Risque d’inondation en Islande

drapeau francais.jpgPar précaution, les autorités islandaises viennent de fermer à la circulation la vallée de Thórsmörk car il existe un risque important d’inondation en provenance de la langue glaciaire du Gígjökull. Comme je l’ai indiqué précédemment, un lac s’est formé dans le cratère de l’Eyjafjallajökull et, si elle se libère brutalement,  cette eau peut venir gonfler de manière très soudaine la rivière Markarfljót qui coule dans la vallée de Thórsmörk, lieu de randonnée très populaire en Islande et qui a défrayé la chronique durant la phase éruptive de Fimmvörduháls.  

Source : Iceland Review.

 

drapeau anglais.jpgAs a precaution, Icelandic authorities have just closed down Thórsmörk Valley to traffic because of the danger of flash flooding down the Gígjökull glacier. A lot of water seems to be sitting in the crater of Eyjafjallajökull glacier and this water is bound to burst down the Gígjökull glacier sooner or later. These waters will surge into the Markarfljót River which runs down Thórsmörk valley, a very popular place in Iceland. It was also the scene of the Fimmvörduháls eruption which occurred on the mountain ridge above the valley, creating spectacular lava flows which ran over the ravines and into Thórsmörk

Source: Iceland Review.

Taal (Philippines)

Les autorités philippines viennent de décider que les agences de voyages qui conduiraient des touristes sur le Taal s’exposent à de fortes amendes. En particulier, les bases nautiques pourraient être fermées et les embarcations confisquées en cas d’infraction.

En dépit des mises en garde du PHILVOCS, beaucoup de touristes étrangers (essentiellement japonais et sud coréens) viennent visiter le volcan, n’hésitant pas à louer des chevaux pour atteindre le cratère.

Le nouveau règlement stipule que les agences de tourisme peuvent conduire leurs clients jusqu’à mi-distance par rapport à l’île mais ne sont pas autorisées à y débarquer.

Rappelons que mardi dernier, le PHILVOCS a élevé le niveau d’alerte à 2 sur une échelle de 5 suite à une augmentation de la sismicité, de la température du lac, ainsi que des émissions gazeuses. Quelques habitants ont quitté les lieux, mais aucun ordre d’évacuation n’a été donné.

Source : The Straits Times.

  

Soufriere Hills (Ile de Montserrat)

drapeau francais.jpgLes bulletins du MVO se suivent et se ressemblent. Au cours de la semaine qui vient de s’écouler, l’activité est restée faible. Elle se limite en général à des effondrements (une quarantaine cette semaine) qui peuvent générer des nuages de cendre sur quelques centaines de mètres, et deux ou trois séismes volcano-tectoniques. Les derniers relevés concernant les émissions de SO2 indiquaient une moyenne de 284 tonnes par jour, avec un maxi de 465 tonnes et un mini de 165. Le dôme montre toujours une certaine instabilité, mais les survols ont montré que sa morphologie n’a pas changé ce derniers temps.

Le niveau d’alerte est maintenu à 3.

Sauf événement majeur, je ne donnerai plus de nouvelles de Soufriere Hills qui semble avoir retrouvé son calme.

 

drapeau anglais.jpgMVO’s reports are similar week after week. The latest one indicates that activity has been low over the past week. There are usually a few rockfalls forty or so last week) and two or three volcano-tectonic earthquakes. The latest SO2 measurements reveal an average of 284 tons per day, with a minimum of 165 and a maximum of 465. The dome is still unstable but helicopter overflights have shown that its morphology has not changed during the past weeks.

The alert level is kept at 3.

As Soufriere Hill is quiet again, I will not write any more notes about it, unless some important event does occur.