Nouvelles des victimes de l’éruption de White Island // News of victims of the White Island eruption

Pour les médias, l’éruption de White Island est définitivement terminée ; « parlons d’autre chose! » Cependant, elle n’est pas vraiment terminée un mois plus tard pour plus d’une douzaine de personnes qui séjournent encore dans les hôpitaux de Nouvelle-Zélande avec de très graves blessures. Quatre patients ont leur pronostic vital engagé. N’oublions pas que deux personnes sont toujours portées disparues et 17 autres ont été tuées lors de la catastrophe.
La recherche des deux personnes disparues a été suspendue le 24 décembre 2019 et les autorités ne sont pas retournées sur l’île depuis la fin de la mission de récupération des corps. L’interdiction d’accès imposée autour de l’île a été levée fin décembre, mais les autorités ont demandé aux gens de ne pas ramasser de fruits de mer dans un rayon de 1 km de White Island à cause de la pollution générée par l’éruption.
Quatre hôpitaux néo-zélandais continuent de soigner 13 victimes de l’éruption. Quatre de ces patients restent dans un état critique ; trois d’entre eux sont en soins intensifs à l’hôpital Middlemore d’Auckland. Les chirurgiens affirment n’avoir jamais vu des brûlures aussi  graves à une telle échelle.
Comme je l’ai écrit précédemment, la peau de donneurs achetée aux États-Unis et en Australie a été utilisée comme greffe temporaire. Elle est maintenant remplacée par la peau des victimes, mais c’est un processus lent car la peau a besoin de temps pour se régénérer. Les opérations sont délicates et complexes.
Treize victimes de l’éruption de White Island rapatriées en décembre sont également toujours traitées dans les unités de grands brûlés des hôpitaux australiens.
Source: The Guardian.

——————————————

For the media, the White Island eruption is definitely over, let’s talk about something else! However, it is not over for more than a dozen people still in New Zealand hospitals with life-threatening injuries a month on from the fatal eruption. Four remain in critical condition. We should not forget that two persons are still missing and 17 others were killed during the disaster.

The search for two missing victims was suspended on December 24th, 2019 and authorities have not returned to the island since the recovery mission was completed. The ban placed around the island was lifted late in December, although the ministry of primary industries has warned people not to collect seafood from within a 1 km radius of White Island.

Four New Zealand hospitals have continued to treat 13 victims of the eruption. Four of those patients remain in a critical condition, with three in intensive care at Middlemore hospital in Auckland. Surgeons say they have never experienced multiple serious burns on this scale.

As I put it before, donor skin purchased from the US and Australia was used as a temporary skin graft. This is now being replaced by victims’ own skin, but it is a slow process as skin needs time to grow. The operations are delicate and complex.

Thirteen White Island victims repatriated in December also remain in burns units in Australian hospitals.

Source : The Guardian.

Photo: C. Grandpey

Le Sinabung: Un nouveau volcan tueur! // Mount Sinabung: Another killer volcano!

drapeau francaisTriste journée autour du Sinabung! Comme je l’écrivais en début d’après-midi,  trois hommes ont été admis ce samedi dans le service de soins intensifs d’un hôpital pour y être traités suite à des graves brûlures. Ils ont été surpris par une coulée pyroclastique lors d’un violent épisode éruptif du Sinabung qui s’était calmé depuis la mi-janvier. Le volcan a émis des panaches de cendre jusqu’à 2 km de hauteur et recouvert la région de cendre grise.

Un homme et son fils se sont fait surprendre alors qu’ils se rendaient dans le village de Sukameriah, à 2,7 km au sud du cratère du Sinabung (donc en zone interdite) afin de se recueillir devant les tombes de parents. Un autre homme qui était venu dans le village pour s’assurer qu’il n’y avait rien d’anormal dans la maison qu’il avait quittée depuis longtemps fut, lui aussi, victime de la coulée pyroclastique.

On apprend maintenant par la presse indonésienne qu’au moins 14 personnes ont été tuées lorsque le Sinabung a émis de nouvelles  coulées pyroclastiques ce samedi. Les corps des 14 morts ont tous été trouvés en différents points autour du village de Suka Meriah qui est situé dans un rayon de 3 kilomètres du volcan. Trois autres corps n’ont pas encore été retrouvés. Les sauveteurs ont dû arrêter les recherches en raison du risque d’éruption.

Il s’agit des premières victimes directes de l’éruption du Sinabung. Avant samedi, l’éruption en cours avait déjà coûté la vie à 31 personnes évacuées, suite à diverses affections telles que des difficultés respiratoires, la dépression, l’asthme et l’hypertension. 122 autres sont hospitalisées actuellement pour de tels problèmes.
Selon certains habitants, certaines des victimes seraient des étudiants de Medan venus étudier la région autour du volcan.
Le Sinabung est entré en éruption à 3 reprises samedi. Le premier épisode s’est produit à 10h30 et a duré huit minutes trente. La deuxième éruption a eu lieu à 10h38 et a duré un peu plus de quatre minutes, suivie d’une autre éruption à 11h27 pendant 84 secondes.

On ne le répétera jamais assez: Toutes ces victimes se trouvaient à l’intérieur de la zone de danger n°1, la plus exposée aux nuées ardentes. Cela ne signifie pas que l’éruption a redoublé d’intensité, seulement que ces personnes n’auraient jamais dû se trouver là! Selon le Jakarta Post, ces jeunes et leur professeur voulaient voir le cratère de plus près! C’est un peu comme dans nos Alpes avec le hors-piste. Les skieurs se font surprendre par des avalanches de neige à plusieurs degrés au-dessous de zéro. En Indonésie, ce sont des avalanches de cendre à plusieurs centaines de degrés au-dessus de zéro!  L’imprudence a son prix!

——————————————–

drapeau anglaisIt was a sad day around Mount Sinabung! As I put it previously, three men were treated in the intensive care unit of a hospital for burn injuries on Saturday after being engulfed in a pyroclastic flow from Mount Sinabung in its biggest eruption in recent days. The volcano had shown a reduction of activity since mid-January, but it erupted again on Saturday morning, sending hot rocks and ash up to 2,000 metres into the air, blanketing the surrounding countryside with grey dust. The man and his son were caught by the clouds when they went to Sukameriah village, 2.7 kilometres south of Sinabung crater (thus within the danger zone) to pay respect at the graves of their relatives. Another man, who came to the village to check his long-abandoned house, was also trapped and injured by the deadly clouds which swamped the village.

We are now informed by the Indonesian press that at least 14 people were killed when Mount Sinabung spewed ash again on Saturday. The bodies of the 14 fatalities have all been found in a number of areas in Suka Meriah village, which is located within a 3-kilometer radius of the volcano, while three others had yet to be found. Rescuers had to stop the evacuation process due to fears of more eruptions.

This is the first direct impact of the Mount Sinabung eruption. Before the Saturday incident, the ongoing eruption had already claimed the lives of 31 evacuees, as a result of various illnesses such as breathing difficulties, depression, asthma and hypertension. 122 evacuees are currently in hospital for similar problems.

According to some residents, some of the fatalities are believed to be students from Medan who were conducting a survey of the area around the volcano.

Mount Sinabung erupted three times on Saturday, at 10:30 a.m. and lasted for eight-and-a-half-minutes. The second eruption took place at 10:38 a.m. for just over four minutes, followed by another eruption at 11:27 a.m. for 84 seconds.

We need to repeat it again and again: All the victims were inside the danger zone n°1, the most exposed to the pyroclastic flows. This does not mean the eruption has become more powerful, only that they should not have been there! According to The Jakarta Post, the victims were reportedly wanted to see the crater from a closer range! It’s like the people in the Alps who ski off piste. They may get caught in avalanches with snow a few degrees below zero. In Indonesia, the hot avalanches have several hundred degrees above zero. Carelessness has a cost!

Normal
0
21

MicrosoftInternetExplorer4

st1:*{behavior:url(#ieooui) }

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;}