Kilauea (Hawaii / etats Unis)

1475806114.8.jpgLe « vog » (volcanic fog), ce brouillard causé par le nuage de gaz qui s échappe de la bouche dans le cratère de l’Halema’uma’u, commence à sérieusement perturber la vie des Hawaiiens.
Sur la Grand Ile, c’est surtout la culture des fleurs qui est affectée par le brouillard et la pluie acide qu’il entraîne. Les protéas et autres lis asiatiques sont les plus touchés, avec des pertes atteignant parfois 70% de la récolte. Les feuilles deviennent marron et cassantes comme du verre, ce qui rend les plantes totalement inutilisables (voir image ci-dessous). Pour le moment, les plantations de caféiers et de macadamias semblent bien résister, mais d’autres secteurs sont plus touchés et certains fermiers parlent de s’orienter vers d’autres cultures.
S’agissant de la population, le nuage de gaz a déjà entraîné plusieurs évacuations du Parc des Volcans suite à une panne d’alizés. L’hôpital de Ka’u dans le district de Pahala a vu augmenter le nombre de personnes souffrant de problèmes respiratoires. Les médecins craignent surtout les problèmes à long terme, tout en faisant remarquer que les effets de la pollution dans une ville comme Los Angeles sont peut-être encore plus néfastes.
Le « vog » ne se limite pas à Big Island. La presse hawaiienne a montré à plusieurs reprises les immeubles de Waikiki à Honolulu enveloppés dans la brume du Kilauea.
Les concentrations de SO2 sur le Kilauea sont très variables d’un jour sur l’autre, mais elles restent très supérieures à la normale. La lave continue à s’écouler de manière plus ou moins régulière dans l’océan.

993348610.8.jpg« Vog », the fog generated by the gas plume released by the vent in Halema’uma’u is disturbing the lives of many Hawaiians. On Big Island, crops of tropical flowers are affected by the fog and the resulting acid rain. Protea flowers and Asiatic lilies –among others – are often ruined, with losses up to 70%. Leaves are turning brown and brittle so that the plants can’t be sold (see picture below). For the moment, coffee-tree and macadamia plantations are doing fine but other sectors are affected by the fog and some farmers are thinking about growing different crops.
As far as people are concerned, the ash cloud has already forced several times the evacuation of the Park, because of a lull in the trade winds. In Ka’u hospital (Pahala), the number of persons with respiratory problems has been increasing. Doctors mainly fear long term problems, although the say that the effects of pollution in towns such as Los Angeles may be worse.
“Vog” is not limited to Big Island. The Hawaiian press has shown several times buildings in Waikiki, Honolulu, shrouded in Kilauea’s mist.
SO2concentrations on Kilauea are variable from one day to another but they are still well above normal levels. Lava is still flowing into the ocean in a more or less regular way.

1900981519.jpg