Signes de réveil de l’Etna (Sicile)? // Is Mt Etna (Sicily) showing signs of awakening ?

On s’impatiente en Sicile ! Le Kilauea (Hawaii) produit une éruption extraordinaire, le Krakatau (Indonésie) se donne lui aussi en spectacle. On voudrait bien que l’Etna fasse de même.

Dans un article publié le 24 juillet 2018 sur le site de l’INGV (https://ingvvulcani.wordpress.com/), Marco Neri et Boris Behncke (INGV Catane) nous apprennent que le volcan montre des signes de réveil. Ce n’est pas vraiment surprenant car plus de 14 mois se sont écoulés depuis la dernière éruption de l’Etna. Entre janvier et avril 2017, l’activité éruptive a produit de nombreuses coulées de lave et des explosions stromboliennes au niveau du Nouveau Cratère Sud-Est

Selon Marco et Boris, l’Etna montre des signes d’un réveil progressif, avec une activité strombolienne qui se concentre en particulier dans la Bocca Nuova et le Cratère Nord-Est.
La première bouche à se réveiller fut la Bocca Nuova qui, pendant quelques semaines, a fait entendre des explosions fortes et continues. Au cours des derniers jours, l’intensité de l’activité a progressivement augmenté et les images thermiques montrent clairement des explosions stromboliennes qui se produisent à partir de deux bouches au fond du cratère. Parfois, des lambeaux de lave incandescente sont projetés dans l’air plus haut que la lèvre du cratère mais retombent essentiellement à l’intérieur de ce dernier.
Le Cratère Nord-Est montre lui aussi des signes de réveil. Lors de l’éruption de mai 2016, la bouche avait été complètement obstruée par les matériaux émis, mais en novembre 2017 ile cratère s’est de nouveau ouvert et est émet de nouveau le panache gazeux qui le caractérise. Ces jours-ci, le Cratère Nord-Est montre une activité croissante avec l’ouverture de plusieurs bouches au fond du cratère. L’elle d’elles produit de petites explosions stromboliennes. Comme pour la Bocca Nuova, les lambeaux de lave incandescente retombent pour le moment à l’intérieur du cratère.

———————————————————–

They are getting impatient in Sicily! Kilauea (Hawaii) produces an extraordinary eruption,  Krakatau (Indonesia) is also performing. They would like Mt Etna to do the same.
In an article published on 24 July 2018 on the INGV website (https://ingvvulcani.wordpress.com/), Marco Neri and Boris Behncke (INGV Catania) inform us that the volcano is showing new signs of awakening. This is not really surprising because more than 14 months have passed since Mt Etna’s last eruption. Between January and April 2017, the eruptive activity produced numerous lava flows and strombolian explosions at the New Southeast Crater.
According to Marco and Boris, Mount Etna is showing signs of a progressive awakening, with Strombolian activity that is concentrated in the Bocca Nuova and the Northeast Crater.
The first crater to wake up was the Bocca Nuova, which for a few weeks produced loud and continuous explosions. Over the past few days, the intensity of activity has gradually increased and the thermal images clearly show strombolian explosions that occur from two vents at the bottom of the crater. Sometimes shreds of incandescent lava are projected into the air, higher than the crater rim but essentially fall back inside the crater.
The Northeast Crater also shows signs of awakening. During the eruption of May 2016, it was completely obstructed by the emitted materials, but in November 2017 the crater opened again and now emits again its usual gas plume. These days, the Northeast Crater is showing a growing activity with the opening of several vents at the bottom of the crater. One of them produces small Strombolian explosions. Like for the Bocca Nuova, the shreds of incandescent lava fall back inside the crater.

Images thermiques des explosions à partir de deux bouches au fond de la Bocca Nuova (Source : INGV)

8 réflexions au sujet de « Signes de réveil de l’Etna (Sicile)? // Is Mt Etna (Sicily) showing signs of awakening ? »

  1. Bonsoir Claude.

    Etonnant volcan que l’Etna, volcan classé rouge capable d’émettre des fontaines de lave très liquides et de produire une éruption de type plinien.

    Le réservoir de lave là dessous doit être sacrément complexe.

    D’après vous, Claude, point chaud ou subduction ? Ou mixte ?

    Amitiés.

    J'aime

    1. Re bonsoir,

      Pour moi, l’Etna n’est pas un volcan de subduction. S’il l’était, il émettrait des laves beaucoup plus riches en silice, donc plus visqueuses et plus explosives. La lave émise est du basalte ; on se trouve donc dans un contexte de « volcans rouges ». Certes il y a de fortes explosions parfois sur le volcan mais elles sont souvent dues à la libération de poches de gaz sous pression. Il y a aussi parfois des éruptions phréatiques (beaucoup d’eau dans l’édifice avec la fonte de la neige). Il y a probablement un point chaud à cet endroit de la Sicile, et aussi une faiblesse de l’écorce terrestre à la jointure des plaques africaine et eurasienne. Malgré tout, le magma ne provient pas de profondeurs aussi grandes qu’à Hawaii ou la Réunuon et la lave est beaucoup moins chaude et fluide (environ 1300°C à Hawaii; autour de 1100°C sur l’Etna).
      Cordialement,
      Claude Grandpey

      J'aime

    2. Bonjour Fredox,
      Datée de 1988, la société de volcanologie de Genève publiait un bulletin intitulé « a la découverte de l’histoire géologique de l’Etna ». Ce petit traité a le mérite de décrire simplement l’histoire complexe du volcanisme de l’Etna. Vous y trouverez à coup sur une réponse à votre interrogation concernant ce volcan, mais vous resterez probablement, comme moi très surpris de constater l’exceptionnalité de ce type de volcanisme.
      Cordialement
      Pierre Chabat

      J'aime

      1. Merci.
        J’ai trouvé le lien en Pdf et lu.
        Effectivement, c’est complexe et (un peu) au dessus de mes connaissances ;-).

        Frédox.

        J'aime

  2. Bonjour. Je suis un « fan » des volcans siciliens. J’ai accédé en 2009 à la terrasse qui se trouve entre la Voragine et le cratère Nord Est de l’Etna. Le Nord Est était un peu plus haut (je n’avais alors pas conscience qu’il était derrière moi). Aussi je suis surpris de son aspect sur des photos récentes (photo en hélicoptère de début août 2018 et « street view » à 360 degrés de fin 2017), il semble être presque au même niveau que la terrasse devant la Voragine. Je ne vois plus le « petit col » par lequel j’avais accédé, en montant depuis la piste 4×4. Le relief semble aplani. Je crois voir une fracture et la chute d’un morceau de la face en regard de la Voragine. Comme je sais que vous suivez l’Etna de très près, pouvez vous me confirmer cet effondrement du cratère Nord Est ? Et il y a-t-il un gros danger à retourner là-bas du coup ? (c’est quand même plus facile physiquement que de monter directement à la Bocca Nuova…).
    Merci pour vos témoignages et analyses techniques précieuses.

    J'aime

    1. Bonjour,
      Cela fait pas mal de temps que je n’ai pas mis les pieds sur l’Etna et il est vrai que la zone sommitale a connu pas mal de modifications ces dernières années. Malgré tout, aux dernières nouvelles, le Cratère NE continue à dominer les autres et reste le point culminant du volcan. En ce moment,on observe une activité strombolienne au fond de la Bocca Nuova et du Cratère NE avec des projections qui ne dépassent pas la lèvre des cratères. En principe, on ne peut accéder seul à la zone sommitale; il faut être accompagné d’un guide ou d’une personne accréditée. Malgré tout, j’ai l’impression, au vu des photos qui traînent sur Internet, que la règlementation n’est pas toujours respectée. Je ne pense pas que la zone sommitale soit très dangereuse; il faut néanmoins porter l’équipement de montagne de base (chaussures et vêtements pour le froid), sans oublier un casque et un masque à gaz car les sautes de vent sont fréquentes et peuvent rabattre les gaz.
      Très cordialement,
      Claude Grandpey

      J'aime

      1. Bonjour, merci. J’ai eu par chance des conditions optimales à la Voragine en juillet 2009, j’y étais en T-shirt sans casque ni masque ! Mais j’ai déjà expérimenté des températures glaciales dans cette zone et en effet il faut plusieurs types de vêtements pour anticiper des variations extrêmes. Quant aux interdictions, la piste 4×4 qui fait le tour est généralement autorisée sans guide, du coup il était facile avant les années 2010 de monter aux cratères sans surveillance, et les gardes ne poursuivaient pas les explorateurs libres, contrairement au cas du Stromboli. Cette tolérance sur l’Etna est peut-être remise en cause depuis quelques années.

        Pour le cratère Nord Est, j’ai finalement mieux compris en comparant 2 photos d’hélico du même angle. Le point culminant n’est en effet pas modifié car il concerne la paroi la plus éloignée de la Voragine (et la plus proche de la Valle del Bove), inchangée. Par contre la paroi proche de la Voragine semble s’être effondrée du côté Est, si bien que la lèvre du cratère apparaît désormais oblique. Le « petit col » côté Ouest reste formé, mais côté Est l’ouverture du cratère s’est étendue sous forme d’une langue étroite et rabaissée à une cote plus basse qu’auparavant. Ce n’est pas très rassurant concernant l’instabilité de cette zone, d’ailleurs confirmée par les analyses tirées des photos de drone, que vous mentionnez dans l’un de vos articles…
        Très cordialement, Fabien

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s