Volcan de boue (Ile de Java / Indonésie)

medium_drapeaufrancais.308.jpgL’opération de largage de boules de béton dans le “volcan de boue” est susceptible de recevoir des modifications importantes. En effet, il s’avère que les premières boules sont descendues à une profondeur (un kilomètre) deux fois plus importante que celle prévue par les géologues. Il se pourrait donc qu’il faille larguer 1000 ensembles de boules au lieu des 375 initialement prévus. La décision sera prise une fois que ce premier contingent sera déposé au fond du cratère. Jusqu’à présent 5 ensembles ont été largués.
A noter que le travail a dû être interrompu car des ouvriers ont été incommodés par les émissions d’hydrogène sulfuré et ils se plaignaient de maux d’estomac.
Pendant ce temps, les habitants qui ont été délogés par ce désastre écologique attendent toujours les compensations financières promises par le gouvernement. Ils ont manifesté la semaine dernière avant d’être dispersés par la police. Ils menacent de recommencer dans les prochains jours.

medium_drapeau_anglais.301.jpgThe plan to drop concrete balls into the « mud volcano » may be revised after they slid far deeper than expected. The balls slid one kilometre into the crater, roughly twice the depth anticipated, so many more than planned may be required to staunch the mudflow. The number of chains required may rise to 1 000 from the initial estimate of 375. The decision will only be made once the initial target of 375 chains has been dropped. Up to now, five clusters of balls have been dropped into the crater.
The work was momentarily stopped because workers have been affected by the H2S gas (hydrogen sulfide) due to strong winds. Several workers suffered stomach problems after inhaling the gas.
Meantime, the residents who have been displaced by this environmental disaster are still waiting for monetary compensation for their homes and lands. They demonstrated last week and were sent away by the police. They have threatened to stage another large rally in the coming days.

Stromboli (Sicile / Italie)

medium_drapeaufrancais.307.jpgL’île de Stromboli est en état d’alerte après une recrudescence de l’activité éruptive du volcan. Une fracture s’est ouverte sur la Sciara del Fuoco, avec deux bouches actives qui ont donné naissance à deux coulées de lave dont une a déjà atteint la mer.
Les autorités italiennes ayant encore à l’esprit le mini tsunami du 30 décembre 2002, elles ont recommandé à la population des îles de Stromboli, Panarea et Lipari de ne pas s’approcher de la côte.
A noter qu’une simulation de reprise d’activité du volcan avait été mise sur pied par la Protection Civile de 19 avril 2005. Aujourd’hui, c’est la réalité qui est vécue et les sirènes ont retenti en différents points de l’île. Deux bateaux sont prêts à intervenir en cas d’aggravation de la situation.
Toutefois, l’éruption ne représente pas actuellement un danger pour les zones habitées.
NB: Je donnerai les prochaine nouvelles du Stromboli le 1er mars. Demain je serai à Paris pour participer à une émission sur Hawaii sur la chaîne de télévision Direct 8.

medium_drapeau_anglais.300.jpgThe Aeolian Island of Stromboli is in a state of alert after a fresh outbreak of activity of the volcano. A fissure has opened on the Sciara del Fuoco, with two active vents generating two lava flows one of which has already reached the sea.
Remembering the tsunami of December 30th 2002, Italian authorities advised the inhabitants of the islands of Stromboli, Panarea and Lipari to keep away from the coastline.
A simulation of a renewal of activity of the volcano had taken place on April 2005. Today, it is not a simulation and hooters could be heard in different places of the island. Two ships are ready for evacuating the population in case the situation gets worse.
However, the eruption is not a danger at the moment for the inhabited areas.
NB: The next news about Stromboli will be posted on March 1st. Tomorrow I’ll be in Paris to participate in a programme about Hawaii for the TV channel Direct 8.

Nevado del Huila (Colombie)

medium_drapeaufrancais.303.jpgSelon les derniers rapports de l’Istituto Colombiano de geologia y Miniria (INGEOMINAS),
Le volcan maintient une activité stable. On avait observé deux explosions le 19 février, accompagnées d’un panache de cendres qui se sont déposées sur la partie ouest du glacier qui recouvre le sommet. Actuellement, l’activité est essentiellement fumerollienne et se concentre le long d’une fracture dans la zone sommitale (voir photo ci-dessous)
A noter que les autorités ont évacué par précaution plusieurs villages le long du Rio Pàes, car des coulées de boue générées par la fonte du glacier ne sont pas à écarter.

medium_drapeau_anglais.296.jpgAccording to INGEOMINAS latest reports, the activity is stable on the volcano. On February 19th, two explosions had generated ash plumes with deposits on the western part of the summit glacier. The activity at the moment is essentially fumarolic and is located along a fissure in the summit area (see photo below).
Authorities evacuated several villages along the Rio Paès as there is a potential risk of mudflows generated by the melting of the glacier.

medium_Huila.jpg

Nevado del Huila (Colombie)

medium_drapeaufrancais.306.jpgSelon les derniers rapports de l’Istituto Colombiano de geologia y Miniria (INGEOMINAS),
Le volcan maintient une activité stable. On avait observé deux explosions le 19 février, accompagnées d’un panache de cendres qui se sont déposées sur la partie ouest du glacier qui recouvre le sommet. Actuellement, l’activité est essentiellement fumerollienne et se concentre le long d’une fracture dans la zone sommitale (voir photo ci-dessous)
A noter que les autorités ont évacué par précaution plusieurs villages le long du Rio Pàes, car des coulées de boue générées par la fonte du glacier ne sont pas à écarter.

medium_drapeau_anglais.299.jpgAccording to INGEOMINAS latest reports, the activity is stable on the volcano. On February 19th, two explosions had generated ash plumes with deposits on the western part of the summit glacier. The activity at the moment is essentially fumarolic and is located along a fissure in the summit area (see photo below).
Authorities evacuated several villages along the Rio Paès as there is a potential risk of mudflows generated by the melting of the glacier.

medium_Huila.2.jpg