déesses ont contribué à bloquer les efforts visant à construire de nouveaux télescopes sur le Mauna Kea, qui en héberge déjà plusieurs.

 

Le volcan est source de conflits depuis plusieurs années. Les tentatives de construction du puissant Thirty Meter Telescope (TMT) sur le sommet en 2019 ont échoué sous la pression de nombreuses manifestations.

Outre les légendes, pour de nombreux Hawaiiens autochtones, l’éruption du Mauna Loa est un moment pour prier, faire des offrandes et honorer les mondes naturel et spirituel. L’éruption d’un volcan comme le Mauna Loa a une signification culturelle très personnelle pour de nombreux Hawaiiens de souche. Ce peut être l’occasion de ressentir un lien avec la création elle-même car la lave donne naissance à de nouvelles terres. C’est aussi un moment pour réfléchir à sa propre place dans le monde et penser à ses ancêtres.

Source: presse hawaiienne.

—————————————

For generations, Big Island volcanoes Mauna Kea and Mauna Loa, now separated by Saddle Road, have been the source of Hawaiian legends.

Pele, the fire and volcanoes goddess, showed up on the night of December 27th, 2022 with the eruption of Mauna Loa spewing red hot lava. Pele’s sister Poli‘ahu, goddess of snow, stormed the summit of Mauna Kea, forcing the access road to shut down on the evening of December 28th.

A professor at the Kamakakūokalani Center for Hawaiian Studies at the University of Hawai’i said: “[Pele is] protecting her sister, and I think that’s what’s happening there. Poli‘ahu controls the snow and she’s protecting Mauna Kea as it is sacred to her father [Waiakea].”

Hawaiian legends tell many stories about Pele and Poli‘ahu. One includes Pele erupting at Mauna Kea after losing a sledding contest to her sister. In a series of eruptions, Poli‘ahu battled against her sister using snow, mist and water, causing glaciers to form on Mauna Kea.

Some stories about the sisters detail fights over lovers. The professor at the University of Hawaii says that it is quite possible the two goddesses fought, but sisters are not supposed to fight over lovers in the Hawaiian culture; they are supposed to share them.

It is believed the goddesses are helping to block efforts to build additional telescopes on Mauna Kea, which has been home to several telescopes for several years. The volcano has been a source of controversy for several years. Attempts to build the powerful Thirty Meter Telescope on the summit in 2019 failed due to ongoing protests.

Beside the legends, for many Native Hawaiians, Mauna Loa’s eruption is a time to pray, make offerings and honor both the natural and spiritual worlds. An eruption of a volcano like Mauna Loa has a very personal cultural significance for many Native Hawaiians. It can be an opportunity to feel a connection with creation itself through the way lava gives birth to new land, as well as a time to reflect on their own place in the world and the people who came before them.

Source: Hawaiian news media.