Kilauea (Hawaii / Etats Unis)

La situation reste inchangée au niveau de l’éruption. La lave bouillonne au fond de la bouche qui perce la partie SE du plancher de l’Halema’uma’u. Partant de sa source sur le Thanksgiving Eve Breakout (TEB) à 2 km à l’est du Pu’uO’o, elle dévale le pali avant de continuer d’avancer sur la plaine côtière où elle a parcouru presque 2 km, sans toutefois arriver dans l’Océan Pacifique. Pour l’atteindre, il faudrait que l’alimentation en amont s’intensifie et surtout que le nombre de phases de dégonflement/gonflement (DI events) du Kilauea diminue.

Ceux qui ont l’intention d’aller à Hawaii dans les prochains jours ou les prochaines semaines trouveront ci-dessous une carte du sommet du Kilauea, visible également sur le site de l’Observatoire à l’adresse suivante :

(http://hvo.wr.usgs.gov/kilauea/update/archive/2009/Nov/summit_web_map_Nov2009_L.jpg)

Cette carte montre les restrictions d’accès. On y voit en particulier que la célèbre Crater Rim Drive est interdite d’accès entre l’Observatoire et sa jonction avec la Chain of Craters Road. De la même façon, il est interdit d’emprunter les chemins de randonnée qui se dirigent vers le Ka’u Desert et qui traversent la caldeira du Kilauea. La mesure est justifiée car les gaz qui s’échappent de la bouche dans l’Halema’uma’u sont nocifs, mais c’est fort dommage car ces sentiers traversent des paysages de toute beauté. En revanche, l’accès au Kilauea Iki est autorisé. La descente dans le cratère est très intéressante.

S’agissant de l’East Rift Zone, l’accès est interdit, que ce soit le TEB ou le Pu’uO’o où il n’y a d’ailleurs rien d’intéressant à voir en ce moment et le cratère est souvent envahi par les gaz. Comme je l’ai indiqué plus haut, aucune lave n’arrive dans l’océan depuis plus d’un mois. Le point d’observation aménagé à côté de Kalapana ne présente donc aucun intérêt. Les coulées qui avancent sur la plaine côtière sont loin de tout et leur accès n’est pas évident. Il faut marcher très longtemps sur un terrain qui n’est pas tout plat ! Se renseigner auprès de rangers pour savoir si leur accès est autorisé. Dans tous les cas, prévoir de la nourriture et surtout de quoi boire. La progression sur le champ de lave chaude est particulièrement déshydratante et les litres d’eau défilent rapidement.

Malgré ces restrictions, bon séjour sur la Grande Ile où il y a bien d’autres choses à voir et à faire…

Sommet-Kilauea.jpg