Eruption dans le nord-est de l’Inde?

0c95e1afc4c061f2089931db8140b32f.jpgLes autorités de l’Arunachal Pradesh dans le nord-est de l’Inde viennent d’émettre un bulletin d’alerte après avoir vu de la lave ( ?) et des gaz à haute température sortir d’un flanc de colline près du village de Kimin, à 75 km d’Itanagar, la capitale.
Les habitants ont d’abord vu « un feu » sur la colline, suivi d’une émission de cendres et de débris sur la pente. L’événement a eu lieu le 21 août, dans cette région peu peuplée. L’habitation la plus proche se trouve à environ un kilomètre. Selon les témoins, les débris sont de couleur noire, verte ou marron ; certains ont l’aspect du verre, ou de briques et de roches brûlées. La chaleur était tellement intense au moment de l’événement qu’un pylône électrique situé à proximité a fondu, entraînant une panne de courant.
Actuellement, il n’y a plus d’activité éruptive, mais il y a toujours des émissions de gaz et de fumée, avec le sol qui reste très chaud. Des scientifiques du Geological Survey of India ont prélevé des échantillons qui sont en cours d’analyse en laboratoire.
Cette partie nord-est de l’Inde, pas très loin de la Chine, est l’une des plus sensibles au monde sur le plan sismique. On a relevé des signes d’éruptions ayant eu lieu il y a plusieurs millions d’années dans le village de Lichi, à une quinzaine de kilomètres de l’éruption actuelle, mais on ne connaît aucune trace d’éruption historique dans la région.
Source : New Delhi News.
Avis personnel: Avant même le résultat des analyses, on peut penser qu’il s’agit de la libération brutale et soudaine d’une poche de gaz (probablement du méthane) qui s’était accumulé sous la surface, plutôt que d’une éruption volcanique. N’oublions pas que cette région est soumise à de très fortes contraintes dues à la collision de plaques tectoniques. L’hypothèse d’une poche de méthane sous pression est justifiée par le « feu » sur la colline observé par des témoins. La très forte pression a probablement fait s’enflammer le gaz comme un chalumeau, avec une température très élevée qui a fait fondre le pylône électrique à proximité. Cette haute température justifierait également l’aspect carbonisé des matériaux dispersés autour de l’orifice.
Source : New Delhi News.

f2380dbb08635db89213a8e982eb76ed.jpgAuthorities in Arunachal Pradesh in north-east India have sounded an alert after lava (?) and hot gas clouds began erupting from the side of a hill near Kimin village, about 75 km north of state capital Itanagar.
Residents first witnessed a fire in the hill and afterwards it began spewing ash and sending debris down its slopes.
The phenomenon was first reported Aug 21 from the area where there was no human habitation. The nearest human settlement is located about a kilometre from the hill slope.
According to witnesses, the debris was of different colours like black, green and brown. Some of the substances also appear like glass, besides burnt bricks and rocks. Such was the intensity of the heat from the flying debris that a high tension power pole near the site of the occurrence melted, resulting in power disruption.
The site is currently lying dormant but not extinct, as the area continues to emit smoke and gas and also the nearby earth was found to be very hot. Experts from the Geological Survey of India (GSI) have visited the area and collected samples for laboratory tests.
India’s northeastern region is considered by seismologists as one of the most quake prone belt in the world. Evidence of volcanic eruptions some millions of years back has been found in a village named Lichi, about 15 km from the present eruption site. However, there are no historical remains of any volcanic mountain in the region.
Source : New Delhi News.
Personal explanation: Before the results of the analyses, we may think this event corresponds with the release of a pocket of gas (probably methane) that accumulated under the surface, rather than a volcanic eruption. Don’t forget this part of the world has to undergo very high constraints due to the collision of tectonic plates. The hypothesis of a pocket of methane is justified by the “fire” on the hill that was observed by witnesses. The very high pressure probably set fire to the gas in the same way as a blowpipe, with a very high temperature that melted the high tension power pole nearby. This very high temperature would also account for the burnt aspect of the materials around the hole.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.