Anak Krakatau (Indonésie) : Tsunami ou pas tsunami ? Il faudrait savoir ! // Tsunami hazard, or no tsunami hazard ? Who is right ?

Il semble que les volcanologues soient en train de patauger dans les eaux du Détroit de la Sonde. Un jour, ils nous disent qu’un tsunami pourrait à nouveau être déclenché par l’Anak Krakatau. Quelques jours plus tard, ils racontent qu’un tel événement est peu probable!
Alors que la récente activité de l’Anak Kraktau a incité les autorités à élever le niveau d’alerte du volcan, le gouvernement indonésien affirme à présent que le changement de comportement de ce dernier ne constitue plus un risque de tsunami. Les éruptions stromboliennes ont été remplacées par des éruptions surtseyennes provoquées par l’interaction de la lave et de l’eau. Pendant les éruptions stromboliennes, les matériaux sont projetés par le cratère qui se trouve en hauteur, tandis que lors des éruptions surtseyennes, la lave qui entre en contact avec de l’eau provoque une fragmentation qui génère des panaches de cendre fine. Selon les volcanologues indonésiens, il est possible que la source de l’éruption soit maintenant proche de l’eau et un tel processus ne saurait déclencher un nouveau tsunami. La fragmentation de la lave donne naissance à des nuages ​​de cendre qui engloutissent le volcan et que le vent entraîne vers les zones voisines. De nombreuses photos de cette situation ont été publiées dans les journaux et les médias sociaux. Les personnes vivant dans les zones menacées par cette cendre ont été invitées à porter des masques et des lunettes de protection quand elles sortent de chez elles.

Source: The Jakarta Post.

———————————————–

It seems volcanologists are wading in the waters of the Sunda Strait. One day they tell us that a tsunami might again be triggered by Anak Krakatau. A few days later they say such an event is unlikely to happen!

While the recent activity at Anak Kraktau has prompted authorities to increase their alert level for the volcano, the Indonesian government now says that change in itself does not pose a tsunami risk. The volcanic activity has changed from previous Strombolian eruptions to Surtseyan-type ones caused by the interaction of lava and water, which can be more explosive. In Strombolian eruptions, volcanic material is emitted from the top crater, while in Surtseyan eruptions, flowing magma colliding with water causes fragmentation that results in jets of fine-grained ash. According to Indonesian volcanologists, there is a possibility that the source of the eruption is now close to the water and that such a process cannot trigger a new tsunami. The fragmentation also created ash clouds engulfing the volcano, which the wind then blew to nearby areas. Many photos of this situation were released in the newspapers and social media. People living in the areas affected by descending ash have been advised to wear face masks and eye protection outdoors.

Source : The Jakarta Post.

Panaches de cendre enveloppant l’île du Krakatau (Source: Presse indonésienne)

2 réflexions au sujet de « Anak Krakatau (Indonésie) : Tsunami ou pas tsunami ? Il faudrait savoir ! // Tsunami hazard, or no tsunami hazard ? Who is right ? »

  1. Re-bonjour Claude,
    Les volcanologues Indonésiens ont décidément une nette tendance à exprimer une incertitude sous forme de certitude, et réciproquement. Ce qui est sur est qu’au travers du « brouillard » qu’ils répandent autour de l’éruption du Krakatoa, un doute apparait grandissant quand à la pertinence de leur expertise volcanologique. Or, le Krakatoa vient de nous démontrer que dans le parcourt de vie d’un volcan, un effondrement partiel de l’édifice n’est pas un évènement anodin, qu’il se produit d’évidence quand il est en bonne activité éruptive, jeune et pressé de grandir (instable), et donc peut être suivit d’un blast, véritable explosion due à la mise brutale à l’air (ou à l’eau) des magmas fluides et bourrés de gaz qu’il était en train d’éjecter. Cet éboulement peut évidemment se poursuivre, mais comme on dit, le mal est déjà fait, et à moins que le magma ne poursuive son ascension rapide et abondante en atteignant un paroxysme cataclysmal, l’éruption reprendra son court normal et régulier qui depuis 1927 (seulement) aura mené ce petit volcan au stade de monstre en herbe.
    Toujours actif dans la limite air-eau, il est évident que ses soubresauts auront encore pour un bon moment encore plus d’action sur l’eau que dans les airs, faisant ainsi du tsunami le risque volcanologique principal et majeur.
    Il serait souhaitable que les annonces faites par les observateurs de ce volcan prennent un caractère plus sérieux eus égards aux vies humaines qui sont menacées, et qu’il soit définitivement fait la différence entre une « onde de marée » et un raz de marée.
    Ne pensez-vous pas ?
    Amicalement
    Pierre Chabat

    J'aime

    1. Bonjour Pierre,

      Je m’étais posé des questions sur la compétence des volcanologues indonésiens à l’occasion de l’éruption du Merapi en 2010. Pourquoi diable ont-ils procédé à une évacuation pas à pas alors que les cartes à risques montrent la distance que sont capables de parcourir d’un seul coup les coulées pyroclastiques? Pareil à l’occasion du dernier réveil de l’Agung qui, par bonheur n’a pas été trop brutal alors que les procédures d’évacuation étaient à mes yeux discutables. S’agissant du Krakatau, les volcanologues indonésiens ont commis la grave erreur de confondre la marée de pleine lune avec un tsunami volcanique. Il paraît que des volcanologues français avaient prévu l’événement il y a 6 ans. Le Krakatau a repris sérieusement du service il y a plusieurs semaines et je m’étonne de l’absence sur le terrain de ces scientifiques descendants de Madame Soleil. Tout cela pour dire que la volcanologie, qu’elle soit indonésienne ou européenne, montre encore de sérieuses lacunes. Je sais, en disant ceci je vais me faire tuer par certains soi-disant volcanologues qui prétendent avoir tout compris, mais les derniers événements tendent à montrer que ce n’est pas le cas, sans parler de la sismicité qui persiste à Mayotte et dont nous ne connaissons pas l’origine!
      Amitiés.
      Claude Grandpey

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.