Mt Agung (Bali / Indonésie)

Pour le moment, l’épisode d’émission de cendre observé sur l’Agung le 21 novembre en début de soirée ne semble pas annoncer un événement plus conséquent. Il faut remarquer que de telles émissions ponctuelles de cendre n’ont rien d’exceptionnel sur les volcans indonésiens. D’un point de vue sismique, l’activité reste faible. Le 21 novembre, on a relevé seulement 5 événements superficiels et 8 secousses plus profondes, ce qui n’a rien à voir avec la sismicité observée il y a quelques semaines quand les autorités ont décidé de procéder à une évacuation massive de la population.

Suite à l’émission de cendre du 21 novembre, la couleur de l’alerte aérienne est passée du Jaune à l’Orange, mais le niveau d’alerte volcanique est maintenu à 3 (SIAGA). Il le sera probablement au cours des prochaines semaines, par précaution. De toute évidence, l’Agung n’est pas stabilisé. D’autres émissions de cendre, voire une éruption plus importante, ne sauraient être exclues. La zone d’exclusion reste inchangée.

Voici quelques images de l’épisode éruptif du 21 novembre:

http://www.thejakartapost.com/multimedia/2017/11/22/mount-agung-in-bali-erupts.html

—————————————

For the moment, the ash emission observed on Mt Agung on November 21st in the early evening does not seem to announce a more significant event. It should be noted that such punctual ash emissions are not exceptional on Indonesian volcanoes. From a seismic point of view, activity remains weak. On November 21st, only 5 shallow events and 8 deeper quakes were recorded, which is quite different from the seismicity observed a few weeks ago when the authorities decided to trigger a mass evacuation of the population.
Following the November 21st ash emission, the aviation colour code changed from Yellow to Orange, but the volcanic alert level was kept at 3 (SIAGA). It will probably remain at 3 over the next few weeks, as a precaution. Mt Agung does not seem to have stabilized. More ash emissions, or even a larger eruption, can not be ruled out. The exclusion zone remains unchanged.

Here are a few images of the eruptive episode of November 21st:

http://www.thejakartapost.com/multimedia/2017/11/22/mount-agung-in-bali-erupts.html

Crédit photo: Wikipedia

2 réflexions au sujet de « Mt Agung (Bali / Indonésie) »

  1. Bonjour Claude,
    Cette affaire « Agungeuse » ne me dit rien qui vaille, et nos amis volcanologues ne comprennent décidemment pas grand chose à ce qui se passe là dessous. Il faut dire qu’à leur décharge le volcanisme nord-est Balinais semble quelque peu compliqué. Alors que le petit Batur tout proche émet des dacites (à quartz) et quelque fois même des ignimbrites, le grand Agung crache des andésites en veux tu en voilà. Comme disait ma grand-mère « il y a vraiment de quoi se la prendre et ce la mordre ». Sans insister sur la morsure, il y a tout de même un point qui continue à m’interpeler et qui concerne la différence de croute terrestre subduquée à cet endroit. Bien que l’on dise que cela ne fait surement aucune différence quand au volcanisme qui en résulte, certes le Merapi et l’Agung se ressemblent vraiment, mais entre l’Agung et le Batur, il n’y a pas photo, ce ne sont pas les mêmes du tout alors qu’ils sont presque siamois. Le moteur qui les alimente est donc très différent, si ce n’est par sa mécanique, du moins sur le carburant qu’il utilise, essence ou diesel, l’allumage n’est pas le même. Attendons, et rangeons-nous du coté des prêtres qui semblent eux plutôt savoir agir sur les événements. Quelque fois je sens comme une spiritualité me gagner l’esprit, mais je ne suis pas sûr qu’en m’emmenant léviter comme un drone au dessus du volcan elle me renseigne beaucoup sur le volcanisme. Me trompe-je ?
    Bonne Journée
    Amitités
    Pierre Chabat
    PS : Le Stromboli semble reprendre du service aux vues des belles et puissantes gerbes d’hier soir (Tard)

    J'aime

    1. Bonjour Pierre,
      Nous le savons depuis longtemps: notre capacité à prévoir les éruptions des volcans de subduction est très faible et il faut bien admettre qu’elle n’est guère plus élevée sur les autres volcans de la planète, y compris ceux de points chauds. On a vu récemment comment le Piton de la Fournaise a trompé les scientifiques de l’Observatoire: Ils annonçaient une sortie de la lave dans l’Enclos mais, une fois sur le terrain, ils se sont rendus compte que la lave était resté sous terre! Comme vous le faites fort justement remarquer, des volcans quasi siamois comme l’Agung et le Batur ont des comportements différents. On pourrait énumérer bon nombre de situations analogues dans le monde. Pour le moment, la justesse des rapports scientifiques ne concerne que la description des phénomènes éruptifs (explosions, coulées de lave, etc) et en aucun cas leur anticipation. Il suffit de voir ce qui se passe en ce moment en Islande: il y a des frémissements sous le Vatnajökull, mais personne ne peut expliquer à coup sûr ce qui les provoque. Il y a encore du pain sur la planche!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s