Religion et volcans (Trinité & Tobago)

1475806114.8.jpgVoici un bon exemple montrant comment la religion peut interférer avec le volcanisme, entravant parfois les efforts des autorités pour faire évacuer une région menacée.
Des Hindus de Trinité et Tobago ont organisé ces derniers jours une prière (“puja”) devant un ‘volcan de boue’ à Cedros (district de Colombia) afin que leur dieu tout puissant vienne faire taire les grondements du ‘volcan’ et évite ainsi une éruption susceptible, selon les habitants, de se produire à tout moment. Les villageois qui habitent autour du ‘volcan’ affirment que la boue n’a cessé de s’écouler au cours des derniers jours, tandis que la terre tremblait.
Afin de calmer ces craintes, les villageois se sont rendus sur le site, accompagnés d’un pundit ; ils ont offert des prières, des fleurs et des fruits au volcan afin de « nourrir le monstre qui sommeille dans les entrailles de la croûte terrestre ». Le pundit leur a affirmé que s’ils n’offraient pas de présents à Ma Durga – divinité Hindu – qui habite elle aussi dans les entrailles de la terre, le volcan ferait éclater son sommet, la boue s’écoulerait en grande quantité et tout serait détruit autour du ‘volcan’.
La cérémonie de prières s’est terminée par l’érection d’un autel à l’aide de la boue du ‘volcan’. Des hommes, femmes et enfants en habits traditionnels d’Inde orientale ont offert des fleurs, des fruits des graines et de l’eau à la déesse Durga. La cérémonie s’est terminée avec l’introduction d’un drapeau dans le cratère bouillonnant du ‘volcan’.
Il y a une vingtaine de ‘volcans de boue’ semblables au sud de l’île de la Trinité. Aucun d’eux n’a eu d’éruption historique dans le district de Colombia où se trouve Cedros. La seule éruption connue a eu lieu sur le ‘volcan de boue’ de Piparo en 1996 ; elle a détruit 15 maisons.

993348610.6.jpgHere is a good example showing how far religion can interfere with volcanism, sometimes hindering authorities’ efforts to evacuate a region at risk.
Hindus in Trinidad and Tobago recently staged a “puja” (prayer) at the mud volcano in Cedros, calling on The Almighty to close the rumbling volcano which nearby residents fear could erupt at anytime. Villagers who live on the perimeter of the mud volcano said that for the past few days, hot mud has been flowing constantly as the earth trembles near the volcano.
To allay these fears, villagers went to the site and together with a pundit, offered prayers and even threw flowers and fruits in a solemn act of “feeding the monster within the bowels of the earth’s crust”. They were told by the pundit that if they did not offer “gifts” to Mother Durga whose place of abode is in the bowels of the earth, the volcano would blow off its top and mud will flow in great volume, destroying everything in sight.
The mud volcano is among some 20 dormant ones in south Trinidad. There has never been an eruption of the Colombia Estate volcano in recorded history. The only such eruption of a mud volcano was at the Piparo mud volcano and this occurred in 1996. It destroyed 15 homes.
Yesterday’s puja began with erection of an altar with devotees using the still soft mud of a recent flow. Men, women and children dressed in traditional East Indian wear offered flowers, fruits, leaves, grains and water to the Hindu goddess Durga.
The ceremony ended with the planting of a flag in the hole of the bubbling volcano