Eyjafjallajökull (Islande)

drapeau francais.jpgLa situation reste calme sur le volcan. Même si l’éruption n’a encore jamais été déclarée officiellement terminée, les derniers bulletins du Met Office montrent que l’activité décline régulièrement. Le dernier en date fait état de quelques petits séismes superficiels et confirme le lent dégonflement de l’édifice au cours de la quinzaine écoulée. 

Au cours d’un survol effectué le 11 juin au matin, les scientifiques islandais ont pu voir qu’un lac s’était formé dans le cratère d’où s’échappe un volumineux panache de vapeur. Par ailleurs, il semblerait que le magma continue à dégazer quelque peu au niveau de la lèvre ouest-sud-ouest du cratère.

A noter que 6 petits séismes (la magnitude maximale est de M 1,8) ont été enregistrés ces dernières heures sur le Myrdalsjökull. Il n’y a cependant pas lieu de trop s’inquiéter car ils sont superficiels (entre 300 mètres et 1,5 km de profondeur) et ne correspondent donc probablement pas à une montée de magma. La vigilance reste toutefois nécessaire car l’histoire volcanique de la région montre que le Katla est susceptible de prendre le relais de l’Eyjafjallajökull.  

 

drapeau anglais.jpgThe situation remains quiet on the volcano. Even though the eruption has not been declared over officially, the Met Office’s updates show that activity is steadily declining. The latest report indicates that a few small, shallow earthquakes have been recorded beneath the crater and that deflation of the volcano has been slow and continuous for the last two weeks. The tremor may occasionally slightly increase but the plume mainly contains steam and very little ash.  

Scientists who flew over Eyjafjallajökull on June 11th in the morning saw that a lake has formed in the crater. It releases a voluminous plume of steam. Besides, it looks as if some magma is still degassing at the western or south-western rim of the crater.

Six small earthquakes (with a maximum magnitude of 1.8) have been recorded during the past hours on Myrdalsjökull. However, there is no need to worry as the quakes are shallow (between 300 m and 1.5 km deep) and probably do not indicate any magma ascent. Yet, one should be watchful as the volcanic history of the region shows that Katla may erupt some time after Eyjafjallajökull.

 

Les falaises islandaises peuvent tuer!

Ce n’est pas de la volcanologie, mais une simple mise en garde à l’attention des ornithologues qui visitent ou vont visiter les côtes islandaises cet été. Un touriste allemand vient de perdre la vie après avoir fait une chute de 140 à 160 mètres depuis le sommet d’une falaise dans les fjords de l’ouest du pays. On pense que la chute est due à l’imprudence et à une approche trop serrée du bord de la falaise pour photographier les oiseaux qui y nichent. Il pleut fréquemment en Islande et la roche est souvent humide et glissante. Il faut donc être extrêmement prudent avant de s’approcher du vide pour voir les pétrels, mouettes tridactyles et autres oiseaux en train de nicher dans les anfractuosités de rochers en cette période de l’année.

oiseaux-islande.jpg
Falaises dans l’ouest de l’Islande (Photo: C. Grandpey)