Chikurachki (Iles Kouriles / Russie)

medium_drapeaufrancais.317.jpgLes agences de presse russes Tass et Novosti indiquent qu’une éruption a débuté aujourd’hui sur le volcan, situé dans l’île Paramushir qui fait partie des Kouriles du nord. On a observé une hausse de la sismicité et un nuage de cendre de 1,5 km au-dessus du cratère qui s‘est ensuite étiré vers l’ouest.
Il n’y a aucun danger pour les zones habitées. Severo-Kurilsk, la principale ville, se situe à 70 km du volcan.
La dernière éruption du volcan – qui culmine à 1816 m – remonte à 2002.

medium_drapeau_anglais.310.jpgThe Russian press agencies Tass and Novosti indicate that an eruption started today on the volcano, located on the North Kurile island of Paramushir. One observed a rise in seismicity as well as an ash plume up to 1.5 km above the crater, then spreading to the west.
There is no danger to residential areas. The region’s largest city of Severo-Kurilsk is situated 70 kilometres from the volcano.
The last volcano eruption of the volcano (1,816 m a.s.l.) occurred in 2002.

Ruapehu (Nouvelle Zélande)

medium_drapeaufrancais.316.jpg(Suite de la note du 31 janvier dernier)
Dans un article intitulé “Ruapehu: la montagne qui va exploser”, le journal néo-zélandais The Independent informe ses lecteurs de l’imminence d’un lahar sur les flancs du volcan. Le journaliste commence son article en rappelant qu’une coulée de boue similaire avait tué 151 personnes en 1953, en balayant un train sur son passage.
Aujourd’hui, c’est un immense lac, situé à 2800 m d’altitude qui est sur le point de faire éclater ses berges et de déverser son contenu dans la vallée. Le Ruapehu (qui a servi de cadre au film « Le Seigneur des Anneaux ») est entré en éruption pour la dernière fois il y a 11 ans, faisant se déposer une importante masse de matériaux sur la lèvre du cratère. Aujourd’hui, avec la montée des eaux du lac, cette barrière se fissure et, à moins qu’un séisme accélère les choses, les scientifiques prévoient sa rupture dans quelques semaines. Plus ce sera tard, plus le lahar sera dévastateur. Plus d’un million de mères cubes de boue et de rochers (plus qu’en 1953 et 1975) dévaleront la montagne. Les équipes de télévision se battent déjà pour obtenir les droits exclusifs de reportage.
Les autorités affirment que les populations ne courront pas le moindre risque. La montée de l’eau dans le lac a été parfaitement contrôlée et des millions de dollars ont été investi dans les mesures de sécurité.
Un système d’alerte doit fermer automatiquement les routes et les ponts et des « lahar cops » surveillent la montagne 24 heures sur 24.
La principale inquiétude des autorités concerne le tourisme qui représente l’une des principales sources de revenus. L’éruption de 1995 avait eu un effet désastreux sur l’économie.
Ci-dessous une photo du lac prise en 2005.

medium_drapeau_anglais.309.jpg(Following the note posted on January 31st)
In an article entitled « Ruapehu : The mountain that will explode », the New Zealand newspaper The Independent informs us that a lahar may happen any day from now on the slopes of the volcano. The journalist begins his article by reminding us that a similar mudslide killed 151 persons in 1953, sweeping a train on its way down the mountain.
Today, a huge lake 2,800 m a.s.l. is about to burst its banks and pour its contents down into the valley.
Ruapehu (which was used as the setting of the movie “The Lord of the Rings”) last erupted 11 years ago, leaving a wall of materials on top of the crater rim. Today, with the rise of water, this barrier is springing leaks and, unless an earthquake accelerates the events, scientists expect complete collapse in the coming weeks. The later the rupture, the bigger the lahar will be. More than one million cubic metres of mud and rocks (more than in 1953 and 1975) will career down the mountain. TV companies are fighting for exclusive rights to film the spectacular event.
Local authorities contend that populations will not be at risk. The rise of the water was perfectly monitored and millions of dollars have been invested in the safety measures. A sophisticated early-warning system will be triggered by any event, causing gates to close bridges and roads. A special team of « lahar cops » is on 24-hour call.
The main concern of the authorities this time is the threat to tourism, New Zealand’s main industry. The last major eruption of the volcano in 1995 caused considerable harm to the economy.
Here below a photo of the lake taken in 2005.

medium_Ruapehu-crater-lake.jpg