Le Bromo (Indonésie) perturbe encore le trafic aérien // Mt Bromo (Indonesia) still disturbs air traffic

drapeau-francaisSuite à une augmentation de l’activité éruptive du Bromo, l’aéroport de Malang a dû être fermé provisoirement le 10 avril 2016. Le site a déjà été fermé à plusieurs reprises depuis le mois de novembre, époque où le volcan est entré en éruption. Un vol de la compagnie Batik Air et un autre de Sriwijaya Air, tous deux en provenance de Djakarta, ont été déroutés vers l’aéroport de Surabaya, à 90 km. Tous les autres vols au départ et à l’arrivée de Malang ont été annulés. L’aéroport se trouve à une trentaine de kilomètres du Bromo.

Source : The Jakarta Globe.

————————————-

drapeau-anglaisIncreased volcanic activity at Mount Bromo led to the temporary closure of the nearby Malang airport on April 10th 2016. The airport has already had to close on several occasions since November. A Batik Air flight and one by Sriwijaya Air, both from Jakarta, had to be redirected to Surabaya airport, 90 kilometres away. All other flights to and from Malang airport, some 30 kilometres from the volcano, had to be cancelled.

Source : The Jakarta Globe.

Craters of the Moon (Idaho / Etats Unis)

drapeau-francaisL’Idaho est un état particulièrement riche d’un point de vue volcanique, même si les Américains le connaissent surtout pour ses savoureuses pommes de terre. On peut y observer de nombreux témoignages de l’activité volcanique le long des routes, avec de spectaculaires entablements d’orgues basaltiques ou de vieux édifices comme les Three Buttes qui se dressent le long de la Route 26 au sud-est d’Arco.

Le site le plus connu et le plus visité est incontestablement Craters of the Moon qui a été érigé en National Monument en 1924 et probablement baptisé ainsi un an auparavant. La dernière activité éruptive ayant eu lieu il y a environ 2100 ans, il se peut que les tribus Shoshone qui vivaient dans la région aient assisté aux derniers épanchements de lave. Une légende indienne parle d’un serpent vivant sur une montagne qui, irrité par les éclairs, l’enroula avec les anneaux de son corps et la pressa jusqu’à ce que de la roche liquide s’en échappe. Le feu jaillit des fractures et la montagne explosa….

Les géologues américains pensent que l’activité volcanique a été provoquée il y a environ 15 millions d’années par la présence d’un point chaud qui, par la suite, aurait migré en direction du nord-est en même temps que la plaque nord-américaine se déplaçait vers le sud-ouest. Il se trouverait aujourd’hui sous la caldeira de Yellowstone. Comme dans de nombreux sites volcaniques de la planète, les scientifiques s’accordent pour dire que le volcanisme des Craters of the Moon est au repos et l’activité est susceptible de reprendre au cours des prochains siècles ou millénaires.

La visite du site fait découvrir de beaux cônes de scories comme celui de Cinder Cone, des tunnels de lave et de splendides hornitos qui jalonnent la fracture éruptive. Comme dans la Grotta del Gelo sur l’Etna ou dans la cheire du Puy de Côme en Auvergne, on trouve des amas de glace au fond des tunnels et des spatter cones au cœur de l’été !

Craters of the Moon présente donc un intérêt pédagogique certain pour une personne qui n’a encore jamais fréquenté le milieu volcanique.

Vous trouverez une petite galerie de photos de Craters of the Moon dans la colonne de droite de ce blog.

—————————————-

drapeau-anglaisIdaho is quite rich from a volcanic point of view, even if American people mostly know it for its tasty potatoes. Much evidence of past volcanic activity can be observed along the roads, with spectacular colonnades of basalt organs or old structures like the Three Buttes that stand along Highway 26 southeast of Arco.
The best known and most visited site is undoubtedly Craters of the Moon, which became a National Monument in 1924 and probably got its name a year earlier. As the latest eruptive activity took place about 2,100 years, the Shoshone tribes living in the region may have seen the last lava flows. An Indian legend tells about a snake that lived on a mountain; made angry by the flashes of lightning, it wrapped the mountain with the rings of its body and pressed it until the liquid rock came out. Fire burst out of the fractures and the mountain exploded ….
American geologists believe that volcanic activity started about 15 million years with the presence of a hot spot which subsequently migrated northeast while the north-American plate was moving southwest. Today, the hot spot probably lies beneath the Yellowstone caldera. As with many volcanic sites on the planet, scientists agree that volcanism at the Craters of the Moon is at rest and activity might resume in the next few centuries or millennia.
While visiting the site, you will discover nice cinder cones, lava tubes and beautiful hornitos that dot the eruptive fracture. As in the Grotta del Gelo on Mount Etna or in the cheire of the Puy de Come in Auvergne, you will see some ice in the tunnels and at the bottom of the spatter cones at the heart of the summer!
Craters of the Moon is therefore of some educational value to someone who has never visited the volcanic environment.
I have inserted a small gallery of photos of Craters of the Moon in the right-hand column of this blog.

Craters Moon 12

L’une des Three Buttes, le long de la Route 26 (Photo: C. Grandpey)