Un volcan sous-marin au large de l’Islande?

islande,iceland,volcan sous-marin,volcans,volcanoes,volcano news,submarine volcanoAu cours d’une expédition qui a eu lieu au début de l’été, l’Institut de Recherche Maritime Islandais a découvert à 220 km au large de la péninsule de Snaefellnes ce qui pourrait bien être un volcan dont on ignorait la présence jusqu’à présent. Les mesures ont localisé un édifice à la base de la plateforme continentale. D’une forme tabulaire semblable à celle de l’Ingólfsfjall (à proximité de Hveragerði, dans le sud de l’Islande) mais d’une superficie 10 fois plus grande (300 km2), il se trouve à 950-1400 mètres de profondeur et présente une hauteur d’environ 450 mètres. A première vue, la montagne semble relativement jeune, mais seules les analyses des roches qui ont été prélevées diront à quelle époque elle est apparue.

Comme souvent, la découverte a été faite au cours d’une expédition qui n’avait pas un but géologique. Grâce à des mesures laser multiples, les scientifiques avaient pour mission de cartographier le fond de l’océan dans une zone de pêche entre l’Islande et le Groenland et d’étudier l’impact sur l’environnement des puissants courants océaniques présents dans cette région.

Source : Iceland Review.

 

islande,iceland,volcan sous-marin,volcans,volcanoes,volcano news,submarine volcanoDuring an expedition that took place earlier this summer, the Icelandic Maritime Institute discovered 220 km off the Snaefellmes Peninsula what could be a volcano that has been unknown up to now. The measurements located an edifice at the foot of the continental shelf. Table-shaped like Ingólfsfjall near Hveragerði in southern Iceland but 10 times larger, it stands at a depth of 950-1400 metres and is about 450 metres high. At first sight, the mountain looks quite young, but analyses of rock samples will tell when the mountain first appeared.

As is often the case, the discovery was made during an expedition whose purpose was not geological. By means of multi-laser measurements, the scientists’ mission was to map the ocean floor of the fishing grounds between Iceland and Greenland and explore the environment of powerful ocean currents.

Source: Iceland Review.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.