Etna & Stromboli (Sicile / Italie)

drapeau francais.jpgLe dernier bulletin mensuel de l’INGV couvrant le mois de mai indique que l’Etna est resté relativement calme pendant cette période. On a juste observé une petite émission de cendre le 7 mai au niveau de la bouche à la base du Cratère SE. Cette bouche avait pris de l’ampleur le 8 avril durant une phase explosive. Elle s’est élargie de quelques mètres de plus le 7 mai. Les scientifiques de l’INGV estiment la largeur de l’ouverture à 60-100 mètres pour une profondeur d’une cinquantaine de mètres. Il a été signalé précédemment que des effondrements avaient tendance à obstruer le fond de la bouche.

Dans le même temps, le Stromboli reste actif avec des explosions d’intensité faible à moyenne, à raison d’une dizaine d’événements par heure.

 

drapeau anglais.jpgINGV’s latest monthly report indicates that Mount Etna has been relatively calm over this period.  There was just a slight ash emission on May 7th at the vent at the base of the SE Crater. This vent had widened on April 8th during an explosive sequence and it got a few metres wider on May 7th. INGV scientists estimate the vent is 60-100 metres wide and about 50 metres deep.

Meantime, Stromboli remains quite active with low to medium-size explosions, with 10 events or so every hour.

Kilauea (Hawaii / Etats Unis)

On peut voir sur le site du HVO une vidéo impressionnante transmise le 1er juin dernier par la caméra thermique installée au bord de la bouche (un pit crater, autrement dit un cratère d’effondrement) qui perce le plancher de l’Halema’uma’u. Cette dernière a actuellement un diamètre de 140 mètres au niveau de la surface et d’environ 50 mètres au niveau du lac de lave qui se situe en général à une profondeur d’environ 200 mètres.

La vidéo est en accéléré 4 fois. Au début de la séquence, le niveau du lac de lave est à son maximum. On remarque par la suite que lorsque un violent  spattering  (c’est-à-dire un clapotis avec projections) secoue le lac dans sa partie NE, un important volume de gaz se trouve libéré et la surface du lac descend d’une trentaine de mètres. Il est rare d’avoir une vue dégagée du lac de lave (uniquement grâce aux caméras) car la plupart du temps le pit crater est envahi par les gaz.

http://hvo.wr.usgs.gov/kilauea/update/archive/2009/Nov/HMMvent_01June2010.mov