Etna (Sicile / Italie)

Sale temps pour le ski à Piano Provenzana! En fin de matinée, le Cratère Nord-Est de l’Etna a commencé à se racler la gorge et à émettre d’importants nuages de cendre. La direction empruntée par la cendre permet de laisser opérationnel l’aéroport de Catane. De telles émissions de cendre se produisent ponctuellement sur le volcan. Le tremor et la sismicité montrent qu’il ne devrait pas s’agir du début d’un nouvel épisode éruptif de grande ampleur.

————————————————–

This is not the right moment to go skiing at piano Provenzana! Late this morning, Mount Etna’s North-East Crater started to emit dense ash clouds. However, the ash is being blown away from Catania Airport so that the airport is operating normally. Such ash emissions occur from time to time on the volcano. The tremor and seismicity show that it should not be the beginning of another significant eruptive episode.

Activité strombolienne sur l’Etna…

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous aurez une idée de l’activité strombolienne qui animait le Cratère Nord-Est et la Bocca Nuonva de l’Etna le 14 novembre 2018. Il s’agit d’une activité normale du volcan, mais toujours agréable à observer.

Toutefois, je tiens à répéter que la nuit noire n’est pas le moment pour obtenir les plus belles images, surtout avec du matériel numérique doté de petits capteurs. L’aube et le crépuscule permettent d’obtenir des images de bien meilleure qualité et évitent de voir les projections de lave jaune se transformer en chutes de neige…

http://ilvulcanico.it/etna-bocca-nuova-e-nord-est-grandi-emozioni-estasiati-e-rapiti-dalla-maestosa-e-terrificante-bellezza-di-madre-natura/

Photo: C. Grandpey

Signes de réveil de l’Etna (Sicile)? // Is Mt Etna (Sicily) showing signs of awakening ?

On s’impatiente en Sicile ! Le Kilauea (Hawaii) produit une éruption extraordinaire, le Krakatau (Indonésie) se donne lui aussi en spectacle. On voudrait bien que l’Etna fasse de même.

Dans un article publié le 24 juillet 2018 sur le site de l’INGV (https://ingvvulcani.wordpress.com/), Marco Neri et Boris Behncke (INGV Catane) nous apprennent que le volcan montre des signes de réveil. Ce n’est pas vraiment surprenant car plus de 14 mois se sont écoulés depuis la dernière éruption de l’Etna. Entre janvier et avril 2017, l’activité éruptive a produit de nombreuses coulées de lave et des explosions stromboliennes au niveau du Nouveau Cratère Sud-Est

Selon Marco et Boris, l’Etna montre des signes d’un réveil progressif, avec une activité strombolienne qui se concentre en particulier dans la Bocca Nuova et le Cratère Nord-Est.
La première bouche à se réveiller fut la Bocca Nuova qui, pendant quelques semaines, a fait entendre des explosions fortes et continues. Au cours des derniers jours, l’intensité de l’activité a progressivement augmenté et les images thermiques montrent clairement des explosions stromboliennes qui se produisent à partir de deux bouches au fond du cratère. Parfois, des lambeaux de lave incandescente sont projetés dans l’air plus haut que la lèvre du cratère mais retombent essentiellement à l’intérieur de ce dernier.
Le Cratère Nord-Est montre lui aussi des signes de réveil. Lors de l’éruption de mai 2016, la bouche avait été complètement obstruée par les matériaux émis, mais en novembre 2017 ile cratère s’est de nouveau ouvert et est émet de nouveau le panache gazeux qui le caractérise. Ces jours-ci, le Cratère Nord-Est montre une activité croissante avec l’ouverture de plusieurs bouches au fond du cratère. L’elle d’elles produit de petites explosions stromboliennes. Comme pour la Bocca Nuova, les lambeaux de lave incandescente retombent pour le moment à l’intérieur du cratère.

———————————————————–

They are getting impatient in Sicily! Kilauea (Hawaii) produces an extraordinary eruption,  Krakatau (Indonesia) is also performing. They would like Mt Etna to do the same.
In an article published on 24 July 2018 on the INGV website (https://ingvvulcani.wordpress.com/), Marco Neri and Boris Behncke (INGV Catania) inform us that the volcano is showing new signs of awakening. This is not really surprising because more than 14 months have passed since Mt Etna’s last eruption. Between January and April 2017, the eruptive activity produced numerous lava flows and strombolian explosions at the New Southeast Crater.
According to Marco and Boris, Mount Etna is showing signs of a progressive awakening, with Strombolian activity that is concentrated in the Bocca Nuova and the Northeast Crater.
The first crater to wake up was the Bocca Nuova, which for a few weeks produced loud and continuous explosions. Over the past few days, the intensity of activity has gradually increased and the thermal images clearly show strombolian explosions that occur from two vents at the bottom of the crater. Sometimes shreds of incandescent lava are projected into the air, higher than the crater rim but essentially fall back inside the crater.
The Northeast Crater also shows signs of awakening. During the eruption of May 2016, it was completely obstructed by the emitted materials, but in November 2017 the crater opened again and now emits again its usual gas plume. These days, the Northeast Crater is showing a growing activity with the opening of several vents at the bottom of the crater. One of them produces small Strombolian explosions. Like for the Bocca Nuova, the shreds of incandescent lava fall back inside the crater.

Images thermiques des explosions à partir de deux bouches au fond de la Bocca Nuova (Source : INGV)

Vers un réveil de l’Etna (Sicile) ? // Is Mt Etna reawakening in Sicily ?

Depuis quelques semaines, l’Etna montre des signes de réveil. Le Nouveau Cratère SE (NCSE) émet de temps en temps de petites quantités de cendre, mais les faits nouveaux se déroulent dans le Cratère Nord-Est (CNE). Le fond du cratère s’est effondré soudainement en laissant apparaître une bouche semi-circulaire qui émet désormais un panache de gaz relativement dense.

Le Cratère Nord-Est est aujourd’hui le point le plus haut sommet du volcan (3324 m au-dessus du niveau de la mer) et son activité la plus récente remonte à mai 2016 lorsque le fond de ce cratère a été complètement bloqué par des matériaux éruptifs. Depuis environ un an et demi, le CNE est resté «fermé» et a cessé d’expulser le panache de gaz qui l’avait caractérisé ces dernières années. Aujourd’hui, la reprise d’activité de l’Etna coïncide avec la «réouverture» du Cratère Nord-Est. C’est une nouveauté importante pour l’histoire récente du volcan qui indique un changement significatif dans l’équilibre précaire qui régit le sommet de l’Etna et ses cratères sommitaux.
Les chercheurs de l’INGV suivent de près l’évolution de la situation. Le 23 novembre 2017, le sommet de l’Etna a été analysé depuis le ciel grâce aux images captées par un drone Phantom 4 Pro qui a également survolé la nouvelle bouche de dégazage. Les images obtenues ont été retravaillées afin de reconstruire en 3D les surfaces topographiques détectées par le drone, en faisant ressortir les moindres différences grâce aux capacités de haute résolution de la caméra utilisée. Les images du drone révèlent, entre autres, la stabilité précaire des parois intérieures du CNE qui sont rapidement soumises à des effondrements soudains et imprévisibles. C’est une raison de plus de se montrer particulièrement prudent lorsque l’on s’approche de la lèvre de ce cratère et de ses abords.

Source : La Gazzetta Siracusana

——————————————

In recent weeks, Mt Etna has shown signs of reawakening. The New SE Crater SE (NSEC) emits small amounts of ash from time to time, but the new facts take place in the North-East Crater (NEC). The bottom of the crater collapsed suddenly, revealing a semi-circular vent that now emits a relatively dense plume of gas.
The Northeast Crater is today the highest point of the volcano (3324 m above sea level) and its most recent activity dates back to May 2016 when the bottom of this crater was completely blocked by eruptive materials. For about a year and a half, the NEC has remained « closed » and has stopped expelling the gas plume that had characterized it in recent years. Today, the resumption of activity of Mt Etna coincides with the « reopening » of the NEC. This is an important novelty for the recent history of the volcano which indicates a significant change in the precarious balance that governs the summit of Mount Etna and its summit craters.
INGV researchers are closely observing the evolution of the situation. On November 23rd, 2017, the summit of Etna was analyzed from the sky thanks to the images captured by a Phantom 4 Pro drone that also flew over the new degassing vent. The images obtained have been reworked in order to reconstruct in 3D the topographic surfaces detected by the drone, highlighting the slightest differences thanks to the high resolution capabilities of the camera. The images of the drone reveal, among other things, the precarious stability of the inner walls of the NCE which are rapidly subject to sudden and unpredictable collapses. This is another reason to be particularly careful when approaching the rim of this crater and its surroundings Source: The Gazzetta Siracusana

Vue du fond du Cratère Nord-Est. Image obtenue grâce au drone Phantom 4 Pro le 23 novembre 2017. La flèche montre la fumerolle dans le cratère. (Source : INGV)

Événement explosif sur l’Etna (Sicile / Italie) // Explosive event on Mt Etna (Sicily)

drapeau-francaisL’Etna est resté relativement calme tout le mois de janvier 2016. Au cours d’une visite effectuée le 19 février dernier, des scientifiques de l’INGV n’ont pas observé d’émissions de cendre en provenance des cratères sommitaux. Seul le Cratère Nord-Est était le siège d’un important dégazage.
A 3 :22 (TU) le 23 février, les caméras de l’INGV ont enregistré un événement explosif au niveau du cratère NE, avec projections de matériaux incandescents à plusieurs dizaines de mètres de hauteur et un panache de cendre qui a été poussé vers le NE par un vent violent.

——————————-

drapeau anglaisMount Etna was quiet in January 2016. During a visit on February 19th, INGV visitors observed no ash emissions from the summit craters, but the NEC was the site of intense degassing
At 03:22 UTC on February 23rd, the INGV video and thermal cameras recorded an explosive event at the NEC, which ejected incandescent material to several tens of metres above the crater rim and produced a dark ash plume that was blown northeastward by strong wind.

NE

L’explosion du 23 février vue par la caméra thermique de l’INGV.