Le Sinabung: Un nouveau volcan tueur! // Mount Sinabung: Another killer volcano!

drapeau francaisTriste journée autour du Sinabung! Comme je l’écrivais en début d’après-midi,  trois hommes ont été admis ce samedi dans le service de soins intensifs d’un hôpital pour y être traités suite à des graves brûlures. Ils ont été surpris par une coulée pyroclastique lors d’un violent épisode éruptif du Sinabung qui s’était calmé depuis la mi-janvier. Le volcan a émis des panaches de cendre jusqu’à 2 km de hauteur et recouvert la région de cendre grise.

Un homme et son fils se sont fait surprendre alors qu’ils se rendaient dans le village de Sukameriah, à 2,7 km au sud du cratère du Sinabung (donc en zone interdite) afin de se recueillir devant les tombes de parents. Un autre homme qui était venu dans le village pour s’assurer qu’il n’y avait rien d’anormal dans la maison qu’il avait quittée depuis longtemps fut, lui aussi, victime de la coulée pyroclastique.

On apprend maintenant par la presse indonésienne qu’au moins 14 personnes ont été tuées lorsque le Sinabung a émis de nouvelles  coulées pyroclastiques ce samedi. Les corps des 14 morts ont tous été trouvés en différents points autour du village de Suka Meriah qui est situé dans un rayon de 3 kilomètres du volcan. Trois autres corps n’ont pas encore été retrouvés. Les sauveteurs ont dû arrêter les recherches en raison du risque d’éruption.

Il s’agit des premières victimes directes de l’éruption du Sinabung. Avant samedi, l’éruption en cours avait déjà coûté la vie à 31 personnes évacuées, suite à diverses affections telles que des difficultés respiratoires, la dépression, l’asthme et l’hypertension. 122 autres sont hospitalisées actuellement pour de tels problèmes.
Selon certains habitants, certaines des victimes seraient des étudiants de Medan venus étudier la région autour du volcan.
Le Sinabung est entré en éruption à 3 reprises samedi. Le premier épisode s’est produit à 10h30 et a duré huit minutes trente. La deuxième éruption a eu lieu à 10h38 et a duré un peu plus de quatre minutes, suivie d’une autre éruption à 11h27 pendant 84 secondes.

On ne le répétera jamais assez: Toutes ces victimes se trouvaient à l’intérieur de la zone de danger n°1, la plus exposée aux nuées ardentes. Cela ne signifie pas que l’éruption a redoublé d’intensité, seulement que ces personnes n’auraient jamais dû se trouver là! Selon le Jakarta Post, ces jeunes et leur professeur voulaient voir le cratère de plus près! C’est un peu comme dans nos Alpes avec le hors-piste. Les skieurs se font surprendre par des avalanches de neige à plusieurs degrés au-dessous de zéro. En Indonésie, ce sont des avalanches de cendre à plusieurs centaines de degrés au-dessus de zéro!  L’imprudence a son prix!

——————————————–

drapeau anglaisIt was a sad day around Mount Sinabung! As I put it previously, three men were treated in the intensive care unit of a hospital for burn injuries on Saturday after being engulfed in a pyroclastic flow from Mount Sinabung in its biggest eruption in recent days. The volcano had shown a reduction of activity since mid-January, but it erupted again on Saturday morning, sending hot rocks and ash up to 2,000 metres into the air, blanketing the surrounding countryside with grey dust. The man and his son were caught by the clouds when they went to Sukameriah village, 2.7 kilometres south of Sinabung crater (thus within the danger zone) to pay respect at the graves of their relatives. Another man, who came to the village to check his long-abandoned house, was also trapped and injured by the deadly clouds which swamped the village.

We are now informed by the Indonesian press that at least 14 people were killed when Mount Sinabung spewed ash again on Saturday. The bodies of the 14 fatalities have all been found in a number of areas in Suka Meriah village, which is located within a 3-kilometer radius of the volcano, while three others had yet to be found. Rescuers had to stop the evacuation process due to fears of more eruptions.

This is the first direct impact of the Mount Sinabung eruption. Before the Saturday incident, the ongoing eruption had already claimed the lives of 31 evacuees, as a result of various illnesses such as breathing difficulties, depression, asthma and hypertension. 122 evacuees are currently in hospital for similar problems.

According to some residents, some of the fatalities are believed to be students from Medan who were conducting a survey of the area around the volcano.

Mount Sinabung erupted three times on Saturday, at 10:30 a.m. and lasted for eight-and-a-half-minutes. The second eruption took place at 10:38 a.m. for just over four minutes, followed by another eruption at 11:27 a.m. for 84 seconds.

We need to repeat it again and again: All the victims were inside the danger zone n°1, the most exposed to the pyroclastic flows. This does not mean the eruption has become more powerful, only that they should not have been there! According to The Jakarta Post, the victims were reportedly wanted to see the crater from a closer range! It’s like the people in the Alps who ski off piste. They may get caught in avalanches with snow a few degrees below zero. In Indonesia, the hot avalanches have several hundred degrees above zero. Carelessness has a cost!

Normal
0
21

MicrosoftInternetExplorer4

st1:*{behavior:url(#ieooui) }

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;}

Sinabung (Indonésie): Vers la fin de l’éruption? Oui mais…

drapeau francaisSi vous voulez observer le déroulement des coulées pyroclastiques, je vous conseille cette vidéo de James Reynolds tournée pendant l’éruption du Sinabung:

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=-iSFM-T-F_0

En ce  moment, l’éruption du Sinabung semble marquer le pas et on peut se montrer relativement optimiste pour la suite. Certes, des coulées pyroclastiques continuent à dévaler les flancs du volcan mais elles ne dépassent guère un kilomètre de longueur. De plus, depuis quelques jours, une extrusion de lave est observée au sommet. Selon le site Volcano Discovery, elle a donné naissance à une coulée visqueuse d’une longueur d’environ 800 mètres qui atteint la base du cône volcanique. C’est l’instabilité de cette coulée qui génère les avalanches que je viens de mentionner. Son apparition laisse supposer que le magma a perdu une partie de ses gaz et est donc moins explosif. Dans le passé, on a remarqué que l’apparition d’une coulée visqueuse de ce type sur des volcans explosifs, à la suite d’importantes coulées pyroclastiques, marquait souvent le début de la phase finale de l’éruption. Personnellement, je ne pense pas que cette extrusion magmatique soit un bouchon qui bloquerait des gaz et provoquerait une explosion majeure. Si cette dernière avait dû avoir lieu, elle se serait déjà produite.

Le nombre de personnes évacuées atteint actuellement 30 117. Elles ont été relogées provisoirement dans 42 abris. Le gouvernement indonésien, via l’Agence de Gestion des Catastrophes (BNPB), prévoit d’autoriser 13 828 d’entre elles à regagner leurs habitations dans 16 villages situés dans un rayon de plus de 5 km du Sinabung.

Comme je l’ai écrit précédemment, le gouvernement a prévu de reloger définitivement les personnes qui vivent dans un rayon de moins de 3 km du volcan.

Dernière minute: Trois hommes ont été admis ce samedi dans le service de soins intensifs d’un hôpital pour y être traité suite à des graves brûlures. Ils ont été surpris par une coulée pyroclastique lors d’un violent épisode éruptif du Sinabung qui s’était calmé depuis la mi-janvier. Le volcan a émis des panaches de cendre jusqu’à 2 km de hauteur et recouvert la région de cendre grise.

Un homme et son fils se sont fait surprendre alors qu’ils se rendaient dans le village de Sukameriah, à 2,7 km au sud du cratère du Sinabung (donc en zone interdite) afin de se recueillir devant les tombes de parents. Un autre homme qui était venu dans le village pour s’assurer qu’il n’y avait rien d’anormal dans la maison qu’il avait quittée depuis longtemps fut, lui aussi, victime de la coulée pyroclastique.

Dans la mesure où les victimes se trouvaient à l’intérieur de la zone de danger n°1, on peut penser que cet événement ne perturbera pas le retour chez elles des 13 828 personnes évacuées.  Il rappelle toutefois que l’éruption n’est pas terminée et que la plus grande prudence reste de mise.

———————————————

drapeau anglaisIf you want to observe the formation of pyroclastic flows, I recommend this video shot by James Reynolds during the eruption of Sinabung :
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=-iSFM-T-F_0

At the moment, the eruption of Sinabung seems to have slowed down and we can be fairly optimistic for the future. Sure, pyroclastic flows are still travelling along the flanks of the volcano but they rarely exceed one kilometre in length. Over the last few days, an extrusion of lava has been observed at the summit. According to the Volcano Discovery website, it gave birth to a viscous lava flow, about 800 metres long, that reached the base of the volcanic cone. It is the instability of this flow that generates the hot avalanches I have just mentioned. Its appearance suggests that the magma has lost much of its gas and is less explosive. In the past, it was noted that the occurrence of similar viscous flows on explosive volcanoes, after large-scale pyroclastic flows, often marked the beginning of the last phase of the eruption. Personally, I do not think that this magma extrusion is a plug that would block the gases and ultimately cause a major explosion. If this was to take place, it would have already occurred.

The total number of displaced people has reached 30,117, accommodated in 42 shelters. The government, via the National Disaster Mitigation Board (BNPB), plans to send home 13,828 evacuees from 16 villages whose homes lie beyond a 5-kilometer radius of Mount Sinabung.
As I put it before, the government also plans to relocate residents living within a 3-km radius of the volcano.

Last minute : Three men were treated in the intensive care unit of a hospital for burn injuries on Saturday after being engulfed in a pyroclastic flow from Mount Sinabung in its biggest eruption in recent days. The volcano had shown a reduction of activity since mid-January, but it erupted again on Saturday morning, sending hot rocks and ash up to 2,000 metres into the air, blanketing the surrounding countryside with grey dust.

The man and his son were caught by the clouds when they went to Sukameriah village, 2.7 kilometres south of Sinabung crater (thus within the danger zone) to pay respect at the graves of their relatives. Another man, who came to the village to check his long-abandoned house, was also trapped and injured by the deadly clouds which swamped the village.

In so far as the victims were inside the danger zone, one may think that this event will not postpone the departure of the 13 828 evacuees. However, it should remind people that the eruption is not over and that they should remain very careful.