Nouveau séisme au Japon // New earthquake in Japan

drapeau-francaisUn nouveau violent séisme avec un hypocentre à faible profondeur (10 km) et une magnitude de M 7,3 (M 7 selon l’USGS) a frappé l’île de Kyushu à 16:25 (TU) le 15 avril 2016.

Selon l’USGS, l’épicentre se situe à 1 km à l’OSO de Kumamoto, à 12 km au NNE de Uto, à 13 km SSE de Ueki et à 15 km NNE de Matsubase.
Il y a environ 8 202 442 personnes vivant à moins de 100 km de l’épicentre.
Après deux puissants séismes et de nombreuses répliques le 14 avril, c’est le troisième séisme enregistré à Kyushu en un peu plus de 24 heures. Au moins 9 personnes ont été tuées par les séismes d’hier, environ 900 ont été blessées et plus de 13 000 évacuées.

Source : Presse internationale.

————————————-

drapeau-anglaisAnother very powerful and shallow earthquake (10 km deep)with a magnitude of M 7.3 (M 7.0, according to USGS) hit Kyushu at 16:25 UTC on April 15th, 2016.

According to USGS, the epicentre was located 1 km WSW of Kumamoto, 12 km NNE of Uto, 13 km SSE of Ueki and 15 km NNE of Matsubase.

There are about 8 202 442 people living within 100 km of the epicentre.

After two deadly earthquakes and numerous aftershocks on April 14th, this is a third powerful earthquake to hit Kyushu in just over 24 hours. At least 9 people were killed in yesterday’s earthquakes, about 900 were injured and more than 13 000 evacuated.

Source : International press agencies.

Japon_modifié-2

Source: USGS.

Le Groenland continue à fondre // Greenland keeps melting

drapeau-francaisLes années se suivent et se ressemblent et la fonte de la glace continue à s’accélérer dans l’Arctique. Les scientifiques de l’Institut Météorologique Danois en charge de la surveillance de la calotte glaciaire du Groenland viennent d’indiquer qu’elle connaît un niveau de fonte record pour cette époque de l’année. Bien que nous soyons seulement en avril, près de 12 pour cent de la surface totale de la couche de glace est recouverte d’une couche d’eau de fonte d’une épaisseur d’au moins un millimètre, ce qui est considérable.
Cette situation fait resurgir le souvenir de 2012, année où la fonte de la glace avait envoyé quelque 562 milliards de tonnes d’eau douce dans l’océan, assez pour élever le niveau de la mer de plus d’un millimètre sur la planète au cours de cette seule année. La saison de fonte de 2012 avait également affecté des zones montagneuses jusqu’à deux mille mètres au-dessus du Groenland
Ces dernières années, le Groenland a perdu une telle masse que, venant s’ajouter aux changements dans l’Antarctique et à la quantité d’eau stockée sur les continents de la planète, le phénomène semble avoir eu un effet subtil mais mesurable sur la rotation de la Terre !

Le graphique ci-dessous montre l’évolution de la zone de fonte au Groenland, avec en couleur les 4 dernières années. On remarquera l’anomalie de 2012. (Source: National Snow and Ice Data Center)

Moulin_modifié-1

Les chercheurs attribuent la fonte précoce de 2016 aux conditions météorologiques, et plus précisément, à une masse d’air chaud qui, aux latitudes moyennes, s’est bloquée au-dessus de la calotte de glace. C’est ce qui s’est probablement déjà produit en 2012 ; à l’époque, le seul rayonnement solaire n’avait pas suffi à causer l’essentiel de la fonte.

Gro

La masse d’air chaud au-dessus du Groenland (Source: Credit: Earth.NullSchool.net)

Toutefois, même avec une saison de fonte très précoce en 2016, il est important de souligner que la perte de masse totale de glace reste relativement faible au Groenland. Ce genre d’événement en début de saison a un effet négligeable sur la perte globale, en raison du regel de l’eau, mais il pourrait avoir un impact très important plus tard dans la saison de fonte.

Contrairement à la grande calotte glaciaire de l’Antarctique, celle du Groenland fond à la fois à sa surface et aussi au niveau des glaciers qui évacuent leur masse de glace dans des fjords profonds, où ils terminent leur course dans l’océan en produisant parfois de très volumineux icebergs.

Groenland glacier

(Photo: C. Grandpey)

La fonte de surface peut interagir avec ce processus car l’eau ainsi produite s’écoule dans les rivières avant de plonger profondément dans des moulins qui la conduisent sous la couche de glace en  accélérant souvent son écoulement. Voici une belle vidéo illustrant ce phénomène: https://www.youtube.com/watch?v=-EMCxE1v22I
La fonte de la glace en avril ne concerne pas en soi une grande partie de la calotte glaciaire du Groenland, mais elle soulève des questions sur la situation à venir lorsque se produiront les pics de fonte pendant l’été.
Source: Alaska Dispatch News.

 ————————————–

drapeau-anglaisUnfortunately, all years are alike and ice melting is accelerating in the Arctic. Scientists of the Danish Meteorological Institute monitoring the vast Greenland ice sheet have just announced that it is experiencing a record-breaking level of melt for so early in the season. Although it’s only April, nearly 12 percent of the ice sheet’s surface is covered with a layer of meltwater of a depth of at least a millimetre.

The news raised memories of the record melt season in 2012, when the ice sheet as a whole lost 562 billion tons of freshwater mass to the ocean, enough to raise sea levels the world over by more than a millimetre in that year alone. The 2012 melt season experienced melting even at mountainous heights over two kilometres into the sky atop Greenland

In recent years Greenland has been losing so much mass that, along with changes in Antarctica and the amount of water stored on the globe’s continents, it appears to be having a subtle but measurable effect on the rotation of the Earth itself (see graph above).

Researchers attribute the surprising early melt this year to weather conditions, and more specifically, a warm air mass getting stuck over the ice sheet. This is similar to what appears to have happened in 2012 when it was not just direct solar radiation that caused the bulk of the melting.

However, even with an early season melt event like in 2016, it is important to emphasize that the total mass loss is likely to be low in Greenland. This sort of event, early in the season, has a negligible effect on the mass loss, because of the water refreeze. However, it could be very important for later in the melt season.

Unlike the great ice sheet of Antarctica, the Greenland ice sheet is melting both on its surface and also at outlet glaciers that drain the ice sheet’s mass through deep fjords, where these glaciers extend out into the ocean and often terminate in dynamic calving fronts, sometimes giving up huge icebergs. Surface melt can interact with this process, because water atop the ice sheet flows in surface rivers and then plunges deep into moulins that lead it below the ice sheet, where it can lubricate and speed up its flow. Here is a nice video to illustrate this phenomenon: https://www.youtube.com/watch?v=-EMCxE1v22I

The April melt in itself is still not a huge part of the ice sheet but it raises questions about what will happen when summer peaks.

Source: Alaska Dispatch News.

Moulin

Moulin dans la calotte glaciaire du Groenland (Crédit photo: Wikipedia)

Le séisme d’hier au Japon (suite) // Yesterday’s earthquake in Japan (continued)

drapeau francaisSelon les autorités japonaises, au moins neuf personnes ont été tuées et 860 autres blessées par le séisme de M 6.4 qui a secoué le pays hier soir. Ce vendredi 15 avril à 5 heures, 44.400 personnes avaient été évacuées de leurs maisons et étaient mises en sécurité dans 500 abris dans la préfecture de Kumamoto. 14 500 foyers sont privés d’électricité et des fuites de gaz ont été observées, ce qui a entraîné une coupure d’alimentation pour quelque 1100 ménages dans la ville de Kumamoto afin d’éviter une catastrophe secondaire. L’approvisionnement en eau a également été arrêté pour 25 000 ménages dans la préfecture.
Le Premier Ministre japonais a déclaré que son gouvernement avait mobilisé la police, les pompiers et la sécurité civile pour venir en aide aux sinistrés, en leur proposant de la nourriture, des biens matériel et une assistance médicale. Au total, au moins 19 maisons se sont effondrées et des centaines d’appels ont été reçus concernant des dégâts sur des bâtiments et des personnes ensevelies sous les décombres, en particulier dans la ville de Mashiki.  Comme l’épicentre se trouve à 120 km au nord-est de la centrale nucléaire de Sendai, le site ne semble pas avoir été affecté par le tremblement de terre. Cependant, Kyushu Electric Power Co. continue à vérifier que tout fonctionne normalement. La plupart des réacteurs nucléaires du Japon sont à l’arrêt suite au séisme M 9.0 et au tsunami de 2011.
On a enregistré plusieurs répliques depuis le séisme d’hier. La plus forte avait une magnitude préliminaire de M 6,0, peu après 22 heures. D’autres événements d’une magnitude supérieure à M 5 ont été enregistrés plus tard dans la nuit. Comme je l’ai écrit précédemment, le séisme a été enregistré à une profondeur de 10 km.
Les sismologues japonais s’attendent à un séisme de M 7,0 sur la faille de Futagawa au cours des 30 prochaines années, avec des probabilités allant jusqu’à 0,9%, et un séisme de M 7.5 sur la faille de Hinagu avec une probabilité maximale de 6%. L’Agence météorologique Japonaise a déclaré que l’on ne sait pas si l’événement d’hier avait un lien avec ces failles La faille de Futagawa s’étire sur plus de 64 km entre le village de Minamiaso et la pointe de la péninsule Uto en passant par Mashiki, tandis que la faille d’Hinagu s’étire sur quelque 81 km depuis les environs de Mashiki jusqu’au sud de la Mer de Yatsushiro.
Source: The Japan Times.

————————————–

drapeau anglaisAccording to the Japanese authorities, at least nine people were killed and 860 injured by yestarday’s M 6.4 earthquake. As of Friday at 5 a.m., 44,400 people were evacuated from their homes and staying at 500 shelters in the Kumamoto prefecture. Power was cut at 14,500 households and there are reports of gas leaks. The gas supply was stopped to some 1,100 households in the city of Kumamoto to prevent a secondary disaster. Water supply was also stopped to as many as 25,000 households in the prefecture.

Prime Minister Shinzo Abe said that the government has mobilized police, firefighters and Self-Defense Forces troops for the rescue operation. It will do its utmost to support the disaster victims in offering them food and necessary goods as well as medical support.

 In all, at least 19 houses collapsed, and hundreds of calls came in reporting building damage and people buried under debris or trapped inside, especially in the town of Mashiki.

As the epicentre was 120 km northeast of Kyushu Electric Power Co.’s Sendai nuclear plant in Kagoshima Prefecture, the plant does not seem to have been affected by the earthquake. However, Kyushu Electric Power Co. is further looking into any possible damage. Most of Japan’s nuclear reactors remain offline following the M 9.0 earthquake and the tsunami of  2011.

There were multiple aftershocks, the largest one with a preliminary magnitude of M 6.0 occurred shortly after 10 p.m. More events with magnitude above M 5.0 were recorded later in the night. As I put it before, the quake struck at a depth of 10 km.

Japanese seismologists expect an M 7.0 quake to occur at the Futagawa fault over the next 30 years with probabilities of up to 0.9%, and an M 7.5 quake at the Hinagu rift with a maximum probability 6%. The Japanese Meteorological Agency said that whether yesterday’s event has a connection with the faults is unclear. The Futagawa fault stretches more than 64 km from the village of Minamiaso to the tip of the Uto Peninsula via Mashiki, while the Hinagu fault runs some 81 km from near Mashiki to the south of the Yatsushiro Sea.

Source: The Japan Times.

Japon_modifié-1

Source: USGS

ƒvƒŠƒ“ƒg

Vue des principales failles actives sur l’île de Kyushu

(Source: http://www.fukushima-is-still-news.com/)