Eruption en Islande…enfin ! // An eruption has started in Iceland…at last !

19 mars – 23 heures : Le Met Office islandais indique ce soir qu’une éruption a débuté à Fagradalsfjall. On attend plus de détails sur cet événement. Au vu des images fournies par l’une des webcams, il semble s’agir d’une éruption fissurale, mais il est l’heure d’aller dormir. La suite demain. Bonne nuit!

°°°°°°°°°

20 mars – 7 heures : L’éruption a commencé dans la Geldingadalur (vallée de Geldinga), juste à l’est du mont Fagradalsfjall, à une trentaine de kilomètres de Reykjavik, vers 20h45 (GMT). C’est la première éruption sur la péninsule de Reykjanes en près de 800 ans. Les volcanologues locaux disent que ce n’est «qu’une petite éruption effusive». La lave s’écoule lentement d’une fissure de 700 mètres de long située au-dessus du dyke qui s’était formé ces dernières semaines. Aucune population n’est menacée. En particulier, les habitants de Grindavík ne sont pas en danger. La direction du vent est favorable et l’éruption ne se situe as à proximité de cette localité. Le trafic aérien à l’aéroport de Keflavik a été momentanément interrompu au début de l’éruption.

On observe deux coulées de lave. La plus longue suit la Geldingadalur, l’autre se dirige vers Nátthagi. L’extrémité sud de la coulée se trouve à environ 2,6 km de la route qui traverse l’extrémité sud de la péninsule.

Les autorités ont une certaine inquiétude à cause des gaz (on en parle enfin !) qui sont poussés vers l’est par le vent. Le panache de gaz devrait atteindre Þorlákshöfn. Les gens sont priés de fermer les fenêtres et de rester à l’intérieur des maisons.

Source : Iceland Monitor, Iceland Review.

A noter que le 18 mars 2021 les scientifiques disaient n’entrevoir aucun signe de diminution de l’activité sismique, ni aucun signe montrant que le dyke se rapprochait de la surface. Selon eux, une éruption n’était pas « imminente »….

°°°°°°°°

8 heures : Rien de très nouveau. Les autorités islandaises ont prévu un survol du site éruptif en hélicoptère. A noter un déclin du tremor éruptif. Au vu de la faible pression qui animait le dyke, pas sûr que cette éruption dure très longtemps. Mais, comme les volcanologues islandais, je peux me tromper!

Source: Garde côte islandaise

°°°°°°°°°°

11h30: Les images de la webcam montrent actuellement que l’éruption effusive se déroule tranquillement dans la Geldingadalur. La pression des gaz et le débit de lave ne semblent pas très élevés. Il n’y a aucun danger pour les zones habitées. La ville côtière de Grindavík est la plus proche du site éruptif et en est distante d’une dizaine de kilomètres au sud-ouest.

Lorsque l’éruption a commencé hier soir, la couleur de l’alerte aérienne pour la péninsule de Reykjanes est passée au Rouge, ce qui signifie qu’une éruption est en cours. Des restrictions supplémentaires ont été mises en place, notamment la fermeture de Reykjanesbraut, la route principale qui relie la région de la capitale à Reykjanesbær et l’aéroport international de Keflavík.

°°°°°°°°°°

13h00 (heure française): Dans sa dernière mise à jour (11h10, heure locale), le Met Office islandais (OMI) confirme que l’éruption est considérée comme mineure à l’heure actuelle et que l’activité volcanique a quelque peu diminué depuis hier soir. La fissure éruptive présente une longueur de 500 – 700 m. La lave a couvert une superficie de moins de 1 km2 et d’environ 500 m de largeur. Les fontaines de lave sont petites et les coulées ne présentent pas de danger particulier. L’activité sismique est faible et reste confinée à la région de Fagradalsfjall. Il n’y a pas d’émissions de cendres et la pollution par les gaz ne devrait pas gêner les personnes, sauf si elles se trouvent à proximité immédiate de la source de l’éruption.

La couleur de l’alerte aérienne pour l’aéroport de Keflavik a été abaissé à Orange car il n’y a pas de danger imminent pour l’aviation. Reykjanesbraut – la route principale entre la région de Reykjavik et Reykjanesbær et l’aéroport de Keflavík est à nouveau ouverte. Cependant, Suðurstrandarvegur, la route qui longe la côte sud de la péninsule de Reykjanes est fermée entre Grindavík et Þorlákshöfn. D’autres routes et pistes non goudronnées à proximité immédiate du site éruptif sont également fermées.

Source: OMI.

L’éruption avec un insert montrant la sismicité dans la région.

°°°°°°°°°°

19 heures : L’éruption se déroule de manière stable ce soir. Bien qu’elle ait ralenti depuis la sortie de la lave le 19 mars dans la soirée, les volcanologues locaux reconnaissentt qu’il est difficile de dire exactement quelle forme l’activité prendra dans les jours et les mois à venir. Il existe de nombreux scénarios possibles. Il y en a toutefois un qui n’est plus à l’ordre du jour : c’est qu’il n’y aura pas d’éruption!

Le site éruptif ce soir. Il est intéressant de comparer cette capture d’écran de la webcam avec celles de ce matin. La surface occupée par la lave a certes progressé, mais on se rend compte qu’il ne s’agit pas d’une éruption majeure.

°°°°°°°°°°

A l’attention des personnes qui voudraient assister à l’éruption, à condition que les autorités islandaises en autorisent l’accès.

Le gouvernement islandais a indiqué que toutes les personnes qui ont été vaccinées contre le coronavirus sont autorisées à entrer en Islande sans subir de mesures à la frontière, telles que des tests et l’auto-isolement.

À partir du 18 mars 2021, les citoyens de pays tiers, dont le Royaume-Uni et les États-Unis, seront également exemptés des mesures.

Jusqu’à présent, les règles d’exemption ne s’appliquaient qu’aux personnes qui étaient en mesure de ptrésenter des certificats de l’Union européenne et de l’Espace économique européen, mais à partir de maintenant, les règles seront appliquées de la même manière à toute personne fournissant la preuve d’une vaccination complète, avec un vaccin qui a été certifié par l’Agence européenne du médicament.

Les passagers qui n’ont pas été vaccinés doivent présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures avant de monter à bord d’un avion à destination de l’Islande. Attention !: L’obligation d’un test PCR négatif s’ajoute à l’obligation pour les passagers à l’arrivée de subir un double contrôle et une quarantaine de 5 à 6 jours entre les tests.

——————————-

March 19th – 11 pm : The Icelandic Met Office has indicated that an eruption has started at Fagradalsfjall. More details as soon as possible. Judging from the images provided by a webcam, it seems to be a fissure eruption, but it’s time to go to bed. More news tomorrow. Good night!

°°°°°°°°°°

March 20th – 7:00 am : The eruption started in Geldingadalur, just east of  Mount Fagradalsfjall, about 30 km from Reykjavik, about 08:45pm (GMT). It is the first eruption on the Reykjanes peninsula in nearly 800 years. Local volcanologists say it is “just a small, effusive eruption.” Lava is flowing slowly from a 700-metre-lon fissure located over the magma dyke that had formed during the past weeks. No population is under threat. In particular, the residents of Grindavík are not at risk. The wind direction is favorable, and the distance to the eruption is long. Air traffic was momentarily halted at Keflavik airport at the start of the eruption.

The eruption is producing two lava flows. The larger one flows into Geldingadalur valley, the other one flows toward Nátthagi. The southern end of the lava flow is around 2.6 km from the road across the southern end of the peninsula.

However, there is some concern about volcanic gases being blown toward the east by the wind. The gas plume is expected to extend as far as Þorlákshöfn. People are asked to close windows and stay indoors.

Source : Iceland Monitor, Iceland Review.

It should be noted that on March 18th, 2021 Icelandic volcanologists saw neither signs of the seismic activity abating, nor any sign of the magma dyke moving closer to the earth’s surface. An eruption was not considered as »imminent »…

°°°°°°°°°°

8 am: Icelandic authorities have planned a helicopter flight over the eruptive site. One can observe a decrease in the eruptive tremor. In view of the low pressure which animated the dyke, this eruption might not last very long. But, like Icelandic volcanologists, I could be wrong!

°°°°°°°°°°

11:30: The webcam images currently show that the effusive eruption is going on quietly at Geldingadalur. Gas pressure and the lava output do not seem very high. There is no danger to populated areas. The coastal town of Grindavík is the closest municipality to the eruption site. It is located approximately 10 km to the southwest.

When the eruption started last night, the aviation colour code for the Reykjanes Peninsula was elevated to Red, signifying an eruption in progress. Additional domestic restrictions have been put in place, including the closure of Reykjanesbraut – the main road from the capital region to Reykjanesbær and the international airport at Keflavík.

°°°°°°°°°°

1:00 pm (French time): In its latest update (11 :10 am, local time), the Icelandic Meteorological Office (IMO) confirms that the eruption is considered small at this stage and the volcanic activity has somewhat decreased since yesterday evening. The eruptive fissure is about. 500 – 700 m long. Lava has covered an area is less than 1 km2 and about 500 m wide. Lava fountains are small and lava flows are currently a very local hazard. Seismic activity is low and remains confined to the Fagradalsfjall area. There are no ash emissions and the current gas pollution is not expected to cause much discomfort for people except close up to the source of the eruption.

The aviation colour code for Keflavik airport has been lowered to Orange as there is no imminent hazard for the aviation. Reykjanesbraut – the main road between the Reykjavik area and Reykjanesbær and Keflavík airport is open again. However, Suðurstrandarvegur, the road along the south coastline of the Reykjanes peninsula is closed between the two coastal towns Grindavík and Þorlákshöfn. Other roads and unpaved tracks in the close vicinity of the eruption site are also closed.

Source : IMO.

°°°°°°°°°°

7:pm: The eruption is going on in a stable way this evening. Though it has slowed since it began on March 19th in the evening, local volcanologists admit it is difficult to say exactly what shape the activity will take in the coming days and months. There are many possible scenarios. There is just one scenario that has become obsolete : it is that there won’t be an eruption!

°°°°°°°°°°

To the attention of the persons who intend to go to Iceland to watch the eruption, provided they are authorized to visit the eruptive site by Icelandic authorities.

The Government of Iceland has announced that all persons who have been vaccinated against Coronavirus will be permitted to enter Iceland without undergoing any border measures, such as testing and self-isolation.

Starting on March 18th, 2021, citizens of third countries, including the UK and USA, will be exempt from the measures as well.

So far, the exemption rules have only been applied to persons who presented certificates from European Union and European Economic Area, but from now on, the rules will be applied equally to everyone providing evidence of complete vaccination, with a vaccine that has been certified by the European Medical Agency.

Passengers who have not been vaccinated require a negative PCR test before boarding an aircraft to Iceland, taken within 72 hours of departure. Note: the negative PCR test requirement is in addition to the requirement for arriving passengers to undergo double screening and 5-6 days quarantine between tests.

 

2 réflexions au sujet de « Eruption en Islande…enfin ! // An eruption has started in Iceland…at last ! »

  1. Depuis 800 ans donc il n’y avait pas eu d’éruption dans le Reykjanes, on peut donc inclure dans ce constat toute la branche occidentale du Y inversé si je puis dire. Je le précise car je ne l’ai lu nulle part.

    C’est très possible que ce soit une coïncidence mais la dernière fois qu’il y a eu une éruption autour du Langjökull, c’était environ en 900 ap. JC, une période où le Reykjanes était actif.
    Depuis quelques temps je trouve la sismicité autour du Langjökull pas si négligeable, en tout cas en augmentation même si rien de très significatif bien sûr. Peut-être est-ce aussi parce que c’est un glacier qui fond rapidement.
    Bien sûr il faut raisonner sur le long terme et c’est très hypothétique, mais on peut toujours essayer d’observer l’évolution de cette sismicité autour du Langjökull.

    Cordialement,
    Benoît Rioland

    J'aime

    1. Bonjour,
      L’augmentation de l’activité éruptive en relation avec le rebond isostatique qui accompagne la fonte des glaciers en Islande est une hypothèse. L’éruption actuelle à Reykjanes est hors jeu vu qu’il n’y a pas de glaciers dans la région. Pour les volcans qui se cachent sous les différents glaciers islandais, il faudra attendre un peu car nos n’avons pas assez de recul pour valider cette relation. Pour le moment, rien ne prouve que la fonte des glaciers islandais accélère l’activité éruptive en dessous.
      Amitiés.
      Claude Grandpey

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.