Les secrets du Glacier des Bossons (Alpes françaises)

Les glaciers sont des rivières de glace en mouvement. Un jour ou l’autre, ils déposent à leur front des personnes ou des objets disparus plusieurs décennies auparavant.

Le 24 janvier 1966, le vol 101 d’Air India qui reliait Bombay et Londres s’est écrasé dans le massif du Mont Blanc. L’avion, le Kanchenjunga, un Boeing 707, avait fait deux arrêts prévus à Delhi et Beyrouth et s’apprêtait à faire une autre escale à Genève. On pense que le pilote a commis une erreur d’appréciation au moment où il a amorcé sa descente vers la Suisse. Il pensait avoir dépassé le Mont Blanc, ce qui n’était pas le cas, et l’appareil est venu s’écraser en France, près du rocher de la Tournette, à une altitude de 4 750 mètres. Les 106 passagers et 11 membres d’équipage ont tous été tués.

En 1950, un autre vol d’Air India, le Malabar Princess, s’était déjà écrasé au même endroit causant la mort de ses 48 passagers et membres d’équipage.

Régulièrement, des fragments humains et autres débris sont retrouvés dans la zone de ces accidents, ou sont rendus par le Glacier des Bossons. En août 2012, deux alpinistes ont découvert une valise diplomatique comprenant des courriers et des journaux ; elle fut remise officiellement aux autorités indiennes. En septembre 2013, un alpiniste savoyard découvrit une boîte contenant des bijoux et des pierres précieuses. En juillet 2015, des nouvelles pièces, incluant de l’argenterie et les fragments d’un gilet de sauvetage, ont été découvertes sur le plateau des Pyramides. En juillet 2017, un réacteur censé provenir de l’appareil a été retrouvé, ainsi qu’un bras et une jambe appartenant vraisemblablement à une femme.

Une exposition sous forme de sentier thématique au niveau du Chalet du Glacier des Bossons relate la passionnante histoire du glacier et montre sa fonte au cours des dernières décennies. Plusieurs panneaux sont également consacrés à l’accident du Malabar Princess. On peut observer une roue du train d’atterrissage de l’avion, un élément de moteur et un morceau de la carlingue.

Quelques images du Malabar Princess:

Images de l’histoire du Glacier des Bossons. On remarquera l’accélération du recul du glacier à partir des années 1960.

(Photos: C. Grandpey)

 

Kilauea (Hawaii): Images satellites de l’éruption // Satellite images of the eruption

Les photos satellites du Kilauea prises avant et après la dernière éruption montrent à quel point l’environnement a été modifié par la lave. Les images ont été publiées le 8 juin 2018 par l’Agence Spatiale Européenne (ESA). Sur la première image, prise le 23 mai, le site de l’éruption est bien visible et on note le présence de quelques petits nuages. Le volcan est à peine visible à travers d’épais nuages de gaz et de vapeur sur la deuxième photo prise le 7 juin. Ces nuages sont produits par le contact de la lave et de l’eau de l’océan.

Source : ESA.

Dans ses derniers bulletins, le HVO indique que l’éruption continue. Elle est toujours alimentée par la Fracture n° 8 d’où jaillit toujours une impressionnante fontaine de lave qui atteint jusqu’à 65 mètres de hauteur. Aucun changement significatif n’a été observé dans le champ de lave généré par cette fracture. Aucune activité n’a été détectée sur les autres fractures.

——————————————–

Satellite images of  Kilauea Volcano taken before and after the latest eruption show just how much the environment has changed as a result of the lava. The images were released on June 8th, 2018 by the European Space Agency. In the first image, taken on May 23rd, the eruption site is visible through a sparse amount of clouds. The volcano is barely visible through thick clouds of vas and vapour produced by the lava hitting the ocean water.

Source: ESA.

In its latest reports, HVO indicates that the eruption continues at Fissure 8 with vigorous fountains reaching heights of about 65 metres. No significant changes have been observed in the Fissure 8 flow field. There is no lava activity from the other fissures.

Source: European Space Agency

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion): On s’impatiente!

9 heures (heure métropole): On s’impatiente sur l’Ile de la Réunion. On piaffe. On trépigne. Le Piton l’a pété…mais il s’est rendormi presque aussitôt. On scrute les webcams et les bulletins de l’Observatoire, mais les scientifiques ne savent pas comment va évoluer la situation et donnent des réponses de Normands. L’éruption reprendra-t-elle ? P’têt ben qu’oui, p’têt ben qu’non ! Reprendra-t-elle dans l’Enclos ? P’têt ben qu’oui, p’têt ben qu’non !  Personne ne le sait. On sent les volcanophiles locaux en proie à une grande frustration.

Pour calmer leur impatience, voici quelques superbes photos de la phase initiale de l’éruption que m’a fait parvenir Christian Holveck, bien connu pour la qualité de ses images. Vous en trouverez d’autres en visitant son site web à cette adresse :

http://www.christianholveck.com/

°°°°°°°°°°

17 heures (heure métropole): Pas d’éruption en vue en fin de journée réunionnaise. L’OVPF indique que « la sismicité a bien diminué ces dernières 24 heures avec12 événements superficiels enregistrés le 5 avril 2018 entre 00h et 15h (heure locale). Aucun séisme profond n’a été enregistré. Aucun séisme non plus sous le flanc nord nord-est. Par contre, 11 éboulements ont été enregistrés entre 00h et 15h au niveau du Nez Coupé de Sainte Rose.

Aucune déformation majeure de l’édifice n’est enregistrée.

Les concentrations de H2S et SO2 dans l’atmosphère au niveau de la zone sommitale sont en dessous du seuil de détection.

Source : OVPF.

—————————————

17:00 (Paris time): No eruption in sight at the end of the day on Reunion Island. OVPF indicates that « seismicity has decreased in the last 24 hours with 12 shallow events recorded on April 5th, 2018 between 00:00 and 15:00 (local time). No deep earthquake has been recorded. No earthquakes either beneath the north-northeast flank. However, 11 rockfalls were observed between 00:00 and 15:00 at the Nez Coupé de Sainte Rose.
No major deformation of the edifice has been recorded.
The H2S and SO2 concentrations in the atmosphere on the summit area are below the detection limit.
Source: OVPF.

Photos: Christian Holveck

Nouvelle conférence, nouvelles images : « Glaciers en péril, les effets du réchauffement climatique »

Tous les randonneurs qui fréquentent le milieu de la haute montagne et donc celui des glaciers s’en rendent compte : la glace est en train de fondre à grande vitesse sur les sommets. Au train où vont les choses, la majorité des glaciers aura disparu dans les prochaines décennies.

Mes pérégrinations à travers notre planète m’ont permis de me rendre compte de la gravité de la situation et j’ai décidé de m’éloigner un peu du monde chaud des volcans pour tirer la sonnette d’alarme à travers une conférence intitulée « Glaciers en péril, les effets du réchauffement climatique ».

Je ne suis pas glaciologue. Il n’est donc pas question pour moi de m’aventurer dans des dédales techniques compliqués. Mes seuls instruments d’observation sont mes yeux et je puis assurer qu’ils ont vu des choses inquiétantes, que ce soit au cours de survols des zones glaciaires, ou au cours de randonnées en haute montagne ou dans les hautes latitudes.

Le but de la conférence n’est pas de chercher les coupables et d’accuser les uns ou les autres. La tâche serait à la fois stérile et inutile. La question n’est pas non plus de savoir si la fonte de la glace dans le monde est due à un cycle naturel ou à des activités humaines abusives. Chaque partie tirant le drap de son côté, aucune conclusion valable ne serait finalement déterminée.

Une chose est sure : la banquise et les glaciers fondent… Aucun continent ne semble épargné, pas plus l’Afrique et les neiges du Kilimandjaro que l’Asie avec la chaîne himalayenne. Une prise de conscience est urgente, faute de quoi notre société sera confrontée à de graves problèmes.

Mes propos seront illustrés par un diaporama en fondu-enchaîné sonorisé : « Glaciers d’Alaska, un monde en péril« .

Des livres et CD seront proposés au public à l’issue de la conférence.

La conférence sera présentée le vendredi 24 mars à 20h45 à la Salle des Fêtes de Puymoyen (Charente). N’hésitez pas à me contacter si votre commune ou votre comité d’entreprise sont intéressés:  grandpeyc@club-internet.fr

sawyer-blog

Sawyer Glacier (Alaska): Un recul spectaculaire. (Photo: C. Grandpey)

Images du séisme néo-zélandais // Images of the New Zealand earthquake

En cliquant sur ce lien, vous verrez un diaporama montrant les dégâts causés par le séisme de M 7,8 qui a secoué l’Ile du Sud lundi juste après minuit. De nombreuses répliques (dont une de M 6,2 et une autre de M 5,8) ont été enregistrées. Le bilan – deux morts- est heureusement faible au vu de l’intensité de l’événement.

http://www.nzherald.co.nz/nz/news/article.cfm?c_id=1&objectid=11748647

En cliquant sur ce lien, vous verrez que les répliques sont encore nombreuses:

https://www.geonet.org.nz/quakes/felt

——————————-

By clicking on the following link, you will see the damage caused by the M 7.8 earthquake that hit the South Island on Monday shortly after midnight. Numerous aftershocks (an M 6.2 event and an M 5.8 event among them) have been recorded. The toll – two deaths – is fortunately  low compared with the intensity of the earthquake.

http://www.nzherald.co.nz/nz/news/article.cfm?c_id=1&objectid=11748647

By clicking on this link, you will see the the aftershocks are still numerous:

https://www.geonet.org.nz/quakes/felt

Nouvelle galerie photo : Le Groenland vu du ciel // New photo gallery : Greenland seen from above

drapeau-francaisA l’heure où le Groenland connaît une fonte record de sa banquise, j’ai ajouté dans la colonne de droite de ce blog une galerie de photos prises depuis l’avion qui me conduisait vers l’Alaska ou la côte ouest des Etats-Unis. Quand la couverture nuageuse se déchire, on peut admirer des vues magnifiques de ce territoire.

Pour voir les images individuellement, il suffit d’interrompre le diaporama, faire un clic droit avec la souris et choisir « Afficher l’image ».

———————————-

drapeau-anglaisAt a time when Greenland is experiencing a record melting of its ice, I have just added in the right-hand column of this blog a gallery of photos taken from the plane that took me to Alaska or the western coast of the United United. When cloud cover breaks open, you can watch great views of this territory.
To view the images individually, simply pause the slide show, right click the mouse and select « View Image. »

Gr blog 07

Photo: C. Grandpey

Galeries d’images // Image galleries

drapeau francaisAfin d’illustrer ce blog, j’ai inséré plusieurs galeries d’images dans la colonne de droite. Elles défilent en miniature. Pour faire apparaître l’une d’elles en taille d’origine (600 x 400 dpi), il faut cliquer sur l’image avec le bouton droit de la souris, puis sur « afficher l’image. » Il n’est malheureusement pas possible de voir directement l’ensemble de la galerie dans cette taille.

——————————-

drapeau anglaisIn order to illustrate this blog, I have inserted several image galleries in the right-hand column. They can be seen in miniatures. To display one of them in the original size (600 x 400 dpi), you must click on the image with the right mouse button, then « display the image. » It is unfortunately not possible to directly see the whole gallery in this size.