Extension et expansion japonaises?

drapeau francaisAvec l’apparition, mercredi dernier, de la nouvelle île dans l’archipel d’Ogasawara, à environ 1000 km au sud de Tokyo, le gouvernement japonais espère pouvoir étendre son territoire océanique. En effet, si cette île ne disparaît pas, les ressources marines de la région pourront entrer sous contrôle du Japon.
Selon la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, une zone d’eau côtière de 12 miles nautiques ( 22,2 km) autour d’une île est reconnue comme eau territoriale du pays qui la possède. Dans le même temps, une partie des eaux s’étendant jusqu’à 200 miles nautiques (environ 370,4 km) autour de cette île est reconnue comme une zone économique exclusive où le pays a droit d’exploration et d’exploitation des ressources maritimes.
Comme la nouvelle île se trouve à environ 500 mètres au sud-est de Nishinoshima, les intérêts du Japon pourraient être légèrement agrandis avec l’apparition de l’îlot, mais un responsable des gardes-côtes à Tokyo a déclaré qu’il faudra attendre un certain temps. En effet, certains îlots déjà créés à la suite de l’activité volcanique ont plus tard disparu sous l’assaut des vagues. Ainsi, une île a été créée par l’activité volcanique près Nishinoshima en 1973, mais au fil des ans elle a été en grande partie rongée par l’érosion.

Aux dernières nouvelles, la nouvelle île grandit à vue d’œil. Alors qu’elle était de forme circulaire avec un diamètre de 200 mètres mercredi, elle s’est allongée et mesure désormais quelque 400 mètres de long sur 200 de large. La hauteur des projections était de 900 mètres au-dessus du niveau de la mer jeudi dernier, contre 600 la veille, indication que l’activité volcanique est très intense.
Source : The Japan Times.

 

drapeau anglaisThe new island that emerged last Wednesday in the Ogasawara Island chain, about 1,000 km south of Tokyo gives hopes to the Japanese government that its arrival will be an avenue to extending Japan’s ocean territory. Indeed, if the island does not disappear, the marine resources in the area may come under Japan’s control.

According to the U.N. Convention on the Law of the Sea, a coastal water zone of 12 nautical miles (22.2 km) around an island is recognized as the territorial water of the possessing country. Meanwhile, a portion of the waters extending up to 200 nautical miles (about 370.4 km) around territorial land is recognized as an exclusive economic zone, where the country has the right for exploration and exploitation of maritime resources.

As the new body lies about 500 metres southeast of Nishinoshima, Japan’s interests could be slightly expanded with the emergence of the islet, but a Japan Coast Guard official in Tokyo said this won’t be known for a while. Some islets already created as a result of volcanic activity later disappeared back beneath the waves. For instance, an island was created by volcanic activity near Nishinoshima in 1973 but over the years a large part of it has been worn away by erosion.

According to the latest news, the new island is growing rapidly. While it was circular with a diameter of 200 meters on Wednesday, it is now approximately 400 metres long by 200 wide. The height of the ejections was 900 metres above sea level last Thursday, against 600 the previous day, indicating that volcanic activity is very intense,

Source: The Japan Times.

Japon-blog

(Crédit photo: Reuters)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.