Azumayama (Japon)

L’Agence météorologique du Japon (JMA) a relevé le niveau d’alerte de l’Azumayama de 1 à 2 le 15 septembre 2018, en raison d’une forte augmentation de la sismicité et d’une déformation persistante de l’édifice. Le volcan est situé dans le nord-est de Honshu, à l’ouest de Fukushima. Le niveau d’alerte avait déjà été porté à 1 le 9 septembre 2018. La dernière éruption a eu lieu en 1977, avec un indice d’explosivité volcanique (VEI) de 1.
La JMA pense qu’une éruption mineure est possible et il est déconseillé à la population de s’approcher à moins de 1,5 km du cratère.
Source: JMA.

———————————————–

The Japan Meteorological Agency (JMA) raised the alert level for Azumayama from 1 to 2 on September 15th, 2018, due to a sharp increase in seismicity and continuous deformation. The volcano is located in NE Honshu, west of Fukushima. The alert level had already been raised to 1 on September 9th, 2018. The last eruption took place in 1977, with a Volcanic Explosivity Index (VEI) of 1.

JMA says that a small scale eruption may take place and that vigilance is required in the range of approximately 1.5 km from the crater.

Source : JMA.

Vue du vaste cratère de l’Azumayama (Crédit photo: Smithsonian Institution)

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion): Nouvelle éruption! // New eruption!

7h30: Suite à une crise sismique débutée à 01h45 (heure locale), le tremor volcanique est apparu vers 04h25 et le magma a ouverte une ou plusieurs fractures éruptives sur le flanc sud du volcan à proximité du cratère Rivals.

L’accès du public à l’enclos Fouqué, depuis le sentier du Pas de Bellecombe ou depuis tout autre sentier, ainsi que le poser d’aéronefs dans la zone du volcan, sont interdits jusqu’à nouvel avis.

Source : OVPF.

++++++++++

17 heures : L’éruption se poursuit actuellement. Le tremor décroît régulièrement et rapidement, phénomène observé au cours de la plupart des débuts d’éruptions du Piton de la Fournaise. [NDLR: La chute rapide du tremor montre que la pression n’est pas très forte. Il ne serait guère surprenant qu’elle soit brève ou que, comme la précédente, elle se prolonge discrètement).

S’agissant de la sismicité, six séismes volcano-tectoniques ont été enregistrés sous les cratères sommitaux depuis le début d’éruption.
Aucune déformation n’est perceptible depuis le début de l’éruption.
Vers 10heures ce matin, un débit de lave a été estimé à environ 30m3/s.

Un survol de l’éruption a montré que 5 fractures se sont ouvertes. Deux sont actuellement noyées par la lave. La partie centrale est la plus active avec des fontaines d’une trentaine de mètres de hauteur qui donnent naissance à deux coulées qui se rejoignent plus en aval. A 11 heures, la lave avait parcouru plus de 2 km mais restait éloignée du rempart de l’Enclos Fouqué.

Source : OVPF.

Cette dernière éruption a été bien anticipée par l’OVPF qui faisait remarquer dans son rapport du 8 septembre 2018 que depuis le début du mois de septembre, on observait une lente inflation de la base et du sommet du Piton de la Fournaise. Cette reprise de l’inflation s’accompagnait d’une faible sismicité reflétant une pressurisation du réservoir magmatique superficiel. D’autre part, les concentrations en CO2 dans le sol en champ lointain semblaient correspondre à une probable remontée profonde du magma vers le réservoir superficiel à plus faible profondeur. L’OVPF faisait remarquer que de telles phases de pressurisation avaient précédé de trois semaines environ l’éruption du 27 Avril – 1er juin 2018, et d’une semaine seulement l’éruption du 13 juillet 2018.

L’éruption est visible depuis le sentier conduisant au Piton de Bert. Pour permettre au public d’accéder aux points de vue dans les meilleures conditions, le préfet de La Réunion fait appel à l’esprit civique de chacun. Les véhicules peuvent accéder à la route forestière et stationner uniquement sur les emplacements matérialisés des parkings du Pas de Bellecombe (280 places) ou de Foc-Foc (400 places). Le stationnement le long de la route forestière est strictement interdit pour des raisons de sécurité. Les autobus et autocars y sont interdits sur la route forestière. Tout manquement à cette interdiction fera l’objet d’une verbalisation par la gendarmerie.

Il est rappelé que l’accès du public à la partie haute de l’Enclos Fouqué, que ce soit depuis le sentier du Pas de Bellecombe ou depuis tout autre sentier, ainsi que le poser d’aéronefs dans la zone du volcan, sont interdits jusqu’à nouvel avis.

Source : Journal de l’Ile.

——————————————————–

7:30: Following a seismic crisis that started at 1:45 (local time), the volcanic tremor appeared around 4:25 and magma reached the surface, opening one or more eruptive fissures on the southern flank of the volcano near Cratère Rivals.
Public access to the Enclos Fouqué, from the Pas de Bellecombe trail or from any other trail, as well as from aircraft in the volcano area, is prohibited until further notice.

Source: OVPF.

Image de l’éruption vers 6 heures du matin (heure locale) proposée par les archives de la webcam panoramique. L’éruption semble d’intensité modérée. On aperçoit deux coulées de lave issues de la fracture éruptive avec au moins trois bouches actives.

++++++++++

17:00: The eruption is going on. The remor is decreasing regularly and rapidly, a phenomenon observed during most of the eruptions of Piton de la Fournaise.
With regard to seismicity, six volcano-tectonic earthquakes have been recorded beneath the summit craters since the onset of the eruption.
No deformation has been noticeable since the beginning of the eruption.
At around 10am this morning, the lava output was estimated at about 30 cubic metres per second.
An overflight of the eruption revealed that 5 fissures had opened. Two are currently drowned by lava. The central part is the most active with fountains about thirty metres high which give birth to two flows that meet further downslope. At 11 o’clock, lava had travelled more than 2 kilometres but was still far from the rampart of Enclos Fouqué.
Source: OVPF.

This eruption was well anticipated by OVPF which indicated on September 8th, 2018, that since the beginning of September there had been a slow inflation of the base and the summit of Piton de la Fournaise. This new inflation was accompanied by low seismicity. It reflected a pressurization of the shallow magma reservoir. The CO2 concentrations in the far-field sites seemed to correspond to a probable rise of the magma towards the shallow reservoir. OVPF noted that similar pressurization phases had preceded by approximately three weeks the eruption of April 27th – June 1st, 2018, and by one week only the eruption of July 13th, 2018.

The eruption can be seen from the path leading to Piton de Bert. To allow the public to reach the viewpoints in the best conditions, the prefect of La Réunion appeals to the civic spirit of each person. Vehicles can drive along the forest road and park only in the official parking lots of the Pas de Bellecombe (280 places) or Foc-Foc (400 places). Parking along the forest road is strictly forbidden for security reasons. Buses and coaches are not allowed on the forest road (RF5). All trespassers will be fined by the gendarmerie.
The public is reminded that access to the upper part of the Enclos Fouqué, whether from the Pas de Bellecombe trail or any other footpath, as well as the landing of aircraft on the volcano, are prohibited. until further notice.
Source: Journal de l’Ile.

L’éruption vue par la webcam fixe du Piton de Bert:

Voici une autre vue proposée  par la caméra panoramique sur le volcan:

L’éruption en début de soirée (heure locale):

Adresse de la webcam panoramique: https://www.reunion.fr/pratique/webcams/webcam-volcan-piton-de-la-fournaise

Vue du tremor volcanique:

Source: OVPF.

Les secrets du Glacier des Bossons (Alpes françaises)

Les glaciers sont des rivières de glace en mouvement. Un jour ou l’autre, ils déposent à leur front des personnes ou des objets disparus plusieurs décennies auparavant.

Le 24 janvier 1966, le vol 101 d’Air India qui reliait Bombay et Londres s’est écrasé dans le massif du Mont Blanc. L’avion, le Kanchenjunga, un Boeing 707, avait fait deux arrêts prévus à Delhi et Beyrouth et s’apprêtait à faire une autre escale à Genève. On pense que le pilote a commis une erreur d’appréciation au moment où il a amorcé sa descente vers la Suisse. Il pensait avoir dépassé le Mont Blanc, ce qui n’était pas le cas, et l’appareil est venu s’écraser en France, près du rocher de la Tournette, à une altitude de 4 750 mètres. Les 106 passagers et 11 membres d’équipage ont tous été tués.

En 1950, un autre vol d’Air India, le Malabar Princess, s’était déjà écrasé au même endroit causant la mort de ses 48 passagers et membres d’équipage.

Régulièrement, des fragments humains et autres débris sont retrouvés dans la zone de ces accidents, ou sont rendus par le Glacier des Bossons. En août 2012, deux alpinistes ont découvert une valise diplomatique comprenant des courriers et des journaux ; elle fut remise officiellement aux autorités indiennes. En septembre 2013, un alpiniste savoyard découvrit une boîte contenant des bijoux et des pierres précieuses. En juillet 2015, des nouvelles pièces, incluant de l’argenterie et les fragments d’un gilet de sauvetage, ont été découvertes sur le plateau des Pyramides. En juillet 2017, un réacteur censé provenir de l’appareil a été retrouvé, ainsi qu’un bras et une jambe appartenant vraisemblablement à une femme.

Une exposition sous forme de sentier thématique au niveau du Chalet du Glacier des Bossons relate la passionnante histoire du glacier et montre sa fonte au cours des dernières décennies. Plusieurs panneaux sont également consacrés à l’accident du Malabar Princess. On peut observer une roue du train d’atterrissage de l’avion, un élément de moteur et un morceau de la carlingue.

Quelques images du Malabar Princess:

Images de l’histoire du Glacier des Bossons. On remarquera l’accélération du recul du glacier à partir des années 1960.

(Photos: C. Grandpey)